Toshiba est venu au CES avec ses Glass, les lunettes de réalité augmentée censées venir faire de l’ombre à la proposition de Glass de Google. Nous avons pu prendre en main rapidement les lunettes pour vous livrer nos premières impressions.

Toshiba Glass-1

Toshiba avait dévoilé les Glass, sa paire de lunettes de réalité augmentée, en octobre dernière. Le constructeur en a apporté plusieurs exemplaires au CES pour les faire tester aux visiteurs. Nous avons pu les approcher et les prendre en main (ou plutôt les mettre sur notre nez). La démonstration n’a pas duré très longtemps (3 minutes au plus). Une fois enfilées sur le nez, il fallait regarder un écran de télévision représentant à tour de rôle différents usages. Nous étions alors dans la peau d’un ouvrier d’une usine qui recevait des alertes sur les lunettes en cas de danger, par exemple lors de l’approche d’un chariot élévateur. Ensuite nous nous sommes transformés en cuisinier, avec la recette qui apparaissait sur les lunettes. Ou encore en cycliste avec l’itinéraire qui s’affichait sur les montures.

Toshiba Glass-2

Je ne sais pas si c’est la monture de test qui était défectueuse, mais le petit carré dans lequel s’affichaient les informations en surimpression n’était pas vraiment face à l’œil. Il fallait tenir les lunettes d’une certaine façon pour tenter de voir « en face » de ce petit carré. Pas très pratique. La qualité était plutôt correcte mais le carré s’affichait en plein milieu de la lunette et non pas sur un coin. Dommage car la vision était un peu obstruée même si l’affichage est légèrement transparent.

Pour fonctionner, les Toshiba Glass ont besoin d’être reliées en permanence à un smartphone qui alimente la monture en électricité et en images. Elles ne sont donc pas autonomes. En revanche, je les trouve plus discrètes que les Google Glass puisqu’elles peuvent plus facilement passer pour des lunettes « normales » si l’on met de côté le petit rectangle de plastique qui renferme le projecteur. C’est une proposition intéressante de la part de Toshiba mais qui est loin des Google Glass sur le point des fonctionnalités et de l’ergonomie. Pour le moment, le projet n’est qu’un prototype et n’est pas censé être commercialisé sur le court terme.