Google participe à la création d’une rédaction de journalistes composée en partie de robots. Le but est de faciliter le travail des médias locaux, sans pour autant remplacer les humains.

Avec la montée en puissance des robots, d’aucuns sont taraudés par une problématique omniprésente : les automates peuvent-ils s’approprier le travail des hommes ? La question est pertinente et doit être posée pour un bon nombre de métiers, notamment celui de journaliste.

La question a récemment été relancée par le biais de Google. La firme de Mountain View finance en effet — à hauteur de 807 000 dollars — le projet de The Press Association, une agence de presse britannique. Ledit projet, baptisé RADAR pour « Reporters and Data and Robots », a pour objectif de créer une rédaction où des humains collaboreront avec des intelligences artificielles pour créer des « histoires captivantes au quotidien ».

Aider les médias locaux

Comme on l’apprend sur le site du Fonds DNI (Digital News Initiative) de Google, RADAR produira 30 000 articles par mois afin de fournir un fil d’actualités conséquent aux autres sites d’information. « Cela va permettre de booster le secteur des médias locaux dans une période où les budgets sont toujours plus serrés — tandis que l’intérêt du public pour les informations locales est plus élevé que jamais », lit-on dans la description du projet.

Ne pas remplacer les humains

Les responsables de RADAR se veulent toutefois rassurants et promettent que le but n’est pas de remplacer les humains. « Les journalistes compétents seront toujours indispensables au processus, mais RADAR nous permet d’exploiter l’intelligence artificielle jusqu’à un volume d’articles locaux qu’il serait impossible de produire manuellement », explique Pete Clifton, rédacteur en chef de The Press Association, à la BBC.

Précisons qu’il ne s’agit pas du premier projet impliquant des robots journalistes. Associated Press utilise une IA pour rédiger les contenus sportifs, tandis le Washington Post a utilisé un automate pour couvrir l’actualité des Jeux olympiques de Rio de Janeiro.