Introduction

Sony a renouvelé ses smartphones de milieu de gamme au début de l’année avec, notamment, le Xperia XA2. Nous avons pu le tester pour savoir ce qu’il avait dans le ventre.

Fiche technique

Modèle Sony Xperia XA2
Version de l'OS Android 8.0
Interface Xperia UI
Taille d'écran 5,2 pouces
Définition 1920 x 1080 pixels
Densité de pixels 424 ppp
SoC Snapdragon 630 à 2,2GHz
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 508
Mémoire vive (RAM) 3 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go
MicroSD Oui
Appareil photo (dorsal) 23 Mégapixels
Appareil photo (frontal) 8 Mégapixels
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Oui
Bluetooth 5.0 + ADP + aptX + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
SIM 2x nano SIM
NFC Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3300 mAh
Dimensions 142 x 70 x 9,7 mm
Poids 171 grammes
Couleurs Rose, Bleu, Noir, Argent
Prix 250€
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone prêté par la marque.

Design

Le design du Sony Xperia XA2 n’est pas disruptif pour un sou. II reprend en effet l’essentiel de l’esthétique très rectangulaire des précédents modèles du constructeur japonais. Par ailleurs, son épaisseur se remarque assez vite. On n’ira pas jusqu’à parler de parpaing ou de brique, mais on se contentera de dire que le format du téléphone est fonctionnel, malgré des angles un tantinet trop pointus.

Globalement, il n’y a pas grand-chose à dire de plus sur le design de l’appareil. On peut toutefois s’attarder sur certains détails et mentionner ainsi que les bordures en haut et en bas de l’écran sont très larges, tandis que celles qui se trouvent à droite et à gauche sont extrêmement fines. Il est aussi bon de préciser que l’on a affaire à une dalle au ratio 16:9, un format en voie de disparition. Sony a d’ailleurs d’ores et déjà embrassé le 18:9 avec ses récents Xperia XZ2 et XZ2 Compact. Le module photo frontal est quant à lui très visible et se loge sur la partie supérieure, à droite du logo. La bande inférieure, elle, ne sert à rien à l’usage.

À l’arrière, l’aluminium offre un toucher très agréable lors de la prise en main. On notera que le lecteur d’empreintes est situé à l’arrière et non sur la tranche comme cela a souvent été le cas avec les smartphones de Sony. Celui-ci fonctionne bien, mais on ressent une latence de près d’une seconde quand l’écran est préalablement éteint. Le déverrouillage par empreinte est un peu plus réactif si l’écran est déjà allumé.

Le tiroir pour la nano SIM et la microSD se trouve sur la gauche et se retire à la main — pas besoin de se munir d’un picot. Sur la tranche droite, le bouton d’allumage est rond et placé sous la touche du volume et on retrouve aussi le bouton dédié à l’appareil photo.

À noter que la prise jack se trouve sur la tranche supérieure tandis que sur le bas on a droit un port USB Type-C.

Écran

L’écran IPS LCD du Xperia XA2 est très satisfaisant. Si les couleurs m’ont paru un peu trop vives et peu fidèles à la réalité par moment, il ne m’a pas posé de problème de lisibilité, même en plein soleil. Toutefois, la luminosité automatique met parfois du temps à s’adapter correctement et il faut patienter trop longtemps avant d’être satisfait.

L’écran se contente d’un ratio 16:9 et même si nous sommes désormais habitués aux dalles 18:9, ce détail n’est pas un défaut. Il a une diagonale de 5,2 pouces pour une définition Full HD (1 920 x 1 080 pixels). En le passant sous notre sonde, on apprend que l’écran à un contraste de 1 322:1 largement suffisant pour un très bon confort de visionnage. La luminosité maximale, quant à elle, s’élève à 554 cd/m². Et c’est très appréciable.

La température des couleurs tourne un peu au-dessus de 8 500 K. L’excès de bleu qui en résulte peut heureusement être partiellement corrigé en réglant la température des couleurs et la balance des blancs dans les paramètres du téléphone.

Logiciel

Le smartphone profite d’Android 8.0 Oreo relevé par l’interface maison de Sony. Cette dernière est relativement discrète et, dans les faits, ne bouleverse pas du tout le comportement du système d’exploitation ni l’expérience de l’utilisateur. Néanmoins, elle permet de voir en un coup d’œil que l’on a affaire à un smartphone Xperia (par l’aspect de certaines icônes et des thèmes).

L’interface est identique à celle du Xperia XA2 Ultra que nous détaillons dans notre test dédié à ce dernier. On y retrouve les mêmes personnalisations très diversifiées pour l’écran d’accueil, ce qui est un vrai point positif. Il y a malheureusement quelques applications supplémentaires préinstallées — tels que l’antivirus AVG que je me suis empressé de désactiver — et le système vous suggère d’installer des apps Amazon ou Dessin.

Le smartphone est compatible avec Treble et devrait donc recevoir rapidement les mises à jour d’Android. Par ailleurs, le dernier patch de sécurité au moment du test date de janvier. L’espace de stockage interne est de 32 Go.

Photo

En termes de photo, il faut compter sur un capteur de 23 mégapixels qui ouvre à f/2.0. Celui-ci est vraiment performant quand les conditions de prises de vue sont bonnes. Les détails sont vraiment bien préservés, les couleurs bien retranscrites.

On apprécie vraiment le joli piqué sur les images réalisées par le Xperia XA2. Attention toutefois aux clichés pris de très près. En effet, quand l’élément photographié est trop proche de l’objectif, l’appareil a du mal à faire le point. Deux options s’offrent alors à vous : soit vous essayez pendant plusieurs minutes d’obtenir un résultat convenable, soit vous reculez un peu l’appareil (la solution la plus simple).

 

Pris dans un élan de positivisme, j’irais même jusqu’à dire que l’appareil photo de ce smartphone impressionne — mais uniquement quand il n’est pas mis dans une situation difficile.

Car une fois nimbé dans l’obscure clarté des étoiles, le Xperia XA2 rencontre de grosses difficultés. Le tout est extrêmement bruité. Les qualités observées en journée deviennent quasi inexistantes en faible luminosité. C’est malheureusement assez médiocre sur ce point-là.

En selfie, le capteur de 8 mégapixels peut avoir un petit peu du mal à proposer un visage bien net. On dispose notamment d’un mode Effet peau douce, mais je n’ai pas vu de différences. Je vous laisse essayer de deviner sur lequel des deux images en dessous cette option a été activée.

Sachez aussi que vous pouvez prendre un selfie avec un effet rapproché, mais l’appareil photo se contente simplement de croper dans l’image, rien de bien impressionnant.

Performances

Avec un Snapdragon 630 couplé à 3 Go de RAM, le Sony Xperia XA2 n’a pas pour objectif de se poser en bête de performances, mais avec de telles caractéristiques, il est en mesure de faire quelques belles promesses. À l’usage quotidien, il n’a jamais posé de problèmes.

En regardant simplement les benchmarkson peut même voir qu’il a tendance à faire un peu mieux que le XA2 Ultra, pourtant doté d’un gigaoctet de plus en termes de mémoire vive. Mais globalement, on retiendra que les deux appareils sont très similaires sur ce point.

 Sony Xperia XA2Sony Xperia XA2 UltraHTC U11 LifeAsus ZenFone 4
SoCSnapdragon 630Snapdragon 630Snapdragon 630Snapdragon 630
AnTuTu 789 185 points88 925 points93 491 pointsn/c
PCMark 2.05 054 points4 990 points4 856 points5 010 points
3DMark Sling Shot Extreme820 points816 points835 points830 points
3DMark SSE (Graphics)712 points710 points727 points723 points
3DMark SSE (Physics)1 755 points1 713 points1 738 points1 723 points
GFX Bench Car Chase (onscreen/offscreen)5,9 / 5,5 FPS5,9 / 5,5 FPS5,4 / 5,5 FPS5,3 / 5,3 FPS
GFX Bench Manhattan (onscreen/offscreen)15 / 14 FPS14 / 14 FPS14 /14 FPS14 / 14 FPS
Lecture / écriture séquentielle273 / 126 Mo/s273 / 146 Mo/s265 / 209 Mo/s285 / 206 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 11,2K /3,4K IOPS 18,8K / 2,6K IOPS11K / 12,3K IOPS16,6K / 1,9K IOPS

Le Sony Xperia XA2 offre des performances très honorables et fait correctement ce que l’on attend de lui. Sur un jeu comme Asphalt 8 Airborne, il ne s’en sort pas trop mal, mais on remarque que le nombre d’images affichées par seconde n’atteint pas des sommets. Enfin, je n’ai pas trouvé qu’il chauffait particulièrement.

Autonomie

Ni choquant, ni ahurissant, le Xperia XA2 est plutôt bon en termes d’endurance. En l’utilisant intensivement pendant une journée, il n’arrive pas à tenir jusqu’au lendemain sans recharge. Néanmoins, il tient très bien sur la durée quand il a droit à quelques sessions de repos.

Pendant ces phases de veille, le smartphone sait bien gérer sa batterie de 3 300 mAh pour ne pas la voir fondre trop rapidement. Il profite d’une endurance ultra classique, mais satisfaisante. Pensez à le recharger tous les soirs si l’écran reste longtemps allumé et que vous multipliez les sessions de navigation web et de visionnage de vidéos.

Lors de notre protocole de test, ViSer, le Xperia XA2 a tenu 9 heures et 34 minutes, un score correct qui se hisse dans la moyenne supérieure. Précisons aussi que le mode « Entretien batterie » permet de préserver la batterie en ralentissant la charge au-delà de 90 % tout en s’assurant qu’elle atteigne les 100 % au moment où vous débrancherez le téléphone — pour cela, le système repère les horaires auxquels vous avez l’habitude de brancher et débrancher le smartphone.

Bémol : s’il est compatible avec la charge rapide QuickCharge 3.0, le smartphone est livré avec un chargeur banal.

Réseau et communication

Les appels sont très bien gérés par le Sony Xperia XA2. Mes interlocuteurs m’entendaient parfaitement bien, sans jamais être gênés par le bruit de la circulation à proximité. En ce qui concerne le GPS, il fonctionne correctement, mais la boussole est régulièrement un peu désaxée.

Par ailleurs, je n’ai jamais eu du mal à capter le réseau 4G d’Orange. Sachez aussi que le smartphone est compatible avec toutes les bandes de fréquence françaises.

Prix et disponibilité

Le Sony Xperia XA2 est disponible au prix officiel de 349 euros en France. On peut déjà le trouver pour une dizaine d’euros de moins auprès de certains revendeurs comme Amazon. À l’instar du HTC U11 Life, il est encore un tantinet trop cher.

Galerie photo

Test Sony Xperia XA2 Le verdict

design
7
Rien de très neuf côté design. Si vous aimez l'aspect traditionnel des Xperia, vous apprécierez ce smartphone. À l'inverse, si cet esthétique n'a jamais été votre tasse de thé, ce n'est pas ce modèle qui vous fera changer d'avis. Il est important de préciser que le lecteur d'empreintes est placé derrière et non sur le côté.
écran
8
L'écran du Xperia XA2 est très appréciable. Les couleurs manquent un peu de naturel, mais sont de toute façon réglables dans les paramètres. En dehors de ça, on retient surtout de bons contrastes et niveau de luminosité. À noter que la dalle a un ratio 16:9, chose rare par les temps qui courent.
logiciel
8
Rien de particulier à dire sur l'interface si ce n'est que l'expérience utilisateur reste assez sobre et intuitive. Android 8.0 Oreo est nativement intégré et Sony s'est taillé une belle réputation pour la rapidité de ses mises à jour.
caméra
7
Très plaisant de jour, très mauvais de nuit. Voilà ce qu'il faut retenir de l'appareil photo de 23 mégapixels du Xperia XA2. Un bilan un peu en demi-teinte en somme.
performances
7
Le smartphone fonctionne bien. Et finalement c'est tout ce qu'on lui demande. Ce n'est pas une bête de puissance, mais il ne déçoit jamais. Pour la très grande majorité des usages, il saura répondre aux attentes.
autonomie
8
Le Xperia XA2 a une autonomie assez banale. Bonne, mais pas impressionnante. Il a tout de même le mérite de savoir se ménager comme il faut en veille et de ne pas décevoir quand on l'utilise au quotidien. La charge rapide est prise en charge mais n'est pas livrée avec le produit.
Note finale du test 7/10
Le Sony Xperia XA2 est la représentation ultime de l'appareil qui vise essentiellement l'efficacité sans rechercher l'innovation ou le côté "waouh". Il ne sait rien faire de plus qu'un autre smartphone, mais il le fait bien.

Parfait donc pour les utilisateurs en quête d'une expérience sans fioritures et qui n'aiment pas avoir une foultitude de fonctionnalité dont ils ne serviront jamais. Le Xperia XA2 ne se démarque pas, mais correspond aux besoins de l'immense majorité des consommateurs.

Il peut se targuer d'avoir un écran d'une belle qualité et d'une autonomie correcte. L'appareil photo, lui, est très plaisant quand les conditions sont clémentes, mais déçoit en faible luminosité. Son prix conseillé parait malheureusement un petit peu trop élevé.
  • Points positifs
    • Une expérience globale très sobre...
    • Un appareil photo bon de jour...
    • Bel écran
    • Une autonomie satisfaisante
  • Points négatifs
    • ...et assez banal
    • ...et mauvais la nuit
    • Prix officiel un peu élevé