Voici Skin-On, une peau artificielle qui peut être pincée, chatouillée ou tapotée pour interagir avec votre smartphone ou ordinateur portable.

Certains projets de recherche sont particulièrement atypiques. C’est le cas ici de Skin-On : une fausse peau humaine créée dans le cadre d’un partenariat entre l’Université de Bristol, l’école Télécom Paris et la Sorbonne, comme le relaie Siècle Digital. Cette étrange membrane a la particularité d’être tactile pour pouvoir être utilisé sur plusieurs types d’appareils, dont les smartphones.

Skin-On peut détecter plusieurs types d’interactions : tapotements, chatouillements, pincements… Ainsi, en fonction de la manière dont on interagit avec cette peau artificielle, on pourra lancer une action en particulier sur notre appareil électronique. Dans la vidéo qui suit, on voit le déroutant prototype servir de touchpad sur un ordinateur portable, de coque de protection sur un smartphone et même de bracelet sur une montre connectée.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

L’idée des chercheurs est d’ouvrir de nouvelles perspectives d’interactions avec nos objets connectés. Cité par Siècle Digital, Marc Teyssier, l’auteur principal de ce projet, explique sa démarche.

La peau artificielle a déjà été largement étudiée dans de nombreux domaines de recherche comme la sécurité, la détection ou encore dans le secteur des cosmétiques. Pourtant notre étude est la première qui se penche réellement sur l’exploitation d’une peau artificielle comme une nouvelle méthode pour améliorer et faire évoluer notre utilisation des appareils connectés .

Une application de messagerie a même été créée et les utilisateurs peuvent y utiliser cette peau artificielle pour exprimer des sentiments. Par exemple, pour faire apparaître un émoji qui sourit, il faut chatouiller le prototype Skin-On. Pour en savoir plus sur ce projet, voici le lien qu’il vous faut.