Les ondes millimétriques ont la cote en ce début d’année. Après Fujitsu qui veut battre le record de transfert sans fil à l’aide des ondes radio millimétriques, c’est Facebook qui souhaite apporter Internet à quatre milliards de personnes à travers le monde avec ces mêmes ondes. Les ondes millimétriques permettent d’atteindre un débit très important, mais nécessitent un réseau très solide et développé.

internet-org-feature

Au début du mois de janvier, le fondateur d’Aereo – une entreprise américaine rachetée par TiVo – a fait du bruit aux États-Unis en annonçant le lancement futur d’un nouveau FAI à Boston : Starry. L’idée est d’utiliser les ondes millimétriques, c’est-à-dire les bandes de fréquences comprises entre 30 et 300 GHz, pour apporter le très haut débit aux habitants de Boston dans un premier temps.

Les ondes millimétriques ont en effet l’avantage de permettre d’atteindre un débit ultra élevé, puisque Fujitsu parle de 56 Gbps et le réseau Starry devrait atteindre au moins 1 Gbps. Facebook compte justement utiliser un réseau basé sur les ondes radio millimétriques dans le cadre du projet Internet.org. Il devrait permettre d’apporter Internet à quatre milliards de personnes sur terre contre actuellement moins de 3 milliards.

 

Un réseau maillé millimétrique

L’information a été repérée par le site The Verge, qui a réussi a mettre la main sur deux brevets déposés par Google. Le premier décrit un réseau maillé utilisant des ondes radio millimétriques. En d’autres termes, on imagine de nombreux points d’accès reliés entre eux pour accroître la couverture du réseau. Le second brevet décrit un fonctionnement encore plus innovant : au lieu de chercher à maximiser chaque lien du réseau, ce dernier pourra s’adapter afin d’ajuster dynamiquement le chemin, les fréquences, la puissance, la modulation et l’encodage pour maximiser la capacité du réseau et la probabilité pour un paquet d’être délivré à son destinataire.

 

Drones et satellites

Nos confrères ont contacté Facebook, qui a confirmé l’information. L’entreprise tente de développer ce type de réseau dans le cadre du projet Internet.org pour aider les populations rurales et pauvres à avoir accès à Internet. L’intérêt des ondes millimétriques est financier, puisqu’il n’y a pas besoin de réaliser d’importants travaux de voiries. Le projet est pour le moment mené par le laboratoire Connectivity au sein de Facebook, qui s’occupe également des satellites et des drones pour apporter Internet au monde entier.

Pour le moment, Facebook n’a pas confirmé que ce type de réseau sera lancé un jour, contrairement à Fujitsu qui planche pour une mise en place en 2020 et Starry qui compte déployer son réseau à Boston dès cet été.