La question de la taille de l’écran reste centrale chez les smartphones. Certains parviennent à proposer ce qui s’apparente à du borderless quand d’autres ne parviennent toujours pas à réduire les marges entre l’écran et la coque de leur terminal. Qui remporte la palme à ce jour ?

Ecrans

L’infographie réalisée par @SomosPostPC s’est attachée à montrer la proportion de la surface de smartphones occupée par leur écran. L’étude n’est évidemment pas exhaustive mais cite une large partie des smartphones d’aujourd’hui. En tête du classement, le LG G2 dont l’écran compte pour 75,7 % de sa face avant.

On remarquera un premier élément : les terminaux dans le haut du panier ne font pas nécessairement l’impasse sur les touches de contrôle sous l’écran (sous forme physique, chez le Galaxy Note 3) ; à ce titre d’ailleurs, LG et Samsung, particulièrement versés dans l’art du borderless, occupent les quatre premières place du classement ainsi réalisé. Suivent le Nexus 5 et le Moto X, tous deux préférant des contrôles inclus à l’écran, et qui limitent un peu la superficie de la coque.

La présence des Lumia 1520 et 1320, dans le monde du Windows Phone, en haut du panier, tient essentiellement à la taille de l’écran : avec six pouces au compteur, logique que malgré l’espace occupé par les contrôles situés sous l’écran, les proportions restent en faveur de l’écran. Les Sony, souvent épinglés pour les marges entourant l’écran de ses haut de gamme (Xperia Z, Z1…) ne dépassent pas les 64,5 % de leur face avant occupée par l’écran. On remarquera que le design habituel des iPhone ne joue pas tout à fait en faveur de leur dalle, la faute à un gros bouton central : au mieux, l’iPhone 5S présente un écran occupant 60,6 % de sa surface.

La taille des écrans représente l’un des enjeux majeurs pour les constructeurs de smartphones, en marge des questions d’autonomie et de puissance. De fait, la mode des phablettes ne rend pas hommages aux petites mains ou poches, privilégiant le confort d’utilisation en multimédia à la commodité dans la plupart des usages du quotidien. Réduire l’espace entourant l’écran constitue donc un moyen privilégié d’augmenter la taille de l’écran sans pourtant accroître celui du boîtier. C’est ce que Samsung est parvenu à faire en passant de son Galaxy Note 2 au Galaxy Note 3, mais aussi LG, en déportant notamment son bouton de verrouillage au dos de son G2.

Voici l’ensemble de l’infographie :

Infographie écrans