Alors que les premiers échos semblaient en faveur d’un rapide record de précommandes, l’iPhone 7 pourrait finalement ne pas démarrer aussi bien que l’iPhone 6s. La faute à l’alimentation de plus de marchés que l’an passé, et au succès du modèle noir de jais.

Apple iPhone 7 officiel

Le 14 septembre dernier, nous nous demandions si l’iPhone 7 n’était pas sur le point de battre des records de précommandes. Il faut dire que les premiers signes donnés par les opérateurs nous orientaient en ce sens, avec l’annonce de rapides ruptures de stocks. Mais d’après un analyste de KGI Securities, les expéditions d’iPhone 7 sont plus faibles que prévu, alors que l’iPhone 7 Plus fait au contraire un plus fort démarrage qu’espéré par la marque californienne.

 

Note 7 et effet bokeh

Et si le principal responsable de la forte demande en iPhone 7 plus n’était autre que Samsung ? Les multiples problèmes rencontrés par le Samsung Galaxy Note 7 pourraient avoir permis le transfert d’une partie de la demande en Note 7 vers le modèle de 5,5 pouces d’Apple. Il faut dire qu’au contraire de la phablette de Samsung, l’iPhone 7 Plus reçoit des retours positifs, et on a récemment pu entrevoir les prouesses de l’effet bokeh, fonctionnalité permise par le double capteur photo du produit.

 

28 marchés et noir de jais

Comment expliquer les plus faibles expéditions d’iPhone 7 ? Dans le cas du modèle de 4,7 pouces d’Apple, la firme a fait face à une forte demande, mais ne peut pas augmenter son rythme de production. Le souci, toujours d’après l’analyste, c’est que l’iPhone 7 a cette année été lancé dans 28 pays simultanément au lieu de 12 pour l’iPhone 6s, ce qui expliquerait d’ailleurs les problèmes de stocks rencontrés par les opérateurs.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Depuis, 30 pays se sont rajoutés à la liste, et Apple doit donc maîtriser sa production pour alimenter tous les marchés. En plus de cela, le modèle « noir de jais » serait particulièrement plébiscité, représentant 30 à 35 % de la demande, alors même que sa fabrication serait plus compliquée.

 

Objectif 70 millions

KGI Securities a en tout cas revu ses estimations à la hausse, et s’attend à ce qu’Apple écoule environ 70 millions d’appareils d’ici la fin de l’année, alors qu’il misait auparavant sur 60 à 65 millions. Un montant qui ne suffirait pas à battre le record de ventes de l’iPhone 6s (et sa version 6s Plus), qui avait atteint les 74,8 millions d’expéditions.

À lire sur FrAndroid : Apple iPhone 7 vs Samsung Galaxy S7 Edge : notre test de performances