Sera-t-il lancé le 16 décembre prochain ? C’est en tout cas ce que croient savoir les médias chinois, qui s’appuient notamment sur la récente certification de ce Honor 6 Plus par l’organisme des télécoms du pays.

Honor

Le Honor 6 a fait son entrée en Europe voici à peine un mois, avec une disponibilité exclusive chez l’e-commerçant Amazon qui propose cet appareil haut de gamme au tarif très attractif de 300 euros. Il y a quelques jours, il était secondé par un Honor 3C vu en Chine depuis de longs mois mais tout nouveau sur le vieux continent. Le duo pourrait très rapidement être complété par un troisième larron, le Honor 6 Plus, une version de grande taille du Honor 6. Son arrivée prochaine est d’autant plus crédible que l’appareil a été aperçu auprès de la TENAA (l’organisme de certification des télécoms chinois) en début de mois, qui le référençait alors sous le titre de Honor 6X.

Honor 6 Plus

Si l’on en croit les informations qui circulent actuellement à son sujet, le Honor 6 Plus présenterait une nette ressemblance avec le Honor 6 et l’Ascend Mate 7 de Huawei, notamment en termes de processeur puisque l’on parle d’une puce cadencée à 1,8 GHz, ce qui évoque le Kirin 925 octo-core de l’Ascend Mate 7. On évoque en outre la présence de 3 Go de RAM, mais aussi un écran de 5,5 pouces de définition 1080p avec des bordures noires très fines. 16 ou 32 Go de mémoire de stockage seraient inclus, tout comme un port micro-SD, le tout étant équipé d’Android 4.4.4 KitKat. L’appareil mesurerait 150,4 x 75,7 x 7,5 mm, pour un appareil aussi fin que le Honor 6. La plus grosse interrogation le concernant tient à son capteur photo arrière, puisque les clichés publiés par la TENAA montrent un double capteur photo dorsal, à l’image de ce que propose HTC sur son One M8. 

Les médias chinois tablent déjà sur une date de présentation le 16 décembre prochain, date anniversaire de l’officialisation des Honor 6 et 3C en Chine. On ignore toutefois s’il faut espérer une commercialisation simultanée dans l’Empire du Milieu et en Europe ou si l’appareil figurera au nombre des absents pendant de longs mois, comme cela a été le cas pour ses deux prédécesseurs.