Fortnite Battle Royale est désormais disponible en bêta sur Android. Le titre à succès d’Epic Games perd-il de sa superbe à l’occasion de ce nouveau portage ? Nous l’avons testé sur plusieurs sessions pour évaluer sa qualité.

NB : nous remontons ce dossier après qu’Epic Games a confirmé il n’y avait plus besoin d’invitation pour accéder à la bêta de Fortnite sur Android.


Fortnite est enfin disponible sur Android, si tant est que vous ayez un téléphone compatible. Le titre étant le même que celui disponible sur PC et consoles, il réclame une configuration tout de même assez musclée pour tourner.

Mais quel intérêt ? Un tel jeu, joué de tous aussi bien dans les cours de récré qu’à haut niveau, ne doit pas forcément offrir une expérience acceptable sur mobile n’est-ce pas ? Nous avons testé le titre de long en large pour en établir les forces et faiblesses sur mobile, et vous offrir un retour d’expérience complet.

Sacrifices techniques

Commençons par l’évidence : pour pouvoir tourner sur mobile, Fortnite fait quelques sacrifices techniques. Si le jeu d’Epic Games ne fait pas partie des plus gourmands, il n’empêche que le transposer sur une plateforme aussi limitée réclame quelques astuces.

On remarque d’emblée que Fortnite sur mobile est quelque peu engoncé. La qualité des textures en prend un certain coup, et l’antialiasing est absolument inexistant. Surtout, et c’est le point le plus important, la distance d’affichage est la plus impactée. Le tout ressemble assez à un jeu du début de la PS2.

Il ne s’agit que d’un prémisse bien sûr, Fortnite étant après tout toujours en bêta. On ressent tout de même la limite, puisque ces sacrifices se voient sur le jeu dans sa configuration maximale. Nous avons testé le titre sur un Google Pixel 2 (Snapdragon 835), un Galaxy S9 (Exynos 9810) et un Huawei P20 Pro (Kirin 970), et le premier est très clairement celui s’en sortant le mieux.

C’est simple : malgré la limite naturelle à 30 FPS (une option 20 FPS est également proposée, je vous la déconseille fortement), le jeu n’est vraiment bon que sur la dernière puce de Qualcomm qui offre l’expérience la plus stable. L’Exynos 9810 s’en tire avec les honneurs, mais quelques accrochages viennent parfois gâcher les affrontements nerveux. Quant au Kirin 970… il s’en sort, mais est un peu dépassé par les événements.

En somme, avec la génération actuelle de puce, Fortnite manque d’optimisation pour réussir à tourner convenablement malgré les sacrifices faits. Ceci étant, il est tout à fait jouable et ne détonne pas en comparaison directe avec d’autres jeux mobiles. Attention cependant : il est évidemment gourmand en ressource. N’oubliez pas de vider votre RAM avant de le lancer (ou activer le mode jeu si vous en avez un) et prévoyez une batterie bien chargée.

Le tactile complique la tâche

Adieu clavier-souris, bonjour les contrôles tactiles. Avant même que vous cherchiez à feinter le système, autant vous prévenir : les manettes Bluetooth ne sont pas supportées, et brancher un clavier et une souris ou feinter avec une émulation tactile pour brancher une manette pourrait vous valoir un bannissement de compte. En gros : tant qu’Epic Games ne dit pas oui, ce sera systématiquement un non absolu.

Il faut donc faire avec les contrôles tactiles, disponibles en 3 saveurs : visée au glissé et tir automatiquement, visée au glissé et tir grâce à un double tap ou visée au glissé et tir sur un bouton. Le reste de l’interface est représenté par des boutons sur l’écran, dont la position et la disponibilité peuvent être modifiées à loisir.

Et ça… fonctionne, un peu. Fortnite sur Android n’a pas trouvé une méthode qui révolutionne les jeux mobile : les contrôles sont somme toute similaires à n’importe quel autre jeu du Play Store. Ceci étant, le gameplay du titre pousse à changer rapidement et efficacement non seulement d’arme, mais aussi entre le combat et la construction. Sur cette version, cet aspect du titre est particulièrement lent.

On espère tout de même qu’Epic Games ouvrira rapidement la porte aux manettes Bluetooth. Fortnite Battle Royale sur Android deviendrait bien plus jouable de la sorte, d’autant que le jeu est déjà adapté à la manette avec ses sorties sur console.

La méta diffère

Joué sérieusement, Fortnite est devenu un jeu très vertical. Sa particularité de pousser un mode construction en prime d’un affrontement classique a fait que les fins de match se jouent généralement sur de grandes tours au dernier point de la carte.

Sur mobile, cette particularité ne se retrouve pas vraiment. Et pour cause : le fait que le mode construction ne soit pas aussi facilement accessible à cause des contrôles tactiles laisse nécessairement cette fonction en arrière-plan. La construction préserve ici sa qualité d’exploration, les plateformes servant à aller chercher les objets cachés sur la carte plus facilement, mais pas vraiment sa qualité défensive.

Il est par exemple beaucoup plus rare de croiser un joueur ayant le réflexe de se construire une cachette au premier tir subi, et ceux essayant de le faire sont souvent un peu trop lents pour être efficaces. S’il existe sûrement des joueurs aux pouces bioniques capables de ne pas voir leur talent altéré par les contrôles tactiles, le fait est que la majorité se contentera de rester en mode attaque.

À l’inverse, le sniper me semble ici bien plus favorisé. La raison est simple : la distance d’affichage étant amoindrie par rapport aux versions PC et consoles, il est bien plus simple de canarder au loin des ennemis qui n’ont pas la moindre idée d’où vous êtes en attendant. Le sniper est finalement l’un des rares à pouvoir passer outre la limite de distance d’affichage grâce à sa visée.

Et bien sûr, les fusils à pompe seront toujours plus pratiques pour quiconque a des gros doigts et n’arrive pas à être précis en utilisant le tactile. Quoi de mieux que partir à la charge en hurlant « Leeroy Jenkins » au mépris du danger ?

Connectivité parfaite entre toutes les plateformes

Sur Android, Fortnite Battle Royale est bien la version complète du jeu. On ne peut s’y méprendre : passés les quelques changements d’interface, toutes les fonctionnalités du titre sont bien présentes sur cette version. Qui plus est, on peut retrouver son compte complet avec sa progression et sa liste d’amis sans le moindre problème.

Il vous est donc tout à fait possible de créer ou rejoindre une partie avec vos amis jouant sur PC, Mac, PS4, Xbox One, Nintendo Switch et même iOS sans que le jeu ne vous bloque jamais. C’est même d’une facilité déconcertante !

Par défaut, Fortnite se comporte sur mobile comme sur les autres plateformes, à savoir que vous ne jouerez qu’avec des joueurs sur la même plateforme que vous (mobile avec mobile, console avec console, PC avec PC, etc). Cela permet d’éviter les affrontements peu appréciables entre un joueur PC et mobile.

Ceci étant, dès lors qu’un joueur de votre partie est sur un appareil différent du vôtre, les serveurs passent alors en multiplateforme. Vous jouerez contre des joueurs venus de tous horizons, et donc majoritairement… des joueurs PC et PS4.

Juste une version mobile

Aussi évident que cela paraisse, il nous faut le rappeler : Fortnite Battle Royale sur Android est tout simplement une version mobile du titre. Si vous espériez qu’Epic Games rende le jeu mobile enfin sérieux, ou pensiez que le fait que le titre soit une copie conforme de sa version PC changeait la donne, vous serez déçus.

Ceci étant, il s’agit d’une version mobile véritablement prise au sérieux. Pas de version mobile développée en parallèle, mais un véritable titre connaissant toutes les mises à jour de ses frères et permettant d’interconnecter toute une génération de joueur qu’importe sa plateforme ou ses moyens.

Ainsi, Fortnite sur Android sera bien plus apprécié en pause au travail ou dans la cour de récré, en attendant de pouvoir jouer dans de meilleures conditions. Après comparaison, la Nintendo Switch reste la plateforme de choix si vous souhaitez jouer un peu sérieusement au titre en mobilité, la « superior version » si vous préférez.

Mais cette version a un argument de taille : la progression est la même qu’importe la plateforme choisie. En soi, mieux vaudra donc la voir comme un moyen amusant de continuer à gagner de l’expérience pour son compte en journée et en mobilité, avant de se poser pour des parties plus sérieuses. Ou encore un moyen de jouer avec ses amis sans pour autant investir dans une unité centrale de compétition ou une console dédiée. En cela, c’est une excellente adaptation mobile.

À lire sur FrAndroid : Comment télécharger et installer Fortnite sur Android