C’est fait ! Jorma Ollila. ancien PDG de Nokia, a reconnu sur la chaîne de télévision finlandaise MTV3 que « Nokia a été le numéro un (des téléphonies mobiles) et est toujours capable de le redevenir ». Depuis plusieurs années, Nokia avait perdu une grande part de marché sur le segment smartphone, le segment avec les plus grosses marges. Après avoir entamé un virage « Windows Phone », on continuait de voir, mois après mois, la part de marché de Nokia baisser même dans le segment « feature phone » (les téléphones basiques) – et celle de Samsung augmenter.

Vous les connaissez ? 😉

Nokia et sa position de leader, c’est quatorze années en continu. Néanmoins, Nokia pourrait bien se relever plus vite que prévu, depuis le lancement de gamme Lumia sous Windows Phone – ils ont entamé une stratégie d’extension qui vise à élargir la gamme actuelle par l’ajout de nouveaux modèles plus bas de gamme. Nous devrions voir débarquer des Lumia à 200 euros en Europe, ainsi qu’en Chine.

Dans cette phase de déclin, Nokia a (théoriquement) revu sa copie :

  • Relancer le produit sous une nouvelle formule : les Nokia Lumia sous Windows Phone
  • Réduire les gammes : seulement quatre modèle
  • Baisser les prix : stratégie « low cost »

Le redressement devrait donc ne pas tarder, car les facteurs de succès sont présents. Premièrement, le marché estmûr pour l’innovation, Nokia a une maîtrise technologique de la fabrication, le marchéage semble cohérent et adapté et enfin les produits Lumia semble bénéficier d’un avantage certain face à la concurrence.

C’est Samsung qui dépasse, logiquement, Nokia. Pour combien de temps ? Les fabricants chinois ZTE et Huawei sont de vraies locomotives sur le marché de la téléphonie.