Google annonce que le bouton de vérification des mises à jour d’Android est en panne, et ne sera pas réparé avant 2018.

Le déploiement d’Android 8.0 Oreo continue doucement alors que de plus en plus de fabricants proposent la mise à jour sur leurs meilleurs smartphones. Pourtant, même lorsque notre appareil est annoncé comme ayant officiellement le droit au fameux sésame, il arrive souvent qu’il n’arrive pas à trouver la mise à jour, même avec une vérification manuelle. Un problème dont Google est bien conscient.

Le bouton de vérification devrait être un coupe-file

Elliott Hughes, ingénieur chez Google, a publié un message explicatif sur Google+ concernant ce problème et révèle une information intéressante concernant l’utilité du bouton de vérification des mises à jour.

Pour éviter de saturer le réseau, et pour contrôler la qualité de la mise à jour, le déploiement se fait souvent de façon très progressive, même sur les appareils de Google comme les Nexus ou les Pixel. Lorsqu’il fonctionne, le bouton de vérification des mises à jour, dans les paramètres du système, doit permettre de téléchargement immédiatement une mise à jour en cours de déploiement, peu importe la place de l’appareil dans la file d’attente.

L’ingénieur explique en effet que le bouton agit comme un coupe-fil, puisqu’il indique que l’utilisateur est impatient de recevoir sa mise à jour, et n’a donc pas la même fonction que la vérification des mises à jour en tâche de fond, qui elle, respecte la file d’attente.

Un bug bloque la fonction

Le message posté à l’origine le 22 septembre par l’ingénieur avait été écrit pour annoncer que le bouton de vérification des mises à jour fonctionnait à nouveau, après avoir connu plusieurs ratés. Il a été mis à jour hier, pour annoncer que le bouton ne fonctionne plus à cause d’un nouveau bug. Une mise à jour des Google Play Services a en effet causé un problème entre le code de la fonction de mise à jour d’Android et le code du bouton de vérification.

En interne, ce bug a déjà été corrigé pour les employés, mais il faudra attendre 2018 pour que le correctif soit déployé pour le grand public.