Neuralink : Elon Musk présente « un fitbit dans votre crâne » qui pourrait révolutionner les neurosciences

Promis, pas de blague sur la dystopie

 

Quand il ne supervise pas sa marque de voiture électrique Tesla, ou son projet de conquête de Mars avec SpaceX, Elon Musk s'occupe de Neuralink, dont l'objectif est d'augmenter l'humain avec des circuits intégrés.

L’implant

L’implant // Source : Neuralink

Cela aurait pu être une campagne de pub pour la sortie du jeu Cyberpunk 2077, mais non. Elon Musk a tenu une conférence dans la nuit pour présenter les avancées de son entreprise Neuralink créée en 2016 et dont l’objectif est de développer des composants électroniques à intégrer directement avec le cerveau humain. Le milliardaire a donc présenté « The Link » en version 0.9 pour être précis.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Un implant capable de lire certaines données neuronales

The Link c’est donc un implant à installer dans le crâne et qui intègre des technologies « proches de ce que l’on retrouve dans une montre connectée ou un Fitbit » d’après Elon Musk. Ce composant de 23 mm x 8 mm est également capables de transmettre des données sans-fil à un débit de l’ordre du mégabit par seconde.

 

Quelques caractéristiques de The Link V0.9

Quelques caractéristiques de The Link V0.9 // Source : Neuralink

La puce centrale est connectée au cerveau par de petits filaments, et génère des données numériques à partir de la lecture de neurones. D’après Elon Musk, cette technologie pourrait permettre à terme de détecter et prévenir des problèmes neurologiques comme la perte de mémoire, l’anxiété, les douleurs extrêmes, ou plus gravement les accidents vasculaires cérébraux. Il mentionne dans la session de Q&A suivant la présentation qu’il imagine un futur où la puce serait capable de sauvegarder des souvenirs, pour les lire à nouveau.

L’installation du Link devrait se faire intégralement par un robot automatisé. La firme promet une journée complète d’autonomie pour l’appareil.

Le robot chargé de l’opération

Le robot chargé de l’opération // Source : Neuralink

Il serait nécessaire de le recharger au moyen d’un chargeur par induction, un peu comme une montre connectée. Difficile d’imaginer qu’il soit très pratique de retirer chaque jour le composant lié à la batterie pour recharger l’appareil cela dit.

L’expérience des trois cochons

Pour faire la démonstration de l’avancée de Neurolink, Elon Musk a présenté en direct une expérience avec trois truies. La première n’a aucune puce, la seconde avait une puce, mais on le lui a retiré. Pour Elon Musk, il est crucial de démontrer la « réversibilité », c’est-à-dire la possibilité de retirer l’implant sans conséquence grave pour la santé, ou la possibilité de changer d’implant.

 

La troisième a une puce reliée à la zone du cerveau gérant l’odorat. La démonstration était ici un son généré par ordinateur, avec une note de musique à chaque reniflement de la truie. En direct, et devant des journalistes, on pouvait effectivement constater l’émission d’un bruit à chaque reniflement et à mesure que la truie se rapprochait de la nourriture.

La lecture du cerveau de la truie permet de prédire ses mouvements

La lecture du cerveau de la truie permet de prédire ses mouvements // Source : Neuralink

Elon Musk a également fait la démonstration d’une truie sur un tapis de course, où les implants permettaient de lire les ordres donnés aux muscles des quatre membres, et ainsi vérifier la correspondance avec la marche, au point de prédire la position de chaque patte.

Le projet avance auprès de la FDA aux États-Unis

La conférence était aussi l’occasion de revenir sur l’avancement du projet auprès des autorités. Elon Musk a annoncé que la FDA, qui supervise aux États-Unis tous les produits alimentaires ou médicamenteux, avait son approbation comme « Breakthrough Device Designation ». Cela désigne les appareils qui pourraient, littéralement, sauver des vies. Concernant la production, Elon Musk est conscient que son produit devrait être cher à produire et à commercialiser dans un premier temps. Il aimerait faire descendre le prix rapidement, notamment par la réutilisation de composants produits en masse pour le marché des objets connectés, à quelques milliers de dollars. Chirurgie incluse.

Les derniers articles

  • Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    Apple

    Apple Watch : comment créer et partager vos cadrans ?

    27 septembre 202027/09/2020 • 16:00

  • Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1
    6 /10

    Fairphone

    Test du Fairphone 3+ : le Fairphone 3.1

    27 septembre 202027/09/2020 • 14:00