Annoncée en septembre dernier par Samsung, la technologie ISOCELL dédiée au capteur photo des smartphones s’était montrée bien mystérieuse. Le géant coréen explique aujourd’hui un peu plus en détail le futur capteur du Galaxy S5 par l’intermédiaire d’une vidéo.

ISOCELL SAMSUNG CROSSTALK

Cette courte vidéo, relativement absconse pour qui n’est pas familier du monde de la photographie explique pourquoi ce nouveau capteur captera bien mieux la lumière que les CMOS concurrent. Pour ce faire, les ingénieur de Samsung ont travaillé sur l’isolation des parois de chacun des photosites du capteur. Non seulement les parois des photosites sont beaucoup plus fines, ce qui permet donc de mieux capter la lumière, mais en plus ces parois sont plus étanches à la lumière. Cela permet à la lumière captée par un photosite de ne plus déborder sur le photosite voisin et donc de réduire le bruit sur la photo finale.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Concrètement, cette vidéo ne nous apprend pas grand chose sur la technologie en elle-même. On ne sait pas quel procédé a utilisé Samsung pour parvenir à ces résultats, tout comme on ignore d’où proviennent les chiffres avancés par le Coréen. Dire que le bruit sera réduit de 30% sur les photos prises par le futur appareil photo du Galaxy S5 est une belle promesse qui tient pour le moment plus du marketing que de la réalité. Ce que l’on sait en revanche, c’est que le capteur du prochain smartphone haut de gamme du Coréen bénéficiera d’une définition de 16 mégapixels, d’un autofocus à 0,3 s et sera épaulé par une palanquée de fonctionnalités logicielles prometteuses. La fonction Selective Focus devrait notamment permettre de créer artificiellement un arrière-plan flou.

Quoi qu’il en soit, nous prendrons le temps de tester les capacités photos du Galaxy S5 à basse lumière lors de sa sortie, prévue pour le 11 avril prochain chez les différents opérateurs.