Google veut pousser les sites à respecter ses normes de publicités. Pour cela, Chrome va filtrer les publicités non conformes partout dans le monde.

Il y a un peu moins d’un an, Google lançait Chrome 64 qui intégrait pour la première fois un bloqueur de publicités. Le but ? Filtrer les annonces jugées trop intrusives et essayer d’améliorer la navigation mobile sur le web.

Google tire désormais un premier bilan de cette intégration. D’après la firme, beaucoup de sites internet ont modifié leur politique de publicités et ont permis d’améliorer la navigation pour les internautes. Plus précisément, 2/3 des sites qui ont affiché des publicités non conformes à un moment ou un autre proposent désormais une meilleure expérience.

Le bloqueur de publicité se généralise

Dans un premier temps, Google n’avait intégré le bloqueur de publicité que pour les États-Unis, le Canada et l’Europe. À partir du 9 juillet 2019, le bloqueur de publicité sera disponible sur Chrome pour tous les pays.

Les développeurs de Google veulent amener le même changement de politique aux sites basés notamment en Asie, en Amérique du Sud ou en Afrique.

À lire sur FrAndroid : Notre sélection des meilleurs navigateurs Internet sur Android