La plateforme française de vidéo à la demande Dailymotion vient d’être sanctionnée par la CNIL. La sanction de 50 000 euros porte sur le fait que la plateforme n’a pas sécurisé les données de ses utilisateurs.

YouTube, YouTube, YouTube… Tout le monde n’a d’yeux que pour YouTube, la plateforme de VOD gérée par Google. Il faut dire qu’en étant installée d’office sur les téléphones Android, et en étant le site le plus populaire chez les créateurs, sa domination n’est plus vraiment à prouver.

Cependant, n’oublions pas nos petits Français. Dailymotion s’est lancé à l’assaut du géant il y a des années de cela, mais n’a pas forcément réussi à convaincre et a perdu en vitesse. Une nouvelle sanction de la CNIL vient d’autant plus le freiner aujourd’hui.

Dailymotion n’a pas assez protégé ses utilisateurs

En effet, la Commission nationale informatique et des libertés a fermé le dossier sur l’affaire Dailymotion. En décembre 2016, celle-ci avait repérée qu’une importante fuite de données avait résulté dans la divulgation de 82,5 millions d’adresses email et 18,3 millions de mots de passe chiffrés de ses utilisateurs.

Dailymotion a été accusé de ne pas avoir assez protégé ces informations. Les attaquants ont en effet pu récupérer un mot de passe administrateur stocké en clair sur la plateforme Github et l’ont utilisé couplé à une vulnérabilité du code du site pour récupérer la base de données de Dailymotion.

La CNIL ne le voit évidemment pas d’un bon œil, et impose 50 000 euros d’amende au site pour « atteinte à la sécurité des données des utilisateurs ». Gageons que ce type de sanction motivera d’autant plus les prochaines créations françaises à assurer efficacement la protection de leurs données.