Waze : des contrôles policiers devraient être masqués par l’application en France

 

Sur Waze, les contrôles routiers pourraient bientôt ne plus être signalés. La police et la gendarmerie françaises veulent en effet garder leur effet de surprise lorsqu’elles traquent des délinquants ou qu’elles contrôlent le taux d’alcoolémie des conducteurs.

Crédit image : la gendarmerie nationale.

Crédit image : la gendarmerie nationale.

Waze est une application GPS extrêmement populaire. En plus de vous indiquer l’itinéraire à suivre en voiture, le service vous avertit également de la présence d’un radar ou d’un contrôle policier sur la route. La plateforme repose en effet sur l’entraide entre les membres de la communauté : les uns signalant ces éléments aux autres.

Mais en France, la police et la gendarmerie n’apprécient pas que des applications comme Waze ou Coyote entravent ainsi leurs contrôles routiers. Comme l’indique Le Parisien, les forces de l’ordre veulent préserver leur effet de surprise « lors d’opérations antiterroristes, de contrôles d’alcoolémie, de stupéfiants ou de recherche de malfaiteurs ». Dans cette optique, un projet de loi du gouvernement a été soumis au Conseil d’État pour être étudié avant que le Conseil des ministres ne l’examine au mois de décembre.

Le signalement des radars toujours autorisé

Cité par Le Parisien, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière, explique que « le principe est qu’un criminel qui ait enlevé une personne, perpétré un acte terroriste ou qui se trouve en état d’ivresse au volant ne puisse pas se soustraire à un contrôle si un autre conducteur le lui a signalé via son application ».

Le texte de loi prévoit ainsi de forcer ces plateformes à masquer les signalements effectués par certains usagers de la route pour prévenir qu’un contrôle routier a lieu. Le document précise que ce genre de dissimulation aura lieu pendant des durées déterminées entre 3 et 24 heures. Les opérateurs enfreignant cette loi risqueraient 2 ans de prison et 30 000 euros d’amende.

Le projet loi en question ne fait pas mention des contrôles de vitesse. Les applications concernées continueront ainsi à vous indiquer la position de certains radars. Rappelons que Waze fusionne progressivement avec Google Maps qui absorbe les fonctionnalités qui ont fait son succès.

Waze

Waze

Les applications GPS sur les smartphones sont parmi les plus anciennes, mais aussi les plus importantes dans nos habitudes de consommation. Et à ce titre, Google Maps s’est très vite placé comme la meilleure solution…
Lire la suite

Les derniers articles