Samsung vient d’annoncer l’arrêt de la commercialisation du Galaxy Note 7, un peu plus de deux mois après son annonce. Cet article revient sur la courte vie du smartphone dans une petite chronologie.

Samsung Galaxy Note 7 12

Article mis à jour le 23 janvier 2017 avec l’ajout du rapport de Samsung sur les raisons des explosions des Galaxy Note 7.

De l’annonce aux premières livraisons

Mardi 2 aout

Lors d’une conférence, Samsung annonce un appareil très haut de gamme, qui mise sur son stylet S-Pen, mais pas seulement, pour se différencier dans l’univers du mobile premium. Comme l’année dernière, Samsung précipite la sortie de son produit pour le commercialiser avant son principal rival, Apple et ses iPhone 7 et 7 Plus.

Mardi 9 aout

Le constructeur coréen ouvre les précommandes en Corée du Sud, son marché historique. Comme attendu, les précommandes battent des records. Peu après, Samsung annonce l’arrivée de la dernière version d’Android .0 Nougat sur son smartphone.

Jeudi 18 aout

En Europe, les précommandes se portent bien et font craindre une rupture de stock. Il faut dire que l’Europe avait été oubliée l’année dernière, les consommateurs européens n’avaient pas pu profiter du Galaxy Note 5.

Jeudi 25 aout

Nous avons eu enfin l’occasion de prendre en main le Galaxy Note 7, comme prévu il nous montre ses qualités indéniables. Samsung se paye le luxe de sortir un très bon produit avant Apple, les prévisions sont excellentes. Le succès est au rendez-vous, Samsung reporte la sortie du Galaxy Note 7 dans certaines régions, officiellement en raison d’une demande trop importante en Europe.

 

giphy

Quelques accidents en Asie

Dimanche 31 aout

L’affaire commence véritablement. Plusieurs utilisateurs en chine se plaignent de problème de surchauffe et de batteries explosives, Samsung décide de suspendre les livraisons en Corée. Le Galaxy Note 7 doit sortir dans plusieurs pays, dont la France, quelques jours plus tard.

Jeudi 1 septembre

On s’y attendait, la sortie du Galaxy Note 7 en France est retardée même si quelques personnes ont pu mettre la main dessus. Un retard dans plusieurs pays montre que l’affaire est sérieuse et ne concerne pas que quelques exemplaires.

Vendredi 2 septembre

Pour la date de sortie prévue à l’origine en France, nous publions notre test. Il confirme ce que l’on pensait du smartphone : quand il n’explose pas, le Galaxy Note 7 est un très bon téléphone.

 

xda_package_note_7

La responsabilité de Samsung et le retour généralisé

Vendredi 2 septembre

Samsung confirme un problème de batterie avec le Galaxy Note 7 et annonce officiellement le retard des livraisons dans les pays où le téléphone est déjà sorti, un report de la sortie dans les autres. Pour le géant coréen, « la première préoccupation est la sécurité des clients ».

Dimanche 4 septembre

Samsung met en place une procédure d’échange aux États-Unis et espère gérer correctement cette crise au moment où Apple annonce son iPhone 7. Le fabricant va travailler avec les opérateurs pour récupérer le plus rapidement possible les mobiles concernés.

Lundi 5 septembre

Des analystes estiment qu’à ce moment, le rappel devrait coûter Samsung la petite somme d’un milliard de dollars. L’enquête met en cause les batteries fournies par Samsung SDI qui représentent 70 % de la production. Samsung doit alors, en urgence, passer l’intégralité de la production sur l’autre fournisseur, ATL.

Mardi 6 septembre

Malgré le report de la date de sortie, plusieurs personnes ont pu acquérir des Galaxy Note 7 en France. Samsung France a donc également lancé une procédure de rappel. Les nouveaux Galaxy Note 7 échangés auront plusieurs signes distinctifs : une étiquette noire sur la boite, et une icône de batterie verte cerclée de blanc.

Lundi 12 septembre

Plusieurs compagnies aériennes interdisent l’utilisation du Galaxy Note 7 à bord avec la clé un message de prévention avant chaque décollage. L’image de Samsung auprès du grand public commence sérieusement à s’écorner.

Mardi 13 septembre

Samsung dévisse en bourse et perd 25 milliards de dollars. Le fabricant met à jour le Galaxy Note 7 pour limiter les risques. Les anciens modèles ne pourront être rechargés qu’à 60 % pour limiter la batterie et un message de Samsung s’affichera sur le téléphone pour évoquer le rappel.

Vendredi 16 septembre

Samsung explique les raisons du problème. Lors de la fabrication par Samsung SDI, une trop forte pression serait appliquée et rapprocherait les pôles négatifs et positifs, au point qu’un court-circuit devienne possible lors de la charge. Aux États-Unis on rapporte déjà 92 cas de surchauffe.

 

samsung-galaxy-note-7-01

De nouveaux accidents avec des téléphones de remplacement

Lundi 26 septembre

Plusieurs nouveaux accidents avec des Galaxy Note 7 ont lieu en Corée. Problème : d’après les clients, il s’agit d’appareils déjà remplacés.

Mercredi 28 septembre

Un Galaxy Note 7 échangés, photo de la boite à l’appui, surchauffe en Chine et brûle un MacBook Pro d’Apple. Samsung veut relancer le Galaxy Note 7 en France à la fin du mois d’octobre.

Jeudi 29 septembre

Samsung estime publiquement que les nouveaux Galaxy Note 7 ne représentent pas de danger pour les utilisateurs, malgré les plaintes qui se multiplient en Amérique du Nord et en Asie.

Lundi 03 octobre

Un mois après le report des ventes en France et le début de la procédure d’échange, nous décidons de dresser un premier bilan des problèmes que cette affaire causera à Samsung. En dehors de problèmes financiers, c’est bien sûr l’image de marque qui risque d’en pâtir.

 

samsung-galaxy-logo

L’affaire s’aggrave et oblige Samsung à tuer le Galaxy Note 7

Jeudi 6 octobre

Un Samsung Galaxy Note 7 échangés prend feu dans un avion aux États-Unis. L’appareil est remis aux autorités et une nouvelle enquête démarre.

Dimanche 9 octobre

Un Américain est hospitalisé suite à l’inhalation de la fumée de son Galaxy Note 7, Samsung a tenté de cacher l’affaire et a menti à la presse. Des sites web américains déconseillent à leurs lecteurs l’achat d’un Galaxy Note 7 : en dehors du problème de batterie, le support logiciel et commercial fourni par Samsung pourrait être minimal. Impossible de conseiller un smartphone à plus de 800 euros dans ces conditions.

Lundi 10 octobre

Plusieurs opérateurs et revendeurs (AT&T, T-Mobile, Best Buy, etc.) retirent le Galaxy Note 7 du commerce et arrêtent de le fournir en échange avec un Galaxy Note défectueuse. Samsung annonce le ralentissement de la production du Galaxy Note 7les résultats financiers de Samsung sur le dernier trimestre restent bons, pour combien de temps ?

Mardi 11 octobre

Le géant coréen jette l’éponge et annonce un nouveau rappel mondial doublé d’un arrêt des ventes du Galaxy Note 7.

Mercredi 12 octobre

Au total, l’affaire des Galaxy Note 7 pourrait coûter 17 milliards de dollars à Samsung, une somme colossale qui ferait plonger les bénéfices trimestriels du constructeur de 33 %. Certains cherchent alors l’origine du problème et remettent en cause la charge rapide du téléphone et des laboratoires expliquent les raisons de ces explosions impressionnantes. Samsung distribue des boîtes explosion proof pour le retour des téléphones.

Jeudi 13 octobre

Au final, Samsung devrait jeter ou recycler entièrement tous les Galaxy Note 7 récupérés et peut-être même abandonner totalement sa gamme Galaxy Note afin de repartir de zéro et laisser derrière lui cette fâcheuse histoire. Samsung va même jusqu’à distribuer des bons d’achat pour les clients souhaitant changer de constructeur. On apprend également que les boîtes de retour coûteraient un milliard de dollars.

Vendredi 14 octobre

En Chine, Samsung conserve la fidélité de ses clients puisque 90% des détenteurs d’un Galaxy Note 7 l’échangent contre un Galaxy S7 edge. Malheureusement, l’image de marque de Samsung s’écorne un peu plus avec la publication d’un rapport datant de 2012 et pointant du doigts de graves fautes de management au sein de l’organisation avec de l’oppression et des insultes. Enfin, Samsung annonce officiellement de très mauvaises prévisions puisqu’il est question d’une perte de 2,5 millions sur les deux prochains trimestres.

 

Les yeux se tournent désormais vers les Galaxy S7 et S8

Dimanche 16 octobre

Pour tenter de calmer les ardeurs des clients n’ayant pas pu mettre la main sur le Galaxy Note 7, Samsung commence à déployer sur les Galaxy S7 et Galaxy S7 edge une mise à jour qui apporte certaines fonctionnalités de la phablettes sur les smartphones de la marque.

Lundi 17 octobre

Samsung maintient que la batterie du Galaxy Note 7 n’a pas de problèmes de fabrication et que la cause est donc à chercher ailleurs. C’est cette même information qui nous apprend que Samsung utilise un laboratoire interne pour la certification de ses batteries contrairement à la concurrence. Aux États-Unis, le simple fait d’emporter avec soi un Galaxy Note 7 dans un avion devient un crime fédéral, passible de lourdes peines.

Mardi 18 octobre

Pour rassurer ses clients et les compagnies aériennes, Samsung propose désormais dans certains aéroports la possibilité d’échanger son Galaxy Note 7 contre un autre terminal de la marque juste avant de monter dans l’avion. Malheureusement pour l’entreprise sud-coréenne, le Galaxy S8 pourrait être retardé à cause de l’affaire du Galaxy Note 7, si les causes des explosions ne sont pas trouvées.

Mercredi 19 octobre

Aux Etats-Unis, une class action a été lancée contre Samsung dans différents Etats. Les plaignants reprochent à Samsung de n’avoir pas compenser l’impossibilité d’utiliser le téléphone en attendant le retour officiel. En France, la question d’un recours collectif se pose aussi, même si l’UFC Que Choisir a nuancé cette volonté. Enfin, en France toujours, le SAV Samsung aurait annoncé à certains clients et lecteurs la volonté de désactiver à distance les terminaux non retournés.

 

L’enquête officielle du Galaxy Note 7

 

L’enquête officielle de Samsung sur les raisons des explosions des Galaxy Note 7 étaient attendue de longue date. Au début du mois de janvier, le fabricant coréen annonçait que les raisons seraient dévoilées à la mi-janvier. A partir du 16 janvier, les rumeurs autour de ce rapport commençaient à fleurir sur la toile, et les batteries semblaient être en cause.

Il a finalement fallu attendre le 23 janvier pour pouvoir accès au rapport complet de Samsung. Les Galaxy Note 7 explosifs sont bien le fait d’une batterie défectueuse, ou plutôt de deux batteries défectueuses différentes. Malgré tout, Samsung a annoncé qu’un Galaxy Note 8 était bel et bien en préparation, même si la problématique des Galaxy Note 7 aura msi en retard le Galaxy S8 qu’on ne verra pas au MWC 2017 à Barcelone.

À lire sur FrAndroid : Galaxy Note 7 : Samsung confirme que les explosions étaient dues à la batterie