Review of: HTC One
testé par:
Edouard Marquez
Version:
4.1.2

Reviewed by:
Rating:
5
On 18 mars 2013
Last modified:7 juin 2013

Summary:

HTC revient avec son nouveau modèle phare, le HTC One, qui a une lourde tâche à accomplir : aider la marque à regagner les parts de marché perdues au cours des derniers mois. Pour se différencier le taïwanais ne s’arrête pas seulement à un matériel haut de gamme, car la partie logicielle dont Sense a entièrement été revue. 

Test HTC-One-Telephone

Après avoir sorti les One X/X+/XL, HTC revient avec le One (nom qui n’est pas forcément judicieux pour le référencement sachant qu’il existe déjà des One S, One V…). La marque a bien compris que pour attirer le public, il fallait se différencier à la fois sur la partie logicielle et matérielle. Mais surtout HTC a augmenté drastiquement le budget pour promouvoir ce téléphone, ce qui était l’un des gros points faibles ces derniers mois. Cela sera-t-il suffisant face à Sony qui propose déjà son Xperia Z et Samsung qui déboulera fin avril avec son rouleur compresseur, le Galaxy S4 ?

Sur la partie matérielle, HTC a sorti le grand jeu avec un châssis en aluminium, un écran de 4,7 pouces FullHD, un processeur Qualcomm S600, un capteur Ultrapixel et des haut-parleurs BoomSound. Du côté logiciel, il devient de plus en plus difficile de reconnaître Android, tant la marque s’est appropriée les codes du système. Il y a BlinkFeed sur le bureau, HTC Zoe pour la partie photo et bien d’autres surprises. Une chose est sûre : HTC a réussi son pari sur le papier, mais qu’en est-il au quotidien ? Réponse dans notre test du HTC One.

Plan du test

1] Présentation du téléphone 6] Appareil photo et vidéo
2] Tour du propriétaire 7] Multimédia
3] Ecran 8] Performances et autonomie
4] Android Jelly Bean avec HTC Sense 5 9] Conclusion
5] Communication et Internet

1] Présentation du HTC One

1.1] La boîte

Test HTC-One-Boite

Avec la génération 2012, HTC se démarquait de la concurrence en proposant une boîte écologique. Il s’agit certes d’un détail pour certains, mais le premier contact avec un téléphone est très important (c’est d’ailleurs un élément sur lequel Apple joue beaucoup). Cette année, la marque conserve le même principe avec une boîte qui perd son aspect rectangulaire et ressemble quasiment à un Mac Mini (photo à l’appui).

Au niveau du contenu, il y a peu de changements :

  • Câble microUSB
  • Adaptateur secteur
  • Pointe pour ouvrir le slot de la carte microSIM
  • Nouveau kit mains libres
  • Mousses de différentes tailles

Le nouveau kit mains libres (écouteurs intra-auriculaires) est de très bonne facture avec un câble droit, qui évite ainsi les noeuds. Il est noir, avec quelques rappels rouges sur le bouton qui permet de décrocher/raccrocher/mettre en lecture-pause la musique. Contrairement au kit de Sony la séparation entre les deux écouteurs ne se fait pas au niveau du bouton, mais un peu plus bas ce qui est bien plus classique (et pratique à mon goût).

HTC-One-Kit-mains-libres

1.3] Caractéristiques techniques

Modèle
HTC One
Version et interfaceAndroid Jelly Bean (4.1.2)
HTC Sense 5.0
Ecran4,7 pouces
Résolution1920 x 1080 pixels (HD)
TechnologieSuper LCD3
Densité de pixels469 ppi
Traitement contre les chocs & rayuresOui (Gorilla Glass 2)
Processeur (CPU)Qualcomm Snapdragon 600 - (quadruple-coeur)
APQ8064T cadencé à 1,7 GHz
Chipset graphique (GPU)Adreno 320
Mémoire vive (RAM)2 Go
Mémoire Interne32 ou 64 Go
Support microSD-HCNon
APN / Caméra4 mégapixels (ultrapixel) mégapixels
+ autofocus et flash (LED)
Webcam (caméra frontale)Oui (2,1 mégapixels)
Vidéo1080p @30 fps
WiFiOui, a/ac/b/g/n + WiFi Direct
DLNA / Hostpot WiFi
Hotspot Bluetooth / Hotspot USB
Oui / Oui
Oui / Oui
BluetoothOui (4.0 + A2DP)
RéseauxUMTS HSPA+, GSM/GPRS
LTE : 800/1800/2600 MHz
NFC (Near Field Communication)Oui
Boussole / GPS / BaromètreOui / Oui / Oui
Accéléromètre / GyroscopeOui / Oui
Capteur de proximité et lumièreOui / Oui
Sortie jack 3,5 mmOui
Port micro-USB / HDMIOui / Oui
Tuner FM (Radio)Oui, stéréo
avec RDS
Support DivXOui
Batterie2 300 mAh
Dimensions137,4 x 68,2 x 9,3 mm
Poids143 grammes
DASNC

2] Le tour du propriétaire du HTC One

HTC a toujours proposé des téléphones au design innovant. Rappelez-vous par exemple du Legend et de son menton si particulier ou du Desire et de son apparence unique. Avec le One, le taïwanais met la barre encore plus haute avec un châssis entièrement en aluminium. On a un téléphone au fort caractère qui, de ce point de vue, est tout à fait à même de se battre contre le Sony Xperia Z.

2.1] Aspect général

Cette année la mode dans le haut de gamme Android est de proposer des écrans dits 1080p. Pour en trouver un intérêt, une large diagonale est préférable et le 5 pouces se généralise avec le Sony Xperia Z ou le Samsung Galaxy S4. Sur le marché français, seul le Xperia Z est pour l’instant disponible, mais la seconde alternative (et de taille) est le HTC One. Contrairement à la concurrence le taïwanais a préféré rester sur une dalle de 4,7 pouces, comme sur les One X/X+/XL. On a donc une densité de pixels encore plus importante de 468 ppi (si vous arrivez à trouver quelqu’un qui distingue encore les pixels à l’oeil, n’hésitez pas à contacter HTC !).

Comparativement au dernier modèle phare de la marque, le One est plus long (137.4 mm contre 134.4 mm), plus épais (9.3 mm contre 8.9 mm), mais il est moins large (68.2 mm contre 69.9 mm). Au final l’objet se manipule très bien et l’utilisation à une seule main est tout à fait possible, contrairement aux modèles qui ont un écran supérieur à 5 pouces.

comparaison-telephones

Le passage du polycarbonate à l’aluminium a un coût : le One est plus lourd dans la balance avec ses 143 grammes. Est-ce toutefois un handicap ? Absolument pas ! Le Sony Xperia Z fait par exemple 146 grammes. De plus nous avons pu remarquer que les téléphones trop légers ont souvent tendance à glisser des mains car on ne les sent pas.

Deux coloris du HTC One seront proposés : noir et gris. On retrouvera principalement le modèle « silver » en France suite à la demande des opérateurs. Honnêtement je trouvais en photo cette déclinaison moins réussie, mais au final le produit est très beau. En achetant un produit haut de gamme, HTC vous donne un produit à la hauteur de votre dépense.

2.2] La face avant

Le téléphone se caractérise par les deux haut-parleurs stéréo qui sont situés sur l’avant du téléphone via la technologie BoomSound. Nous saluons le placement des haut-parleurs sur la face avant, car ils sont généralement situés sur le dos et dès que l’on pose le téléphone sur une table, il faut le retourner sans quoi le son est étouffé, mais on ne voit alors plus l’écran… La qualité sonore offerte sur le HTC est bonne, mais manque à notre goût de basses.

Deux haut-parleurs ont tout à fait leur sens sur une tablette, car on regarde souvent des vidéos dessus. Or sur un téléphone de 4,7 pouces, ce cas d’utilisation est beaucoup plus rare. BoomSound sert alors à faire « gueuler » de la musique et les usagers des transports en commun risquent d’être ravis d’écouter à fond du Justin Bieber ou du rap en se rendant au travail.

HTC-One-Smartphone

Sur la partie haute, on retrouve les deux capteurs classiques de luminosité (permet notamment d’ajuster automatiquement la luminosité de l’écran) et proximité. On reconnaît la marque HTC avec la grille du haut-parleur et ses centaines de trous. A l’intérieur on retrouve une LED de notification qui s’illumine par défaut en vert lorsqu’un événement survient et passe en rouge dès lors que la batterie est faible ou que le téléphone est en charge. Cette LED est très discrète, voire même un peu trop, car la fréquence de clignotement est un peu trop espacée à notre goût (mais cela reste un détail).

Sur la gauche on retrouve une caméra frontale de 2,1 mégapixels. Tout comme sur le One X+ elle se caractérise par son grand angle et une luminosité supérieure aux capteurs que l’on retrouve sur les smartphones concurrents. Son emplacement est bien pensé, car lorsque le téléphone est utilisé en paysage (lors d’un chat vidéo par exemple) vos doigts n’iront pas se glisser dessus.

HTC-One-LED-notification

Sur le bas on retrouve deux touches sensitives et le logo HTC au milieu qui n’a aucun effet lors de l’appui. Nous regrettons la disparition de la touche Multitâche, car cela devient beaucoup plus compliqué désormais avec le bouton Accueil :

  • Appui simple : retour à l’accueil
  • Appui long : affichage de Google Now
  • Appui double et court : multitâche

Nous détestons cette implémentation, d’autant plus qu’il n’y a à aucun moment une explication sur le fonctionnement de ces touches. Par ailleurs, le bouton Menu qui s’affiche sur les applications du Play Store qui « target » des versions antérieures à Ice Cream Sandwich vient s’ajouter sur l’écran, ce qui est plutôt perturbant. Il n’est pas possible d’affecter ce bouton à la touche Accueil, car elle est déjà surchargée. La seule solution aujourd’hui serait donc d’avoir du 100% tactile (intégré sur l’écran), mais moins d’éléments seraient affichés sur l’écran.

HTC-One-Touches

Les parties hautes et basses ont un contour couleur argent, alors que la partie écran et touches sensitives est entourée de noir. Les bords sont doux et agréables au toucher.

2.3] Les tranches

Sur le haut du téléphone, on retrouve le jack de 3,5 mm qui va fonctionner avec les améliorations Beats Audio. Notez que cette fonction n’est pas configurable : l’ancien égaliseur a disparu, ce qui est dommage car c’était une vraie plus value chez HTC. Lors de la mise en marche, une icône Beats Audio vient s’ajouter dans la barre en haut de l’écran.

Le bouton ON/OFF a une particularité : il intègre un port infrarouge. Grâce à Sense TV vous allez pouvoir contrôler votre télévision, set top box, kit 5.1… En rentrant la marque du produit, il y a de fortes changes pour que le téléphone connaisse déjà la configuration et évite ainsi de tout devoir programmer. Si toutefois aucune correspondance n’a été trouvée, vous allez manuellement pouvoir affecter les fonctions en mettant la télécommande en face du port infrarouge. Cette fonctionnalité qui paraît plutôt gadget se révèle très pratique, car vous n’avez plus besoin d’avoir 50 télécommandes différentes… et un smartphone.

Nous regrettons tout comme sur le HTC 8X que ce bouton ne soit pas davantage surélevé, car lorsqu’on passe son doigt sur la zone, on est à la recherche de son emplacement. De plus, il aurait également été plus judicieux de placer le bouton ON/OFF (pas le port infrarouge) sur un des côtés du téléphone, car l’atteindre demande une certaine gymnastique.

HTC-One-Haut

On passe au côté droit qui ne contient que le bouton pour régler le volume. Il est dans une texture différente du reste de la face, mais n’est pas en relief. Par conséquent si vous voulez changer le volume lorsque le téléphone est dans votre poche, vous êtes totalement à l’aveugle. Cet élément qui participe au design de l’appareil a donc ses limites au niveau de la prise en main.

HTC-One-Droite

De l’autre côté on retrouve uniquement l’emplacement pour insérer la carte microSIM qui n’est accessible qu’à l’aide d’une pointe (ou un cure-dent si vous n’avez rien sous la main). Notez que si la carte est insérée ou éjectée, le téléphone ne doit pas redémarrer pour prendre en compte le changement. De nombreux smartphones n’en sont pas capables…

HTC-One-Gauche

HTC-One-Carte-SIM

Sur le bas du téléphone, on note la présence du microUSB 2.0 qui permet à la fois de charger & de transférer du contenu et juste à côté se trouve le micro. Le port est compatible MHL, c’est-à-dire que vous allez pouvoir connecter un écran externe en HDMI via un adapteur, ou mettre une clé USB toujours avec un adaptateur spécifique.

HTC-One-Bas

Quelques éléments manqueront à certains : un déclencheur pour l’appareil photo et dans une moindre mesure un emplacement pour une lanière.

2.4] Le dos

Le dos est entièrement en aluminium et reprend le même design que le HTC 8X, c’est-à-dire que le centre (la colonne vertébrale comme le dirait HTC) est plus épais que les côtés. Au final cela améliore le confort, car cette forme épouse la paume de la main.

Sur la partie haute, on retrouve le capteur Ultrapixel de 4 mégapixels avec à sa gauche un flash LED. Notez que HTC a bel et bien abandonné son double flash qui brûlait les photos prises. Sur le haut dans la bande blanche, on retrouve le micro qui a une particularité : intégrer deux membranes.

Vous avez sûrement remarqué que lorsque les smartphones prennent des vidéos dans un environnement bruyant le son est presque inaudible. HTC a contourné le problème en mettant une première membrane qui capte tous les sons, même les plus faibles. La deuxième enregistre des niveaux sonores élevés. Les deux combinés logiciellement permettent d’obtenir un son d’une meilleure qualité. Cet élément est aussi utilisé lors des conversations téléphoniques pour supprimer le bruit ambiant. Dans notre comparaison vidéo, nous avons noté que le son est plus clair et net, mais on reste toutefois très loin de la qualité d’un « vrai » micro.

HTC-One-Appareil-photo

Le capteur placé au centre est une excellente initiative de la part de HTC, car trop de constructeurs le déplacent sur les côtés. Or il arrive très souvent que vos doigts soient sur ces zones et sont alors visibles sur les photos ou les vidéos.

HTC-One-Dos

Sur le centre, on retrouve le logo HTC en relief et sur le bas le logo Beats Audio.

2.4] « Designed for humans » ?

Comparativement au Sony Xperia Z, le HTC One est moins large pour une hauteur quasiment similaire. Le format est idéal et peut s’utiliser à une seule main. Pour ce qui est de la fameuse question « Rentre-t-il dans mon jean ?« , la réponse est « Oui sans aucun problème« , car sa finesse et sa largeur/longueur ne font pas de lui un ovni comme peut l’être le Samsung Galaxy Note 2 ou le Huawei Ascend Mate.

HTC-One-Prise-en-main

L’écran sur l’avant est traité Gorilla Glass 2 (contre du Gorilla Glass 3 sur le futur Samsung Galaxy S4), ce qui le rend résistant aux chocs et rayures. La partie aluminium est également très résistante.

3] L’écran du HTC One

3.1] Que vaut-il ?

Après le DROID DNA, le One bénéficie d’un écran Full HD 1080p de type Super LCD3. Pour comparer cette technologie, nous avons rassemblé de nombreux modèles pour voir lequel se distingue dans telle ou telle situation.

  • Sony Xperia Z : Bravia Engine 2 (LCD)
  • HTC One
  • HTC One X : Super LCD 2 (LCD)
  • HTC One SV : Super LCD 2
  • LG Optimus G : True HD IPS+ (IPS)
  • LG Nexus 4 : True HD IPS+ (IPS)
  • Samsung Galaxy Nexus : Super AMOLED HD
  • Samsung Galaxy Note 2 : Super AMOLED HD
  • HTC Nexus One : AMOLED

Le blanc est le point fort des écrans LCD, là où l’AMOLED essaie de limiter la casse. Le One X s’en toujours très bien sorti, mais la nouvelle dalle 1080p est un peu en retrait, en tirant légèrement sur le jaune. Bien que les Nexus 4 et LG Optimus G possèdent de nombreux traits communs, on voit une grande différence sur l’écran. Le premier tire plutôt sur le jaune avec des fuites lumineuses gênantes, là où le second est plus grisâtre et manque de luminosité.

Bien que l’écran du Sony Xperia Z soit très lumineux (407 cd/m²), il n’arrive pas à se démarquer ici, car il est vraiment trop jaune. A l’inverse le HTC One SV est quant à lui bien trop sombre. Les différents AMOLED ne sont pas dans leur terrain de jeu favori : le Galaxy Note 2 est vraiment beaucoup trop sombre et trop gris, le Galaxy Nexus penche vers le gris jaunâtre et enfin le Nexus One est totalement hors compétition avec sa coloration violette.

Si nous devions établir un classement, nous donnerions : HTC One X – HTC One – LG Nexus 4 – LG Optimus G – HTC One SV – Sony Xperia Z – Samsung Galaxy Nexus – Samsung Galaxy Note 2 – HTC Nexus One.

HTC-One-Blancs

Place maintenant au point fort de l’AMOLED : le noir. Pourquoi est-il si performant ? Simplement parce que ses pixels sont éteints, il est alors difficile de faire mieux. Du côté du LCD, l’objectif est de reproduire au mieux cette couleur, mais le rétroéclairage reste toujours visible.

Les Samsung Galaxy Nexus et Galaxy Note 2 tirent leur épingle du jeu, mais le Nexus One est légèrement moins bon, car le noir semble un peu moins profond. Le LG Optimus G tout comme le Nexus 4 a de gros problèmes de fuites lumineuses sur les bords, bien qu’ils offrent un noir de qualité. Le HTC One offre un très beau rendu, voire même étonnement un peu rouge. Les deux autres HTC sont bons, mais on notera tout de même une tâche assez importante sur le One SV en bas de l’écran. Le Sony Xperia Z ne montre pas ici sa grandeur : il suffit de regarder la photo (en haut à gauche) pour s’en convaincre.

Notre classement donne ici : Samsung Galaxy Nexus – Samsung Galaxy Note 2 – HTC Nexus One – LG Optimus G – HTC One – LG Nexus 4 – HTC One X – HTC One SV – Sony Xperia Z.

HTC-One-Noir

Passons maintenant aux couleurs où les LCD offrent le meilleur rendu. A ce petit jeu le HTC One s’en sort même en tête malgré sa teinte foncée, le One X est à quelques encablures en étant un peu trop clair, l’Optimus G et le Nexus 4 font jeu égal avec des tons qui penchent trop vers le gris-vert. Le Sony Xperia Z s’en sort bien ici grâce à sa teinte naturelle et sa luminosité adaptée. Les trois AMOLED suivent et comme à leur habitude les couleurs sont vraiment trop flashies et difficiles à regarder.

A nouveau notre petit classement : HTC One – HTC One X – LG Optimus G / Nexus 4 – Sony Xperia Z – HTC One SV – Samsung Galaxy Note 2 – Samsung Galaxy Nexus – HTC Nexus One.

HTC-One-Mires

Nous vous laissons visionner la mire qui permet de vous faire un avis plus global sur la qualité des écrans. Pour rappel le HTC One est le deuxième téléphone sur la ligne du haut.

 

Sony intègre une vidéo de démonstration sur le Xperia Z afin de montrer les performances du Bravia Engine 2. Nous l’avons utilisée pour voir si cette technologie fait la différence ici :

Screen Shot 2013-03-17 at 4.08.58 PM

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

3.3] Les pixels

L’avantage des écrans FullHD est d’offrir une densité de pixels encore supérieure aux écrans HD qui permettaient déjà de se mettre au niveau du fameux Retina d’Apple sur des dalles de 4 pouces. A distance normale d’utilisation, les pixels ne sont absolument pas visibles, mais en se rapprochant du téléphone on arrivait à les distinguer.

Maintenant que les écrans sont encore plus grands, il était nécessaire de passer au niveau supérieur et le 1080p répond parfaitement au problème. Finis les pixels, ils ne sont plus visibles car le HTC One offre une densité de pixels de plus de 460 ppi, là où un Nexus 4 (« 720p » – 1280 x 768) se limite à du 318 ppi.

HTC-One-Nexus-4

(Cliquez pour agrandir)

Comme vous pouvez le voir sur cette photo, les pixels sont bien plus nombreux et le niveau de détails est très fin.

Screen Shot 2013-03-17 at 10.19.02 AM

3.4] FullHD… donc ?

Après le Sony Xperia Z, le HTC One est le deuxième smartphone en Europe à posséder une dalle FullHD. Cette nouvelle définition permet d’afficher plus d’éléments sur l’écran. Sur les applications classiques, comme le Play Store, la différence est visible en comparant deux téléphones l’un à côté de l’autre, mais à l’utilisation on ne voit aucun changement.

HTC-One-FullHD-PlayStore

HTC One / LG Nexus 4 / LG Optimus G

En revanche la différence est plus notable sur le navigateur qui affiche 2-3 lignes de plus avec le contenu dézoomé :

HTC-One-FullHD-Chrome

HTC One / LG Nexus 4 / LG Optimus G

1] Présentation du téléphone 6] Appareil photo et vidéo
2] Tour du propriétaire 7] Multimédia
3] Ecran 8] Performances et autonomie
4] Android Jelly Bean avec HTC Sense 5 9] Conclusion
5] Communication et Internet