Google tire principalement ses revenus de la publicité et les clics accidentels sont la pire chose vis-à-vis des annonceurs.

12-5-2012 12-03-26 PM

L’App Store d’Apple est composé d’une grand part d’applications payantes et les utilisateurs adhèrent à ce business-model, notamment aidé par le placement haut de gamme des produits de la marque. Sur Android, la situation est bien différente, car le système d’exploitation est présent à la fois sur des smartphones à 1€ chez les opérateurs mais aussi des modèles haut de gamme. Le public est donc vaste et le budget alloué à l’achat d’applications est très différent. C’est pour cela que sur le Play Store, on retrouve beaucoup d’applications avec des publicités ou de l’achat in-app.

La majeure partie des revenus de Google est issue de la publicité et le géant de la recherche est le premier à pousser l’intégration d’AdMob (plateforme publicitaire dédiée aux mobiles rachetée par Google) dans les applications. Deux éléments caractérisent cette régie : des revenus plutôt faibles pour les développeurs (comparativement à d’autres régies) et une politique très stricte en matière de clics accidentels. Il n’est donc pas rare que son compte soit désactivé du jour au lendemain, ce qui est souvent un véritable désastre pour l’éditeur en question.

Dans un billet posté sur un des blogs de Google, on apprend qu’un nouveau mécanisme va être mis en place afin d’éviter justement ces clics accidentels. Alors qu’auparavant un simple clic ouvrait le navigateur, l’interaction avec l’utilisateur va désormais se dérouler en deux temps. Comme on peut le voir sur l’illustration, le premier clic va assombrir la publicité pour afficher un bouton « Visiter le site ». C’est uniquement à ce moment là que le navigateur sera lancé.

En terme d’expérience utilisateur, deux constats émergent : un net recul pour ceux désirant voir la publicité, mais une amélioration pour ceux qui cliquaient sans le vouloir sur la bannière. Au final cela devrait permettre de réduire sensiblement les désactivations de comptes et offrir un réseau d’une meilleure qualité aux annonceurs.