Le service de paiement sans contact de Google continue de s’étoffer en termes de banques partenaires. Son catalogue accueille 3 nouveaux partenaires : Lunchr, Max et surtout Fortuneo.

Le problème de Google Pay reste le nombre restreint de partenaires qui offrent le paiement sans contact de la firme de Mountain View à leurs clients. L’application offre de nombreux avantages pour l’utilisateur qui n’a plus à se servir de sa carte de paiement pour de petits achats.

Depuis quelques jours, trois nouveaux partenaires se sont immiscés dans l’écosystème Google : Lunchr, Max et Fortuneo.

Du paiement de repas à une banque générale

Lunchr est une alternative plus connectée aux traditionnels « Tickets resto ». Elle consiste en une carte de paiement sur laquelle un crédit est déposé pour le dépenser dans des repas. Axée sur le digital, elle fait donc son entrée sur Google Pay et après l’avoir testée, nous ne constatons aucun problème.

Max est une fintech filiale du groupe Arkéa. Elle a pour but de simplifier la vie financière de ses utilisateurs via une application, il n’est donc pas étonnant de les voir proposer ce nouveau moyen de paiement.

Mais surtout, Arkéa a annoncé l’arrivée sur Google Pay d’une autre de ses filiales : Fortuneo. La populaire banque en ligne rejoint enfin ses concurrents comme Boursorama ou N26 dans les banques disponibles sur l’application. Seul bémol, il est obligatoire d’avoir une carte bancaire Mastercard, les Visa sont pour l’instant indisponibles.

Les grands noms encore absents

Mais où sont les CIC, Crédit Agricole ou encore BNP Paribas ? Ces grandes banques ont tendance pour le moment à tenter d’imposer leurs propres solutions comme PayLib.

Vous pouvez retrouver notre dossier pour tout savoir sur Google Pay et comment l’utiliser !