Ça y est, le Samsung Galaxy Note 8 a été dévoilé officiellement par le constructeur sud-coréen. Mais qu’apporte cette nouvelle phablette face au Galaxy Note 7 qui, avant les déboires qu’elle a connus, était déjà proche de la perfection ?

Après le fiasco du Galaxy Note 7, et ce malgré un smartphone qui semblait se rapprocher de la perfection, Samsung doit convaincre que sa phablette de 2017 est à la fois un flagship premium sous tous les angles, mais aussi totalement maîtrisé et sans danger.

Quand le beau devient sublime

Le Samsung Galaxy Note 7 proposait une très belle phablette, tout en longueur et élégance, très inspirée des Samsung Galaxy S7 et S7 Edge, à ceci près que les bords sont incurvés sur les deux côtés. Avec une surface vitrée à l’avant comme à l’arrière et une tranche de métallique qui, grâce à sa forme arrondie permet une agréable prise en main.

Le Note 8, tout comme les S8 et S8+, offre un certain renouveau grâce à son côté borderless encore plus poussé et le placement de son capteur d’empreintes cette fois-ci à l’arrière à côté du capteur photo.Pour rappel, celui-ci était placé sur la façade avant sous l’écran sur le Note 7. La nouvelle phablette se distingue tout de même du S8 grâce à l’arrivée, pour la première fois dans l’histoire des Galaxy, du double capteur photo.

Le tiroir abritant le stylet, situé pour les deux modèles sur la tranche inférieure de l’appareil, peut être ouvert par une simple pression du doigt. Enfin, comme c’était le cas avec le Note 7, le Note 8 est étanche et certifié IP68. Avec son Infinity Display, l’absence quasi totale des contours de l’écran et son ratio d’écran, le Note 8 fait son petit effet.

Vers un écran encore plus grand

Samsung a comme depuis de nombreuses années maintenant, l’avantage de proposer un écran proche de la perfection grâce à sa technologie AMOLED. Le Galaxy Note 7 était déjà très impressionnant, avec une définition QHD et HDR, intéressante pour visionner des contenus vidéo compatibles et un écran de 5,7 pouces. La nouvelle phablette de Samsung ne déroge pas à la règle, son écran compose avec une diagonale de 6,3 pouces, une définition QHD et un ratio de 18,5:9. Un très bel écran, mais à peine plus grand que ce que proposait le S8+.

 

Une interface maison qui s’améliore 

Le Samsung Galaxy Note 7 proposait une nouvelle interface, Touchwiz, pas tellement facile d’accès, mais qui avait l’avantage, une fois maîtrisé, d’être très pratique et condensé. Le logiciel permettait aussi de gérer à sa convenance le définition de l’écran ou encore de déverrouiller le smartphone avec son iris. Pour ce qui est du Galaxy Note 8, quelques nouveautés fort pratiques viennent s’ajouter, comme les paires d’applications, qui permettent de lancer, en clic, des duos d’applications et qui peuvent être modifiées à tout moment.

Le stylet, connu sous le nom de « S Pen », offre une navigation optimisée sur un grand écran. Sur le Note 7, celui-ci permettait déjà pas mal de choses comme la possibilité de s’en servir sous la pluie ou encore de traduire instantanément une phrase. Pour le nouveau modèle, la création et partage de GIF n’aura jamais été aussi simple, il peut même traduire un paragraphe entier et épingler des mémos sur l’écran Always On Display.

La grande nouveauté du Note 8, c’est bien entendu l’arrivée de l’assistant intelligent de Samsung, Bixby. Patience tout de même, la plupart de ses fonctionnalités ne sont disponibles qu’en coréen et en anglais.

Enfin, le Galaxy Note 8 sera disponible à sa sortie avec Android 7.1.1 Nougat, mais aura l’avantage de recevoir des mises à jour de sécurité de façon mensuelle et de passer rapidement à Android 8.0 Oreo.

Toujours plus puissant 

La phablette de 2016 de Samsung intégrait l’Exynos 8890 Octa, un processeur composé de quatre cœurs Exynos M1 cadencés à 2,3 et 2,6 GHz, mais aussi quatre cœurs Cortex-A53 cadencés à 1,6 GHz. Des performances tout à fait bonnes à la sortie de l’appareil. Le Note 8 est bien entendu plus performant, avec une puce Exynos 8895 pour sa version européenne ou un Snapdragon 835 pour le reste du monde. Et tout de même, 6 Go de RAM contre 4 Go pour le Note 7. L’autre nouveauté capable de démontrer toute sa puissance, c’est l’expérience sur DeX, un dock qui permet de transformer ce smartphone en ordinateur de bureau.

Le double capteur photo, enfin ! 

Le Galaxy Note 7 avait un capteur unique de la marque Sony, à savoir l’IMX260, de 12 mégapixels. Celui-ci était d’excellente facture, avec une capacité à capturer plus de lumière pour des clichés impressionnant, même en basse luminosité. Il bénéficiait aussi de la technologie Dual-Pixel et d’une ouverture à f/1.7, un objectif 26 mm, un système de stabilisation optique et un double flash LED.

Le Note 8 est le premier à accueillir un double capteur photo, la marque ayant jusqu’à présent refusé de céder à cette mode. Chaque objectif propose une définition de 12 mégapixels avec pour le premier un grand-angle muni d’une ouverture de f/1,7, et pour le deuxième, un téléobjectif ouvert à f/2,4. Cela devrait permettre une meilleure gestion des profondeurs de champ notamment.

Comment oublier l’explosif Note 7 

Ce n’est plus un secret pour personne, les explosions de Galaxy Note 7 sont dues à sa batterie mal intégrée. Ainsi, au lieu des 3 500 mAh, Samsung a préféré réduire sa capacité à 3 300 mAh. C’est un pas en arrière certes, mais nous ne doutons pas que le SoC gravé à 10 nanomètres permettra une bonne gestion énergétique de l’appareil.

Prix et disponibilité

Les phablettes de Samsung sont toujours proposées à un prix relativement élevé. Cependant, alors que le Galaxy Note 7 était déjà vendu à sa sortie au prix de 859 euros. Aujourd’hui reconditionnés suite au problème d’explosions, les modèles sont vendus uniquement en Corée du Sud au prix de 700 000 wons soit environ 570 euros. Tenez-vous bien, le Samsung Galaxy Note 8 sera commercialisé au prix public de 1009 euros ! Un tarif très élevé, qui, on l’espère, sera rapidement revu à la baisse.

Notre avis

Le Samsung Galaxy Note 8 est clairement une très belle évolution du Note 7.  Si ce dernier était déjà un beau modèle, la dernière phablette de Samsung est la quintessence même de l’élégance. Également plus à jour sur les performances avec une puce maison pour sa version européenne, mais aussi pour sa partie logicielle, le smartphone grand format est aussi l’inaugurateur du double capteur photo qui devrait sublimer encore plus les clichés, déjà très satisfaisants sur le Note 7. Seul soucis a priori, même si les soucis de batterie semblent avoir été parfaitement réglés, Samsung joue peut-être un peu trop sur sa réputation en proposant un prix dépassant la barre psychologique des 1 000 euros.

Retrouvez notre prise en main du Galaxy Note 8 !

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

À lire sur FrAndroid : Prise en main Samsung Galaxy Note 8 : prêt à payer plus de 1 000 euros ?