Nokia est de retour, voilà ce qu’il faut se dire en ce début d’année. Une conférence de presse est prévue au Mobile World Congress, en attendant, intéressons-nous au Nokia 6 : des premières prises en main ont fleuri sur la Toile, en particulier sur les médias asiatiques et indiens.

Entre les visuels fournis par la marque et les vraies photographies de l’appareil, le rendu est assez souvent différent de la réalité. Voici le Nokia 6, un appareil que l’on situera au milieu de gamme : il intègre un écran de 5 pouces IPS LCD en définition HD 720p, avec un Qualcomm Snapdragon 430, 2 Go de RAM et 64 Go de stockage interne.

Un design accrocheur

Après avoir lu une dizaine de prises en main, le constat est simple : « le Nokia 6 semble posséder une bonne conception avec un design accrocheur ». Il est composé d’un bloc solide en aluminium ce qui lui donne une impression de solidité dans les mains. Les bords sont arrondis pour une meilleure adhérence dans les mains. Sur le dos, nous retrouvons la caméra arrière, un module d’annulation de bruit micro, un flash LED et en dessous : le fameux logo de la marque Nokia. 

L’intégration de l’antenne semble assez similaire à celle de l’iPhone 7. À l’avant, HMD a choisi d’intégrer deux touches capacitives et le bouton d’accueil dispose d’un scanner d’empreintes digitales intégré. Au-delà de son design, il intègre Android 7.0 Nougat dans une version assez proche de Vanilla, avec une ombre au tableau : les icônes rondes bleues ne plaisent pas du tout aux différents testeurs, vous pourrez toujours opter pour un set d’icônes personnalisés. Du côté du logiciel, Nokia semble assurer.

Les performances

Passons ensuite à ce qui cloche : les performances de l’appareil n’ont rien d’extraordinaire comme nous pouvions l’imaginer. Le Snapdragon 430 est un SoC octo-cœur, avec une architecture ARM Cortex-A53 cadencée à 1,2 GHz, couplé à un GPU Qualcomm Adreno 505. Les résultats sont dans la moyenne de ce que l’on pourrait attendre.

Les premiers utilisateurs notent une interface fluide, mais quelques ralentissements « après l’ouverture d’une bonne dizaine d’apps ». Pour un prix qui devrait atteindre environ 300 euros, le Nokia 6 se retrouve face à des produits assez performances : c’est le cas du Honor 7 ou de l’Honor 6X, mais aussi de l’Asus Zenfone 3 avec son Snapdragon 625. 

L’appareil photo

Enfin, l’appareil photo de 13 mégapixels à l’arrière possède une interface de capture simple et ergonomique, par contre « les clichés ne sont pas fantastiques ». Les différents médias soulignent qu’il est possible de trouver des appareils plus efficaces pour la même gamme de prix. 

Globalement, Nokia a conçu un premier appareil qui semble réussi. Son design est solide et accrocheur, sans fausse note, l’interface assez proche d’Android Stock permet de profiter de la dernière version d’Android en date, nous pouvons également souligner le double haut-parleur stéréo compatible Dolby Atmos, qui a vraiment plu, ainsi qu’une autonomie très convaincante : avec 3000 mAh de capacité, l’appareil semble bien se comporter. Nous aurons certainement l’occasion de le tester au Mobile World Congress, étant donné que HMD devrait dévoiler une version internationale, mais aussi d’autres produits sous Android. La star pourrait cependant être le Nokia 3310, une variante rénovée est prévue pour l’occasion.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Si vous n’aviez pas suivi : derrière Nokia se trouve HMD, une entreprise finlandaise qui travaille main dans la main avec le géant Foxconn. Le groupe Nokia n’est pas directement investisseur, mais il a fourni la licence de marque et de nombreux brevets, et nous retrouvons plusieurs membres de l’ancienne équipe au conseil d’administration de la nouvelle entité. Si le sujet vous intéresse, nous vous invitons à découvrir un dossier dédié à HMD.

Sources :