Sur Windows 10X, Microsoft simplifiera la gestion des pilotes

 

Actuellement en cours de développement, Windows 10X entend se positionner sur de nouveaux appareils et notamment ceux avec deux écrans. Microsoft compte faire de cette édition un système réellement moderne et cela passe par une simplification de la gestion des pilotes logiciels.

Windows 10X a pour vocation d’être un système modulaire articulé autour de Windows Core OS. Il sera donc capable de s’adapter à différents types d’appareils. Bien entendu, Windows 10X sera disponible pour les PC portables classiques, c’est d’ailleurs sur ce type d’appareils qu’il verra le jour en premier. Toutefois, l’éditeur de Redmond entend également le proposer sur les terminaux dotés de deux écrans.

À cet effet, Microsoft avait annoncé le Surface Neo en octobre 2019. Au regard des retards sur le développement de Windows 10X, l’appareil semble toutefois avoir été mis aux oubliettes.

Windows 10X, des drivers universels sinon rien

Repéré par le blog spécialisé Windows Latest, un nouveau document de support révèle que Windows 10X ne prendra en charge que le nouveau modèle de pilote logiciel baptisé Windows Drivers. Ce dernier a été introduit au sein de la mise à jour déployée le 10 mai dernier (Windows 10 version 2004).

Les pilotes sont désormais classés en deux catégories. D’un côté, nous retrouvons les drivers classiques : Windows Desktop Drivers. Ces derniers ne fonctionnent que sur les PC traditionnels disposant parfois de configurations avancées ou exotiques. Ils peuvent alors nécessiter des firmwares un peu particuliers. De l’autre, il y a ces Windows Drivers, lesquels fonctionnent sur l’ensemble des éditions de Windows 10.

En ne disposant que des drivers universels, Windows 10X simplifiera donc la gestion des pilotes. Par la même occasion, leur mise à jour deviendrait homogène. Les constructeurs sont bien évidemment toujours tenus de respecter certains standards pour obtenir une certification officielle de la part de Microsoft, notamment en ce qui concerne l’exploitation des bonnes interfaces de programmation, ainsi que le déploiement de ces pilotes au sein du package standard baptisé DCH.

Surtout, contrairement au Windows Desktop Drivers, les Windows Drivers doivent nécessairement entrer dans le programme de compatibilité matérielle mis en place par Microsoft – WHCP ou Windows Hardware Compatibility Program.

Microsoft support

Y a-il un pilote chez Microsoft ?

La gestion des pilotes a toujours été un casse-tête pour Microsoft. Début novembre, l’éditeur a introduit un nouveau dispositif de mises à jour un peu chaotique pour ces derniers.

En branchant un périphérique tel qu’une souris, Windows Update recherche systématiquement le driver adéquat. Si ce dernier est prévu pour être installé automatiquement, l’appareil est d’emblée fonctionnel. Dans le cas contraire, Windows avait pour habitude de rechercher et d’installer de lui-même un pilote devant normalement être récupéré a mano.

Cependant avec Windows 10 version 2004, lorsqu’un pilote automatique n’est pas identifié, le système ne pousse plus ses recherches et retourne simplement une erreur. Il est désormais nécessaire d’activer une option supplémentaire dans les paramètres.

Au mois de septembre, c’est le système Windows Update qui s’était un peu emballé. Plusieurs utilisateurs avaient en effet reçu des drivers obsolètes, certains datant parfois de… 1968 ! Pour favoriser les pilotes récents de ses partenaires, Microsoft antidaterait ses propres drivers. Jusqu’à ce bug, cela évitait qu’ils ne s’installent.

Tout n’est donc pas gagné pour assurer un maximum de fluidité. Reste à savoir si la gestion sera plus transparente et surtout plus simple avec Windows 10X.

Les derniers articles