La RATP propose sur son site Internet une infographie relative au déploiement de la 3G / 4G dans le métro parisien. L’occasion de rappeler quelques échéances et certaines informations techniques.

Métro

En décembre dernier, Free Mobile était le dernier opérateur mobile français à signer la convention de la RATP permettant l’accès au réseau 3G / 4G. Les autres opérateurs étaient déjà tous passés par cette case, dès 2012 pour SFR et en 2013 pour Orange et Bouygues Telecom. En effet, les opérateurs ne déploient pas leur propre réseau dans le métro, mais se servent des antennes installées par Sogetrel pour la RATP, un réseau mutualisé qui comprend environ 2500 antennes. Les opérateurs sont donc tributaires de la RATP, mais doivent tout de même relier leur propre équipement sur les antennes. Ce qui explique donc les différences de signal entre les différents opérateurs sur certaines stations.

Depuis le mois de janvier, on connaît un peu plus en détail le calendrier de déploiement de la RATP. Et celui-ci a justement pris un peu de retard, comme on peut le découvrir plus clairement dans l’infographie mise en ligne par la RATP.

RATP infographie 3G 4G

Il est d’ailleurs possible de commenter cette infographie sur le site de la RATP, ce qui nous permet de connaître quelques détails supplémentaires. Ainsi, le réseau de Free Mobile devrait très rapidement être disponible sur l’ensemble des stations couvertes par les autres opérateurs. Les stations du RER A hors Paris seront belles et bien couvertes. Après cette première étape concernant les lignes A et 1 de la RATP (qui devrait se terminer fin 2015), la régie s’attellera ensuite aux stations présentant le plus grand nombre de correspondances à raison d’une centaine de stations par an. Enfin, information intéressante : les tunnels seront bien couverts par la 3G / 4G. À terme, en 2017, l’ensemble du réseau RATP devrait être couvert par l’intermédiaire de 3000 antennes.