On vous en parlait ici :

Google avait conclut un accord avec AdMob pour un rachat à hauteur de 750 millions de dollars. Ce rachat permet à Google de non seulement récupérer la société la plus performante actuellement en publicité sur plateforme mobile, mais aussi de s’incruster sur d’autres terminaux par cet intérmédiaire.

Or la FTC, l’autorité de régulation de la concurrence aux états unis a demandé pour la deuxième fois des explications à Google sur ce rachat (ce qui laisse sous entendre que leur première demande n’a pas abouti).

Paul Feng, l’un des responsables de Google sur ce projet a expliqué que le succès du géant de l’internet impliquait forcément une étroite surveillance de la FTC, surtout lorsque celui ci rachète son plus gros concurrent. Il a indiqué aussi que pour Google ce rachat ne semblait pas poser de problèmes car le marché de la publicité mobile est en pleine expansion.

La réalité est tout autre, car aujourd’hui AdMob fait office de référence en la matière. Leurs statistiques sont utilisés pour déterminer les parts de marchés des plateformes mobiles, et leurs rapports servent d’indice pour affirmer ou infirmer la réussite d’un mobile ou d’un OS.

Techniquement, avec ce rachat Google s’approprie le marché de la publicité mobile. Car aujourd’hui un développeur souhaitent intégrer de la publicité dans son application a le choix entre diverses sociétés. Mais force est de constater que la grande majorité choisit AdMob, et surtout sous Android où ils on été les premiers à sortir leur SDK, Google ne proposant le sien qu’en béta privée sur sélection (100K pages affichées par jour minimum).

Et vous ? Pour ou contre ?