Quelques mois après avoir dévoilé son premier Soc, le Surge 1, Xiaomi serait déjà prêt à lancer la production de masse du Surge 2, gravé en 16 nanomètres.

Le nom de code du Surge S1 était « Pinecone ».

En février, Xiaomi dévoilait son tout premier SoC pour smartphones : le Surge S1. Loin d’être révolutionnaire — et adressé aux téléphones milieu de gamme —, cette puce marquait une étape importante dans l’évolution des activités de l’entreprise chinoise. Le Surge S1 équipe notamment le Xiaomi Mi 5c.

La firme continue désormais sur sa lancée et prépare déjà le successeur de ce premier SoC : le Surge S2. D’après des informations du média taïwanais TechNews, relayées par DigiTimes, Xiaomi travaille activement sur cette nouvelle plateforme et serait prêt à lancer sa production de masse dès le troisième trimestre 2017.

Gravure en 16 nanomètres

La puce Surge S2 serait elle aussi fabriquée par TSMC. Mais contrairement à sa devancière (gravée en 28 nanomètres), celle-ci serait gravée en 16 nanomètres. Elle bénéficierait ainsi d’une meilleure efficacité énergétique.

Par ailleurs, d’après les premières hypothèses, le Surge S2 pourrait être présent sur le Xiaomi Mi 6c. Ces deux smartphones sont attendus pour le quatrième trimestre 2017. Par rapport au Surge 1, ce nouveau SoC devrait être plus en mesure de faire jeu égal avec le Snapdragon 625 de Qualcomm (14 nanomètres).

À lire sur FrAndroid : 4 raisons pour lesquelles Xiaomi a développé son propre processeur mobile Surge S1