Seulement 0,4% des utilisateurs d’Android tournent sous la plus récente version du système d’exploitation mobile de Google, connu sous le nom de Gingerbread (Android 2.3).

C’est bien sûr un chiffre faible qui s’explique par le fait que seulement le Google Nexus S propose aujourd’hui officiellement cette dernière version d’Android. Android 2.2 (Froyo) est installé sur 51,8% du parc de smartphones sous Android, c’est ce que Google vient de déclarer.

Android 2.1 (Eclair) tourne sur 35,2% des téléphones Android, enfin la version 1.5 et 1.6 de l’OS représentent 12,6% des téléphones en service.

Le taux de mises à jour pour les utilisateurs d’Android est freinée, en partie, par le fait que les opérateurs/constructeurs et non Google ont le choix de proposer des mises à jour. Beaucoup de téléphones plus anciens ne sont pas encore mis à jour  et ne le seront probablement pas.

Android 2.1 est sorti depuis peu plus d’un an. Android 2.2 est sorti il y a 6 mois. Android 2.3 est sorti la semaine avant Noël. Plus de 99% des applications tournent sur ces versions. Donc, du point de vue utilisateur, la différence entre ces versions n’est pas grande.

Néanmoins, depuis la version Android 2.3 (Gingerbread) les mises à jour seront facilitées par la mise en place du système natif over-the-air (OTA), c’est-à-dire directement sur le téléphone.