Introduction

Le Xiaomi Mi Max 2, à l’instar de son prédécesseur, est un énorme smartphone. Mais la qualité de ce smartphone est-elle proportionnelle à ses dimensions gigantesques ? On a testé la bête pour le savoir.

C’est un roc… C’est un pic… C’est un cap ! Que dis-je, c’est un cap ? C’est une péninsule ! Ah, non, au temps pour moi. C’est un smartphone que j’ai entre les mains. Plus précisément, il s’agit du Xiaomi Mi Max 2. Et ce dernier est énorme. Et c’est un doux euphémisme.

Ainsi, la toute première chose qu’il convient de dire, avant même de commencer à rédiger ce test, c’est de prévenir les amoureux des formats compacts : fuyez pauvres fous ! Ce smartphone n’est pas fait pour vous. Pour vous en convaincre, jetez un œil à sa longue diagonale indiquée dans sa fiche technique ci-dessous.

Fiche technique

Modèle Xiaomi Mi Max 2
Version de l'OS Android 7.1 Nougat
Interface MIUI
Taille d'écran 6,44 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Densité de pixels 342 ppp
SoC Snapdragon 625 à 2GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 506
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go, 128 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 12 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 5 Mégapixels
Wi-Fi 802.11 a/b/g/n/ac
Bluetooth 4.2
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 1800 MHz, 2600 MHz
SIM 2x nano SIM
NFC Non
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 5300 mAh
Dimensions 174,1 x 88,7 x 0,76 mm
Poids 211 grammes
Couleurs Argent, Gris, Doré
Prix 206 euros
Fiche produit

Ce smartphone nous a été prêté par Gearbest.

Un smartphone très grand, mais au design sobre

Comme dit plus haut, le Xiaomi Mi Max 2 est vraiment très grand et rentre difficilement dans une poche. Si vous avez tendance à porter des pantalons serrés, cela risque d’être un sacré problème. Hormis cela, le design de ce smartphone est extrêmement classique. La face accueille des boutons capacitifs rétroéclairés pour la navigation. Ces derniers sont situés sous l’écran qui, quant à lui, n’est pas sans bordures. Bien au contraire, les contours autour de celui-ci sont assez épais. Mais, le terminal est si imposant que ce détail n’est pas particulièrement choquant.

Une banane pour comparer.

À l’arrière, on trouve le lecteur d’empreintes qui fonctionne correctement. Point positif, il reste assez facile à atteindre, malgré la carrure imposante du Mi Max 2. Le module photo en haut à gauche ne dépasse pas en relief. Discret, il semble minuscule, perdu sur le large dos du smartphone. Pourtant, objectivement, sa taille est plutôt normale.

Tiens, en parlant du dos, celui-ci est en aluminium et a eu la bonne idée de ne pas être trop glissant. Rien de particulièrement notable à dire dessus si ce n’est que son aspect très homogène renforce encore plus l’impression de gigantisme. Les antennes sont visibles, mais suivent les courbes du téléphone en haut et en bas. De ce fait, elles ne se font pas beaucoup remarquer.

Le Mi Max 2 n’est clairement pas le plus agréable à avoir en main, mais cela est simplement dû à sa largeur. Et je suppose que ceux qui pourraient être intéressés par ce produit savent à quoi s’attendre. Autrement, proportionnellement à sa longueur, le téléphone est vraiment fin et dispose de bords correctement biseautés. En outre, la gêne que l’on peut ressentir à l’utilisation disparait dès qu’on le saisit à deux mains.

Enfin, le contrôle du volume et le bouton de déverrouillage se trouvent sur la droite de l’appareil tandis que le port USB Type-C est sur la tranche inférieure, encadré par deux haut-parleurs. Au-dessus, il y a la sortie jack et le capteur infrarouge. À gauche se trouve le tiroir double nano SIM.

Un écran correct

Le mot « grand » me parait trop fade. Je suis allé chercher des synonymes et j’hésite entre « étendu » et « vaste » pour décrire la diagonale de 6,44 pouces de l’écran IPS du Mi Max 2. Il y avait aussi « monumental » et « colossal », mais je me suis dit que ce serait faire trop de zèle dans le superlatif. L’essentiel c’est que vous compreniez bien à quel point cet écran est imposant.

Il dispose par ailleurs d’un affichage Full HD. Son contraste de 1 010:1 est correct, même si on aimerait qu’il soit un peu plus marqué. Il en va de même pour la luminosité maximale de 472 cd/m² suffisante pour ne pas avoir à trop plisser des yeux.

En revanche, on regrette la température glaciale de l’écran qui atteint les 8 700 °K. Heureusement, dans les paramètres, on peut opter pour rendu plus chaud. Enfin, les angles de vision de l’écran sont excellents.

MIUI au top pour la fluidité

Xiaomi est connu pour être une sorte de trublion chinois à la notoriété croissante. Celle-ci est notamment due à son interface maison MIUI. Ici, le Mi Max 2 que nous avons entre les mains tourne sous la version 8.5 de la ROM (version officielle NDDMIED dédiée à l’internationale). Celle-ci est basée sur Android 7.1.1 Nougat, la dernière mouture du système d’exploitation de Google. Le smartphone marque ici un très bon point (le patch de sécurité remonte au 1er mai dernier au moment où j’écris ces lignes).


MIUI brille par sa fluidité exemplaire pour une expérience utilisateur aux petits oignons. Difficile de trouver un vrai défaut à cette interface si ce n’est qu’elle nous prive encore et toujours du tiroir d’applications. Pour ses utilisateurs en dehors de l’Asie, qui sont plus attachés à cette fonctionnalité, le constructeur pourrait éventuellement proposer quelque chose dans la même veine que ce que fait Huawei en laissant le choix d’activer ou non un tiroir.

L’option « Second espace » dans les paramètres est intéressante. Grâce à elle, vous pouvez créer une sorte de deuxième smartphone avec une personnalisation différente et d’autres applications installées dessus. Vous pouvez ensuite switcher entre les deux interfaces et on peut par exemple imaginer en dédier une au travail et l’autre aux jeux vidéo.

Certains éléments dans les paramètres ne sont pas tout à fait logiques. Comme l’avait fait remarqué Manu dans son test du Xiaomi Mi 6, l’option pour déterminer le délai avant la mise en veille de l’écran ne se trouve pas dans l’onglet « Affichage » comme c’est le cas habituellement.

Et si vous aviez peur d’une mauvaise traduction du chinois vers le français, n’ayez crainte. Certaines phrases sont en effet un peu alambiquées ou maladroitement tournées, mais le tout reste très compréhensible. Enfin, je dois vous avouer qu’à titre personnel, j’apprécie bien le panneau des raccourcis et des notifications. Sobre et clair. Précisons que le Mi Max 2 a un espace de stockage de 64 ou 128 Go.

MIUI Global 8.5 et Android 7.1.1 Nougat.

Audio

Les deux haut-parleurs du Xiaomi Mi Max 2 font correctement le job et réussissent à pousser le volume assez haut. Même commentaire pour la sortie audio de la prise jack. Les sons sont bien retranscrits, sans distorsion.

Un capteur photo poussif

Avec un capteur de 12 mégapixels, le Mi Max 2 réussit à réaliser quelques belles images. Jamais rien de bien impressionnant, mais il réussit à retranscrire assez correctement les couleurs de la scène à l’endroit où la mise au point est faite. Dans l’ensemble, il ne se démarque pas par sa qualité.

Notons que sur les bords du cliché, l’image a tendance à devenir trop floue et le piqué est plutôt moyen dans l’ensemble.

Par ailleurs, en fonction de l’exposition, deux photos de la même scène peuvent avoir des résultats diamétralement différents. L’appareil a aussi du mal à gérer les photos où il y a à la fois des zones dans l’obscurité et d’autres très éclairées. Mais on ne lui en tiendra pas rigueur.

Le ciel est cramé à cause du coucher de soleil.

Mise au point sur le pont : la photo est plutôt correcte.

La même photo avec une mise au point sur l’allée : c’est la catastrophe.

En faible luminosité, le capteur photo du Mi Max 2 montre de grosses limites. Le bruit et le flou viennent inlassablement gâcher l’image. Les couleurs restent néanmoins plus ou moins au rendez-vous.

Moins performant que son prédécesseur :'(

À l’intérieur de la phablette, on trouve un Snapdragon 625 à huit cœurs (8 x Cortex-A53) couplé à 4 Go de RAM. C’est largement suffisant pour des usages classiques. Gardez en tête toutefois qu’il s’agit d’un SoC milieu de gamme et qu’il montre quelques signes de faiblesse quand il est poussé dans ses retranchements. Rien de bien méchant, mais on n’atteint jamais des records de fluidité et de performances.

Ainsi, j’ai pu jouer de manière agréable à des jeux gourmands avec un framerate qui n’est pas folichon, mais qui reste correct et stable. Notons, toutefois que le Mi Max 2 est moins performant que le Mi Max premier du nom. Ce dernier profite d’un Snapdragon 650 (anciennement nommé Snapdragon 618) plus puissant, même s’il n’a que six cœurs (2 x Cortex-A72 + 4 x Cortex-A53).

En cela, le Mi Max 2 déçoit un tantinet.

 Xiaomi Mi Max 2Xiaomi Mi MaxLenovo Moto G5 Plus
SoCSnapdragon 625Snapdragon 650Snapdragon 625
AnTuTu57 585 pointsN/D63 752 points
PCMark (Work)5 270 points5 514 points5 959 points
PCMark (Work 2.0)4 559 pointsN/DN/D
3DMark Ice Storm Unlimited13 329 points17 489 points13 698 points
3DMark Ice Storm Unlimited Graphics13 163 points20 704 points13 267 points
3DMark Ice Storm Unlimited Physics13 163 points11 300 points15 458 points
3D Mark Sling Shot Extreme447 pointsN/DN/D
3D Mark Sling Shot Extreme (Graphics)380 pointsN/DN/D
3D Mark Sling Shot Extreme (Physics)1 176 pointsN/DN/D
GFXBench (T-Rex offscreen / onscreen)23 / 18 FPS30 / 3023 / 23 FPS
GFXBench (Manhattan offscreen / onscreen)9,8 / 9,7 FPS14 / 14 FPS9,8 / 10 FPS
GFXBench (Car Chase offscreen / onscreen)3,5 / 3,5 FPSN /DN /D
Lecture / écriture séquentielle266,87 / 138,54 Mo/sN /DN /D
Lecture / écriture aléatoire9 822 / 3 064 IOPSN /DN /D

On retiendra ainsi que le Xiaomi Mi Max 2 fait plus ou moins amende honorable, mais qu’il n’est pas vraiment au niveau qu’on aurait pu attendre de lui en termes de performances.

Une autonomie parfaite

Avec une batterie de 5 300 mAh, le Xiaomi Mi Max 2 dispose — à l’instar de son prédécesseur — d’une autonomie exemplaire. Si l’endurance d’un smartphone est votre critère d’achat principal, vous aurez tout intérêt à vous intéresser de près à celui-ci. En utilisation poussée (navigation web et jeux vidéo essentiellement), il tient aisément pendant deux jours sans avoir à être rechargé.

Pour preuve, après avoir lu une vidéo YouTube pendant une heure avec un écran réglé à 200 cd/m², le téléphone ne s’est séparé que de 5 % de sa batterie. Ce qui est un excellent résultat par rapport à la majorité des smartphones de 2017 qui en perdent généralement le double ou le triple.

Autonomie Xiaomi Mi Max 2
  • Xiaomi Mi Max 2 : 95
  • Xiaomi Mi Max : 95
  • Samsung Galaxy S8 : 91

Par ailleurs, il est bon d’ajouter que nous avons soumis le Mi Max 2 a notre test d’autonomie SmartViser qui simule une utilisation quotidienne intensive.

Lors de cette épreuve, le téléphone a tenu presque 43 heures avant de tomber de 100 à 10 % de batterie. C’est un chiffre absolument fou puisque le détenteur du record, le BlackBerry KEYone, tient moins de 30 heures. Mais il est très important de préciser que ce chiffre est à prendre avec de grandes pincettes. SmartViser lance en effet plusieurs applications en boucle. Or sur MIUI, l’interface de Xiaomi, le logiciel ne réussit pas à passer outre l’écran verrouillé, celui-ci ne pouvant pas se désactiver totalement. Les applications tournent ainsi en arrière-plan. Or, afficher un écran de verrouillage consomme moins de batterie que d’afficher la vraie interface d’une application.

On ne peut donc pas savoir le score exact du Mi Max 2. Mais une chose est sure : il ne vous décevra pas en termes d’autonomie.

Ne comptez pas sur une charge rapide en revanche, la moitié de sa batterie mettant 1h20 environ à se remplir.

Réseau et communication

Si je n’ai eu aucun problème à passer et à recevoir des appels, capter la 4G avec le Mi Max 2 était parfois compliqué. Le téléphone est assez frustrant quand il ne réussit pas à trouver le réseau alors que toutes les personnes autour de vous en profitent sans problème. Comme d’habitude avec les produits Xiaomi, le terminal n’est pas compatible avec les bandes 700 et 800 MHz.

Si la première n’est pas encore très importante, la seconde est utilisée par SFR, Orange et Bouygues. Hormis cela, je n’ai pas observé de problème particulier avec le GPS.

Prix et disponibilité

Pour vous procurer le Mi Max 2, vous devrez passer par un revendeur. Vous pourrez le trouver pour environ 250 euros chez Gearbest ou chez PriceMinister.

Galerie photo

Test Xiaomi Mi Max 2 Le verdict

design
8
Beaucoup trop grand pour un bon nombre d'utilisateurs, le Mi Max 2 a le mérite de proposer un design soigné et sobre qui facilite sa prise en main. Par contre, son esthétique est très classique et ne propose aucune rupture, ce qu'on ne lui reprochera pas vraiment dans sa gamme de prix.
écran
7
L'écran Full HD de 6,44 pouces de ce smartphone est d'une qualité satisfaisante, sans atteindre des sommets. Il est par défaut malheureusement trop froid. Il dispose par ailleurs de très bon angles de visions. Avec une aussi grande diagonale, d'aucuns auraient peut-être préféré une meilleure définition.
logiciel
8
Aucune innovation majeure ne vient saupoudrer l'interface MIUI 8.5 du Mi Max 2, mais l'interface tourne très bien, de manière agréable et réactive. On regrette l'absence du tiroir d'applications et l'organisation un peu bizarre des paramètres.
caméra
5
Le capteur photo de 12 mégapixels n'est pas atroce, mais il souffre de plusieurs limites qui l'empêchent d'obtenir des clichés de vraiment bonnes factures. Dans un bon nombre de cas, ce sera suffisant, mais les photos prises n'impressionnent jamais.
performances
6
Moins performant que son prédécesseur, le Xiaomi Mi Max 2 déçoit avec son Snapdragon 625 et ses 4 Go de RAM. Ce SoC s'en sort correctement dans la majorité des situations, mais il montre des signes de faiblesse sur les applications les plus gourmandes. Pourquoi Xiaomi n'a-t-il pas gardé un Snapdragon 650 ?
autonomie
10
Avec une capacité de 5 300 mAh, la batterie du Mi Max 2 lui assure une autonomie parfaite. Parfait pour tous ceux qui boudent leur chargeur. C'est ici la principale qualité du smartphone.
Note finale du test 7/10
Grand et autonome. C'est ce que l'on retient particulièrement du Xiaomi Mi Max 2. Celui-ci s'adresse à un public bien particulier qui saura quoi faire d'un objet aussi encombrant. De leur côté, ceux qui cherchent un smartphone endurant pourront envisager cette phablette qui est une très bonne option.

D'autant plus qu'il profite d'une interface très agréable et fluide. Mais plusieurs petits bémols sont également à prendre en compte : l'appareil photo et les performances ne sont pas aussi bons qu'on aurait pu l'espérer. Enfin, la difficulté à capter la 4G à certains endroits refroidira les ardeurs de plusieurs utilisateurs.
  • Points positifs
    • Autonomie monstrueuse
    • Design sobre et bien fini
    • MIUI très fluide
  • Points négatifs
    • Appareil photo laborieux
    • Performances un peu limitées
    • 4G difficile à capter