Lors d’une conférence à Hong-Kong, un cadre de Samsung a apporté des précisions quant à la vision de l’entreprise sur les capteurs biométriques. Pour le moment, seul le Galaxy S5 possède un capteur d’empreintes digitales mais la société coréenne souhaite également équiper les smartphones d’entrée de gamme de capteurs biométriques. Samsung travaille également au développement d’un capteur d’iris.

Galaxy S5

Avec son iPhone 5S sorti en septembre denier, Apple a initié la course aux capteurs biométriques. Samsung a répliqué avec son Galaxy S5, équipé lui aussi d’un capteur d’empreintes digitales que nous avons eu l’occasion de tester. Pour le moment, ce type de capteurs est réservé aux téléphones haut de gamme des constructeurs mais Samsung souhaite les étendre aux smartphones d’entrée de gamme pour que tout le monde puisse en profiter. Il se peut que ces technologies se démocratisent au fur et à mesure car Samsung a ouvert aux développeurs l’accès à son capteur, contrairement à Apple. Il sera par exemple possible dans le futur de réaliser des paiements avec son smartphone et de s’identifier via le capteur d’empreintes digitales. Certains doutent de la fiabilité d’un tel mécanisme, et c’est peut-être pour cela que Samsung pense à l’avenir avec des capteurs d’iris.

Avant la sortie du Galaxy S5, de nombreuses rumeurs faisaient état de l’arrivée d’un capteur d’iris sur le Galaxy S5. Le vice-président de la division mobile de la société avait même indiqué que l’entreprise travaillait bien au développement d’un tel capteur mais il ne pouvait pas préciser s’il serait présent dans le Galaxy S5. Au final, il faudra attendre encore un peu avant que Samsung intègre dans un smartphone un outil capable d’analyser notre iris pour nous reconnaître. Ce type de capteur biométrique sera dans un premier temps intégré dans les terminaux mobiles haut de gamme. Il devrait être par la suite décliné sur l’ensemble des modèles de la marque.