Samsung n’est pas uniquement un constructeur de smartphones, de télévisions ou de frigidaires. Le Coréen travaille également sur du matériel médical à destination du grand public. Il vient justement de dévoiler l’EDSAP, un casque relié à un smartphone capable de prévenir les attaques cérébrales.

EDSAP samsung capteur cerebral avc

Samsung, comme beaucoup d’entreprises de nouvelles technologies, s’intéresse de très près au domaine médical et à la façon dont il est possible de relier des dispositifs médicaux à des appareils grand public. Dans cette perspective, le Coréen vient de dévoiler l’EDSAP, pour Early Detection Sensor & Algorithm Package, un casque qui, relié à un smartphone ou à une tablette, permet de prévenir les attaques cérébrales, plus connues sous le nom d’AVC. Ce prototype bourré de capteurs est capable de détecter les ondes cérébrales dégagées par les oscillations électriques des neurones du cerveau. Ces ondes cérébrales sont ensuite retranscrites sur un smartphone ou une tablette dotée d’une application dédiée à l’EDSAP qui devrait afficher sur le smartphone le rythme cérébral du porteur du casque. L’application, ensuite, sera alors capable de jauger la probabilité de risque d’attaque cérébrale. Le but n’est pas tant d’indiquer qu’un AVC va se produire que de prévenir l’utilisateur qu’il existe un risque et qu’il est conseillé de consulter un médecin. Le genre de notification que personne ne souhaite voir apparaître un jour sur son smartphone…

Samsung explique que de tels dispositifs existent déjà dans les hôpitaux. Mais l’EDSAP possède de nombreux avantages. Le premier, c’est que l’analyse des ondes cérébrales ne prend avec qu’une minute avec l’appareil de Samsung contre 15 minutes ou plus pour les dispositifs traditionnels. Le second, c’est que l’analyse des ondes cérébrales est très détaillée grâce aux matériaux en caoutchouc spéciaux et conducteurs qui composent ce casque qu’ont découvert les ingénieurs de Samsung. Enfin, et c’est le point que Samsung juge le plus important, ces matériaux en caoutchouc permettent d’intégrer l’EDSAP sur n’importe quel objet du quotidien, comme une épingle à cheveux ou des branches de lunettes. Le prototype visible sur l’image a encore la forme d’un casque, mais Samsung affirme déjà qu’il peut grandement le miniaturiser.

Samsung ne donne aucune date de sortie pour ce capteur d’un genre particulier mais le simple fait qu’il l’ait annoncé officiellement sur son site officiel indique que le constructeur pense que le produit est viable et commercialisable. Samsung indique également que ce capteur pourra, à terme, également surveiller le rythme cardiaque d’un utilisateur pour prévenir les attaques cardiaques et potentiellement prévenir d’autres maladies liées au cerveau. Samsung explique notamment que l’EDSAP pourra donner des informations sur les cycles de sommeil ou sur le stress.