Xiaomi a officialisé aujourd’hui l’arrivée de deux nouveaux smartphones impressionnants. Le premier, le Mi Note, embarque des composants haut de gamme de 2014 – du moins du début d’année – tout en se commercialisant à un tarif de milieu de gamme. Quant au Mi Note Pro, il est, sur le papier en tout cas, le smartphone le plus puissant du moment grâce à ses composants dernier cri. Mais ne ferions-nous pas une erreur ? Avec un écran de 5,7 pouces, c’est bien le marché des phablettes qui est attaqué, et sur Android, le Mi Note Pro va devoir affronter le Galaxy Note 4 et le Nexus 6 !

android 2015-01-15 à 16.24.13

Du beau monde sur le papier

Xiaomi a surpris son monde aujourd’hui en présentant son Mi Note Pro. Et pour cause, sa fiche technique est hallucinante. Ce dernier possède un écran de 5,7 pouces, avec une définition QHD (2560 x 1440 pixels) qui permet d’obtenir une belle densité de 515 pixels par pouce, comme le Note 4. Côté processeur, la firme a opté pour ce qui se fait de mieux chez Qualcomm actuellement, le Snapdragon 810, couplé à un GPU Adreno 430 et à 4 Go (LPDDR4) de mémoire vive. Le stockage interne de la bête est de 64 Go uniquement, et il est compatible avec la 4G de catégorie 9, permettant des débits descendants théoriques de 450 Mbps. La batterie affiche 3090 mAh, soit une capacité un peu plus faible que ses concurrentes (3220 mAh).

ModèleXiaomi Mi Note ProSamsung Galaxy Note 4Nexus 6
Version OSAndroid 4.4Android 4.4Android 5.0
Taille d'écran5,7 pouces5,7 pouces5,95 pouces
DéfinitionQHD
1440 x 2560 pixels
QHD
1440 x 2560 pixels
QHD
1440 x 2560 pixels
TechnologieSharp/JDISuper AMOLEDSuper AMOLED
Densité de pixels515 ppp515 ppp493 ppp
Architecture (SoC)Qualcomm Snapdragon 810
(4 coeur A53, 4 coeurs A57)
2 GHz
Qualcomm Snapdragon 805
(4 coeurs Krait 450)
2,7 GHz
Qualcomm Snapdragon 805
(4 coeurs Krait 450)
2,5 GHz
Puce graphiqueAdreno 430Adreno 420Adreno 420
Mémoire vive (RAM)4 Go3 Go3 Go
Mémoire interne16 ou 64 Go32 Go32 / 64 Go
Micro-SDNonOui, 128 GoNon
Webcam4 mégapixels3,7 mégapixels (f/1.9)2 mégapixels
Appareil photo13 mégapixels (f/2.0 et stabilisation optique)16 mégapixels (f/2.2 et stabilisation optique)Sony IMX 214 Exmor RS
13 mégapixels, stabilisation optique, f/2.0
Enregistrement vidéo1080p@30fpsUHD / 4K @ 30 FPS2160p @ 30fps
Bluetooth4.04.04.1
RéseauxLTE catégorie 94G+ (LTE-Advanced catégorie 6)LTE 700 / 800 / 850 / 900 / 1800 / 2100 / 2600
NFCOuiOuiOui
Batterie3090 mAh3220 mAh (amovible)3220 mAh
Dimensions155,1 x 77,6 x 7 mm153.5 x 78.6 x 8.5 mm159,3 x 83 x 10,1 mm
Poids161 grammes176 grammes184 grammes
Prix conseillé450 euros749 euros649 euros (32 Go)
699 (64 Go)

Concernant l’appareil photo, c’est peut-être le point faible de ce Mi Note Pro par rapport à la concurrence. En effet, il semblerait qu’il s’agisse du IMX214, un capteur déjà très utilisé en 2014, et que certains constructeurs ont réussi à bien exploiter, à l’image de LG. Le nombre de pixels ne fait en rien la qualité de la photo, mais gageons que le savoir-faire de Samsung dans ce domaine fera pencher la balance en faveur du Note 4. D’autant que ce Mi Note Pro ne semble – il faudra le vérifier – pas être en mesure de filmer en 4K mais « seulement » en 1080p à 30 fps. Ses dimensions (155,1 x 77,6 x 7 mm) sont un peu en-deçà de celles du Note 4 (153,5 x 78,6 x 8,5 mm) et celles du Nexus 6 (159,3 x 83 x 10,1 mm), avec plus de 70 % de la face avant occupée par l’écran. C’est sur la finesse qu’il peut faire la différence, mais aussi sur son côté très borderless.

Pas de Super AMOLED

Les deux géants que sont le Nexus 6 et le Note 4 ont opté pour un écran de type Super AMOLED, avec une définition QHD (1440 x 2560 pixels). Le Super AMOLED offre des noirs profonds, et participe à réduire la consommation énergétique, ce qui en fait des produits réputés. Ils ne sont cependant pas exempts de tous reproches, et certains écrans utilisant cette technologie ont tendance à tirer vers le jaune ou le bleu, ou à saturer les couleurs.

10917080_827426350626293_175082721705166720_n-3

Xiaomi utilise, depuis le Mi 4, un type d’écran finalement peu répandu dans le monde d’Android : Sharp/JDI. Sur le Mi 4, l’écran était Full HD, et cette fois il est en QHD, comme les concurrents. On se souvient avoir été très impressionnés par l’écran du Mi 4, très lumineux, très coloré, et dont la dalle semblait coller à la vitre. Il était d’ailleurs peu énergivore, et on espére que cet écran nous convaincra encore plus. Comme le Note 4 ou le Nexus 6, cet écran est dit « 2,5 D », c’est-à-dire qu’il est légèrement incurvé sur les extrémités.

Le meilleur de Qualcomm

Beaucoup de curieux ont été déçu par les choix faits par Motorola et Samsung vis à vis du processeur utilisé. Alors qu’on s’attendait à voir l’association d’un CPU Snapdragon 810 et du GPU Adreno 430, ces deux-là ont préféré ne pas attendre et porter leur choix sur du Snapdragon 805 et de l’Adreno 420. Les performances de ce couple ne sont pas révolutionnaires par rapport au Snapdragon 801 qui équipait les flagships en milieu d’année 2014, et Vincent les avait détaillées pour vous dans un comparatif de performances. Rassurez-vous, l’apport du Snapdragon 810 n’est pas non plus renversant, mais la différence devrait tout de même se faire sentir. En plus, le S810 possède la particularité d’être 64 bits, donc entièement compatible avec Android Lollipop, et par conséquent plus intéressant quand on mise sur l’avenir avec un téléphone.

En savoir plus : Comparatif de performances !

N’auraient-ils pas mieux fait d’attendre quelques mois avant de proposer leurs mobiles ? Le marketing répondra que non, la demande étant de toute façon là quoiqu’il arrive, et ce genre de données sur la fiche technique n’intéressant qu’une mince frange de la population.

snapdragon-processors-810

Des expériences bien différentes

Logiciellement parlant, les trois mobiles n’ont pas non plus grand chose en commun. Certes, ils partagent une installation sous Android, mais la comparaison s’arrête là. Le Nexus 6 permet une expérience « pure » d’Android avec déjà une installation sous Lollipop, tandis que le Note 4 arbore l’interface TouchWiz qui fait si régulièrement débat…

En savoir plus : Test de MIUI 6

Pour Xiaomi, c’est encore un peu différent. Les mobiles de la firme tournent sous MIUI, un « fork » d’Android qui apporte sa propre vision du logiciel. Une vision qui se rapproche – comme souvent chez les constructeurs chinois – d’un aspect façon iOS. Malgré tout, la marque a su rendre célèbre son logiciel grâce à sa fiabilité, à sa fluidité, et à des fonctionnalités très bien pensées. Mais le Play Store lui fait défaut pour le moment.

LTE de Catégorie 9 ?

Oui, vous avez bien lu. Le Mi Note Pro est compatible LTE de catégorie 9, c’est à dire qu’il peut atteindre des débits descendants théoriques de 400 Mbps. Ses adversaires du jour sont de catégorie 6 et peuvent aller jusqu’à 300 Mbps. Mais pour être honnête, c’est une donnée qui fait surtout joli sur la fiche technique, les réseaux n’étant de toute façon pas assez développés chez nous pour pouvoir profiter de tels débits.

Prix et importation

Avec l’annonce de ses mobiles, Xiaomi a fait vibrer tout le petit monde d’Android, jusqu’aux Etats-Unis. Seul problème : il le fait pour rien. Encore cantonnés au marché asiatique, les produits de la firme ne sont que difficilement trouvables dans nos régions. Difficile mais pas impossible, puisque de nombreux passionnés font importer ces petits jouets. Mais à un tarif de départ de 450 euros, en y ajoutant les taxes, et d’éventuels frais de douanes, le Note Pro ne bénéficie finalement plus d’un tarif si attrayant.

À l’inverse, le Galaxy Note 4 sévit en toute liberté en Europe et partout dans le monde, à un prix d’environ 630 euros. Quant au Nexus 6, il est aussi disponible à travers le monde via le Play Store ou chez des revendeurs, pour un tarif débutant à 589 euros pour sa version 16 Go.

Il n' y a pas d'offres pour le moment