C’est une point de repère important sur les smartphones modernes. Le bouton home, cette touche d’accueil perdue en bas de l’écran, permet aux plus perdu(e)s de s’y retrouver sur leurs téléphones. Il est possible que cet élément disparaisse sur les prochains mobiles de Samsung, l’un des derniers garants de ce fameux bouton physique. C’est dans ce sens qu’un brevet a été déposé par l’entreprise et publié récemment aux États-Unis.

brevet-samsung-bouton-home-perdu

Ce visuel ressemble beaucoup à la gamme des Galaxy S, en particulier au S3 mais sans aucun bouton en façade, ni sensitif, ni physique. Cette image est tirée d’un brevet déposé par Samsung le 20 juin 2012, et validé par l’organisme américain des brevets il y a quelques jours. On peut y voir un smartphone doté d’un large écran, aux courbes bien rondes, le tout sans bouton home. Certains diront qu’il s’agit d’une innovation présente sur le futur S5. Mais comme toutes rumeurs, on ne fait que les accumuler. On attendra donc une annonce officielle. Le Google Nexus S et quelques autres ont déjà sauté le pas d’un smartphone sans bouton home physique ni sensitif, ce dernier se retrouvant alors sur l’écran, mais la liste reste encore courte.

Pourquoi supprimer la touche d’accueil ? C’est un peu la conséquence du tout tactile sur les smartphones. Sans bouton home (sensitif comme physique), le smartphone disposera d’un plus grand écran. Et puis, on peut aussi imaginer la personnalisation du bouton, car celui-ci apparaîtra alors sur l’écran, avec la possibilité de le changer d’emplacement. A noter toutefois que selon les autres images de ce brevet, le bouton ON/OFF ainsi celui du volume restent bien physiques.

Plus qu’une suppression d’ordre esthétique, il s’agit aussi d’une querelle de clocher : l’apparition du bouton home sur le Galaxy S servait surtout de point de repère pour les utilisateurs habitués aux téléphones d’Apple, puis est resté la marque de fabrique des Samsung Galaxy. La suppression de ce gros bouton pourrait bien marquer la fin d’une époque chez le Coréen. Toutefois, cette disparition, comme l’étrange présence d’un élément qui pourrait n’être autre qu’un lecteur d’empreintes au dos de l’appareil, sur un autre visuel du brevet, pourrait très bien n’intervenir que dans un futur un peu plus lointain : pas si sûr en effet que Samsung ait choisi de s’appuyer sur un brevet encore en cours d’examen pour son prochain flagship, lequel est nécessairement en cours de conception depuis plusieurs mois afin d’être prêt au printemps 2014.