Google a annoncé la plateforme Daydream. Il s’agit d’une plateforme dédiée à la réalité virtuelle (VR). En plus d’une interface dédiée à la VR, Daydream regroupe une certification qui va permettre aux constructeurs de smartphones de garantir que leurs produits peuvent proposer une expérience en VR satisfaisante. Mais qu’est-ce qu’une « configuration suffisante » ?

daydream-ready-smartphone-android-vr-680x383

L’ambitieuse plateforme Daydream VR de Google pour Android repose sur une combinaison matérielle et logicielle pour proposer une expérience de VR de haute qualité. Afin de garantir un niveau de performances optimal, Google certifiera les smartphones en tant que « Daydream Ready ». Nous ne connaissons pas encore les caractéristiques recommandées, mais nous avons tout de même une petite idée.

Google nous a prévenus, les meilleurs smartphones actuels auront peu de chances de se qualifier pour le titre. Plusieurs catégories de caractéristiques ont été énumérées pendant les sessions de la Google I/O, il est possible d’imaginer la configuration recommandée. Pour rappel, la plateforme sera disponible officiellement cet automne.

 

Des capteurs et encore des capteurs

Le premier critère est bien entendu le paquet de capteurs du smartphone. Aujourd’hui, la très grande majorité des smartphones dispose d’un ensemble de capteurs qui servent avant tout pour connaître l’orientation de l’appareil. Des capteurs utilisés par des jeux, mais aussi par le système et bien entendu les systèmes de navigation. GPS, gyroscope, boussole… autant de capteurs qui devront être également parfaitement calibrés.

Google pourrait exiger à terme des capteurs que l’on trouve sur peu d’appareils, et qui sont obligatoires pour les produits du Projet Tango. Dans un avenir proche, les smartphones « Daydream Ready » auront certainement une ou des caméra(s) de suivi de mouvement, mais aussi des capteurs de profondeur de champ, un baromètre et un pointeur laser. Ce sont des capteurs que l’on retrouve également sur le HTC Vive, mais aussi l’Oculus Rift.

 

Des écrans à haute résolution

L’écran est bien évidemment un élément clé pour l’expérience de VR. Avec un smartphone de 4,7 à 6 pouces, Google pourrait au minimum exiger une définition QHD (1440p). C’est la définition d’écran des Galaxy S6 et S7, mais aussi de la série LG G4 et G5 et de nombreux produits dont le Google Nexus 6P.

À lire sur FrAndroid : Quels sont les meilleurs smartphones pour profiter de la réalité virtuelle ?

La technologie OLED est également recommandée, elle propose une latence bien plus faible que la technologie LCD. Nous avons d’ailleurs sélectionné les smartphones recommandés pour profiter de la réalité virtuelle optimale avec un Cardboard.

À terme, Google pourrait même exiger des écrans 4K, que l’on retrouve déjà sur le Sony Xperia Z5 Premium. Malheureusement, le smartphone n’exploite que très rarement cette définition qui demande de trop grosses ressources.

 

Android N

La prochaine version d’Android, nom de code ‘N’, est la première version a intégré un noyau de fonctionnalités VR intégrées. Daydream exigera Android N pour passer en ‘Mode VR’. Une bonne partie de l’interface Daydream Home a en ce sens été présentée à la Google I/O.

À lire sur FrAndroid : L’ambition de Google derrière Daydream, la réalité virtuelle pour tous

L’expérience VR ira plus loin et permettra aux utilisateurs de ne pas de soustraire de leur casque, tout a été conçu pour être vécu en immersion. Le Play Store possède donc une interface spécifique pour la réalité virtuelle, YouTube également, ainsi que Google Maps.

 

Et enfin, de la puissance !

Et bien sûr, des architectures puissantes. La réalité virtuelle nécessite bien évidemment des performances bien supérieures que votre application mobile habituelle. La plupart des expériences mobiles en VR doivent être émises à 60 images par seconde avec un rendu en stéréoscopie en temps réel, le tout avec une définition élevée (QHD et même 4K). Un smartphone Daydream Ready a besoin non seulement d’un CPU puissant, mais aussi un GPU armé. Sans oublier une bonne quantité de mémoire RAM, un des responsables du projet a évoqué « 4 Go de RAM ». C’est la quantité que l’on retrouve sur une bonne partie des smartphones haut de gamme récents.

Pour le moment, le Qualcomm Snapdragon 820 semble être un bon candidat. Google a donné des consignes assez claires pour le moment : les développeurs doivent utiliser un Nexus 6P.

De son côté, ZTE a profité d’un événement en Chine pour annoncer l’Axon 7 avec 6 Go de RAM. Ce smartphone haut de gamme a été annoncé comme Daydream Ready, mais Google n’a pas confirmé l’information.

ztevr

ZTE VR