Nous connaissons la politique sur l’App Store d’Apple, contraignante et largement critiquée par les éditeurs et développeurs. Sur Android, c’est plutôt l’inverse, on évoque souvent le laxisme avec une politique de modération a posteriori, qui laisse place à quelques surprises. Avec l’arrivée de Move to iOS sur Android, et l’application Android Wear sur iPhone, on peut néanmoins se poser une curieuse question : assiste t-on à une entente cordiale entre Apple et Google ?

Capture-d’écran-2015-06-09-à-12.16.20

Move to iOS est disponible sur Android

Signée par Apple, cette application – comme son nom l’indique – invite les utilisateurs Android à passer (switcher) sur iOS (iPhone, iPad) grâce à un outil de transfert (données, contacts, applications, etc.). L’application va même plus loin, en invitant les utilisateurs à recycler leurs smartphones Android en le ramenant dans un Apple Store.

Notez que Microsoft a également usé de cette technique avec « Switch to Windows Phone », que l’on peut également retrouver sur le Google Play.

Google, au contraire d’Apple, possède une politique bien plus laxiste sur le Google Play, il est ainsi possible de mentionner les plateformes concurrentes, sans problèmes. Chez Apple, les choses sont plus compliquées et nous pouvons en témoigner. Nous avons soumis à plusieurs reprises une version de l’application FrAndroid pour iPhone et Apple, demandée à de nombreuses reprises par la communauté.

Capture d’écran 2015-09-16 à 21.49.25

 

Malheureusement, un des points des conditions de l’App Store soumises aux développeurs, interdit la mention du nom d’une autre plateforme mobile.

 

3.1 Apps or metadata that mentions the name of any other mobile platform will be rejected

3.1 Les applications et les données qui mentionnent le nom des autres plateformes mobiles seront rejetées

En gros, Apple se réserve le droit d’éjecter n’importe quelle application qui évoque une plateforme concurrente. Les choses vont encore plus loin, et Apple nous a également interdit de mentionner « Samsung Galaxy », ou encore « Google ».

 

Capture d’écran 2015-09-16 à 21.49.59

 

Le sujet de cet article n’est pas sur la neutralité des plateformes, même si c’est un problème important qui sera certainement parmi les sujets abordés par l’Union Européenne dans les prochains mois. On ne parle pas simplement de l’interdiction de l’utilisation de certains termes, on peut parler d’un abus de position dominante.

 

Une entente cordiale ?

A vrai dire, j’ai été plutôt étonné de voir arriver Android Wear sur iOS, depuis début septembre. J’étais étonné de voir Apple accepter ce type d’application, malgré le lancement de l’Apple Watch. En y regardant de plus près, on pourrait clairement dessiner les contours d’un partenariat, ou d’une entente si vous préférez, entre les deux entreprises. Apple a d’ailleurs prévu de porter également Apple Music sur Android, avant la fin de l’année.

Même s’il est plutôt plaisant de voir arriver l’éditeur Apple Inc. sur Android, le contexte n’est pas si agréable, et il montre encore une fois une vraie différence de vision entre les deux entreprises. Personnellement, j’aurai même tendance à encourager les utilisateurs Apple à tester Android, avec Move to iOS, cela pourrait être une porte de sortie rassurante. Non ?