Test de l’Acer Nitro N50-640 : un honnête petit PC avec un GPU Intel A380 surprenant

Une carte graphique signée Intel

La gamme Nitro N50 n’est pas à proprement parler une nouveauté, Acer la met régulièrement à jour afin de suivre les évolutions du marché. Cette version de fin d’année 2022 a toutefois un atout : elle introduit pour la première fois en France, la carte graphique Arc A380 d’Intel. Pour quel verdict ?

Source : Nerces - Frandroid
Où acheter L'
Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) au meilleur prix ?

En bref
Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380)

6 /10
Points positifs de l'Acer Nitro N50-640
  • La puissance très correcte du CPU Core i5-12400F
  • Les 16 Go de RAM installés d’emblée
  • Le SSD de 512 Go signé Western Digital
  • L’équilibre général de la configuration
  • La charge par induction intégrée au châssis
Points négatifs de l'Acer Nitro N50-640
  • L’échauffement important du processeur
  • Le silence limité lors des tâches les plus lourdes
  • La modularité imparfaite de l’ensemble
  • La connectique limitée en face avant
  • L’absence de port PCIe / RAM vacant

Ce test a été réalisé le 14 Février 2023 et le marché a peut-être évolué depuis. Consultez notre comparatif pour découvrir des produits plus récents potentiellement plus pertinents pour vous.

 

Sur le principe, rien ne semble vraiment de nature à nous émerveiller dans cette machine finalement très classique concoctée par Acer. En tout logique, il n’est pas question d’intégrer la 13e génération de processeurs Intel et le reste de la configuration est simplement dans la norme.

Pourtant, nous l’avons annoncé en préambule, la sortie du N50-640 revêt un intérêt particulier pour tout amateur de hardware informatique : c’est la première fois que la carte graphique Arc A380 d’Intel est disponible en France. Bien sûr, ce n’est pas une carte de gros joueur, mais on se demande si la solution peut concurrencer les modèles d’entrée de gamme signés AMD ou NVIDIA.

Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) Fiche Technique

Modèle Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380)
Dimensions 392 mm x 386 mm x 175 mm
Processeur (CPU) Core i5-12400F
Puce graphique (GPU) Intel Arc A380
Mémoire vive (RAM) 16 Go
Mémoire interne 0 Go
Norme wifi Wi-Fi 6E
Système d'exploitation (OS) Windows
Poids 7500 grammes
Prix 1 129 €
Fiche produit

Le test a été réalisé à partir d’un produit prêté par la marque.

Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) Une moyenne tour un rien « agressive »

Chez Acer, on dispose de plusieurs gammes d’ordinateur de bureau selon l’objectif recherché. On va ainsi des ordinateurs design ConceptD aux très puissants Predator en passant par les Aspire C ou les Aspire XC et, bien sûr, les Nitro. Ces derniers ne sont pas aussi imposants que les Predator, mais il serait mensonger de parler de boîtiers compacts. Dans le cas de notre N50-640, nous avons affaire à une tour de presque 40 centimètres de haut (39,2 cm) pour un encombrement « au sol » de 17,5 cm de large sur 38,6 cm de profondeur.

Vous en conviendrez, si la machine n’est pas un monstre, il ne sera pas forcément très pratique de la poser sur son bureau. Autre élément à prendre en compte : le poids de la bête. Elle accuse effectivement 7,5 kilogrammes sur la balance. Là encore, rien de rédhibitoire, mais nous restons très loin des PC miniatures comme c’est de plus en plus la mode sur l’entrée de gamme. Rappelons par exemple que les Mac Mini sont à moins de 3 kg pour un châssis carré d’exactement 19,7 x 19,7 cm et une hauteur de seulement 9,5 cm.

Au premier coup d’œil sur le Nitro N50-640, il sera difficile d’y voir autre chose qu’une machine de joueur. La robe entièrement noire est effectivement réhaussée de quelques inserts LED rouge vif et l’ensemble arbore des formes assez anguleuses relativement agressives. On se demande d’ailleurs pourquoi de nombreux constructeurs adoptent ce look agressif dès lors qu’ils visent le marché des joueurs. Précision utile à propos de ces LED : il ne semble pas possible d’en modifier la couleur ou de leur programmer une animation, mais on peut les couper.

Source : Nerces – Frandroid

En revanche, difficile de critiquer Acer sur un point qui peut avoir son importance : l’accessibilité des composants. Le PC s’ouvre en retirant deux vis et en faisant coulisser le panneau latéral gauche. On découvre alors un intérieur très spacieux où le faible nombre de composants permet de s’y retrouver rapidement, même en étant débutant. Cela devrait permettre d’augmenter la RAM si besoin, d’ajouter un second SSD ou de remplacer le processeur, nous y reviendrons.

Ultime remarque, qui peut sembler anecdotique, mais qui en intéressera plus d’un : le châssis du Nitro N50-640 intègre un socle de recharge par induction. Pratique pour retaper la batterie de votre smartphone sans connecter quelque fil que ce soit.

Une connectique déséquilibrée

Compte tenu du volume de la tour, nous nous attendions à découvrir une connectique relativement fournie. Hélas, il faut bien reconnaître que sur ce point précis, Acer ne nous a pas gâté. Ainsi, l’exemple le plus frappant est le faible nombre de ports en façade. Le fabricant ne voulait peut-être pas « ternir » le design de sa machine, mais se retrouver avec un seul port USB-A en 2022-23 est assez ridicule. À côté de ce connecteur USB-A heureusement à la norme USB 3.2 Gen 2, on trouve un port USB-C USB 3.2 Gen 2×2, deux jacks audio (casque, micro) et… c’est tout !

Logiquement, la face arrière est plus fournie, mais il n’y a pas de quoi crier au génie. Sachant qu’Acer a opté pour un processeur Core i5-12400F – donc dépourvu de solution graphique – il est logique que l’I/O shield de la machine ne contienne aucun port vidéo. L’absence d’antennes WiFi n’est pas plus un problème : elles sont intégrées au châssis. Un seul port réseau est au menu et ce n’est qu’un Gigabite Ethernet. Trois jacks 3,5 mm se chargent de l’audio alors que l’USB est représenté par deux ports USB-A 3.2 Gen 2 et quatre ports USB 2.0.

Vous avez bien lu, il n’est pas question de port USB-C pour une connectique qui semble figée dans le temps. Les connecteurs vidéo sont pour leur part déportés vers la carte graphique qui propose deux DisplayPort à la norme 1.4 et un HDMI en 2.0. Rien que de très classique. Voilà, en dehors de l’inévitable port d’alimentation, nous avons fait le tour.

Peu d’accessoires fournis

Si certaines machines signées Acer sont livrées avec quelques accessoires, ce n’est pas toujours le cas. Dans le cas de la gamme Nitro, il faut se contenter d’un clavier et d’une souris, ce qui permet donc d’avoir une machine fonctionnelle… exception faite de l’écran.

Source : Nerces – Frandroid

Pas grand-chose à signaler du côté de ces deux accessoires. Il s’agit de périphériques on ne peut plus standards qui, d’ailleurs, jurent un peu avec le côté gaming du reste de la machine. Le clavier est effectivement un modèle avec des touches ultraplates, agréables, mais pas du tout comparables avec des contacteurs mécaniques comme sur les modèles gaming. Il en va de même pour la souris qui semble plus à même d’accompagner un PC de bureautique.

Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) Windows 11 et beaucoup de bloatwares

Rien que très ordinaire à évoquer pour l’aspect logiciel du Nitro N50-640. Acer s’est logiquement orienté vers Windows 11 dans sa version Familiale. Comme toujours, le système d’exploitation n’est pas complètement à jour lorsque nous recevons la bête, mais rien qu’un petit tour du côté de Windows Update ne saurait résoudre en un tournemain. Il est tout de même à noter qu’Acer se montre particulièrement peu généreux en logiciels « annexes ».

Source : Nerces – Frandroid

Bien sûr, comme avec n’importe quel Windows, quantités de logiciels et applications diverses sont préinstallées, mais elles ne sont pas le moins du monde fonctionnelles : il en va ainsi des accès aux plateformes Disney+ ou Netflix. En ce qui concerne l’application Microsoft Office, c’est la mouture 2021 qui est proposée en version dite d’évaluation : comprenez que vous pouvez l’utiliser durant 30 jours sans limitation, mais qu’ensuite, il faut bourse délier.

Source : Nerces – Frandroid

Pour la partie « Acer », il faut se contenter de deux outils. Nous avons Nitro Sense qui se charge de la surveillance matérielle : occupation CPU, température CPU/GPU et vitesse de rotation des ventilateurs. L’Acer Care Center est un peu plus évolué, mais rien d’extraordinaire non plus. L’objectif est de réunir les informations clés du système, un outil de mise à jour et divers modules de vérification au sein d’une interface, il est vrai, claire et bien pensée.

Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) Entrée de gamme très correcte

Inutile de tourner autour du pot, c’est clairement sur cette partie que nous attendions le Nitro N5-640 au tournant. L’objectif de notre test est de voir comment se comporte la carte graphique Intel Arc A380 alors que le constructeur américain semble ne pas chercher à distribuer sa première génération de GPU à grande échelle.

C’est donc fort logiquement que nous avons débuté l’évaluation des performances avec deux outils plus enclins à faire tourner la carte graphique. En premier lieu, c’est l’inévitable 3DMark que nous avons lancé et pour lequel nous avons retenu les trois principales scènes – TimeSpy, TimeSpy Extreme et Port Royal – tout en sachant que ça n’allait pas toujours être simple pour l’A380.

Sur TimeSpy, il nous reconnaître une certaine surprise. À configuration par ailleurs égale, l’Intel A380 signe un meilleur score que la GeForce GTX 1650. L’écart est relativement faible (plus ou moins 200 points), mais il est indiscutable. Sur TimeSpy Extreme, la hiérarchie est la même, mais l’écart se creuse légèrement et la GTX 1650 est près de 300 points en retrait.

Source : Nerces – Frandroid

Nous lançons Port Royal plus pour le principe dans la mesure où l’A380 n’est pas pensé pour le ray tracing, à l’honneur avec cette scène. La chose est impraticable sur une telle carte et nous restons nettement sous les 1 000 points. Rappelons que la GTX 1650 n’est pas plus prévue pour cet usage.

Source : Nerces – Frandroid

Afin de ne pas multiplier les tests, nous ne vous présentons qu’un seul jeu pour attester les performances obtenues sur 3DMark. Il s’agit de Shadow of the Tomb Raider lequel confirme notre hiérarchie. Avec 89 images par seconde en 1 080p, niveau de détails au maximum, l’Arc A380 signe des performances tout à fait correctes qui lui permettent même d’approcher la GeForce RTX 3050.

Au travers de ces quelques tests, l’Arc A380 d’Intel n’est pas une révolution pour les amateurs de jeux vidéo. En revanche, force est de reconnaître qu’elle fait bien le job pour quiconque ne cherche pas à dépasser le 1 080p et sait se limiter du côté des options graphiques. Pas un joujou pour amateur de technologie, mais suffisant pour des joueurs occasionnels.

Source : Nerces – Frandroid

En ce qui concerne les performances plus générales de la machine, nous avons débuté nos tests avec PCMark qui a le bon goût de simuler de multiples usages avec ses modules de navigation Web, de bureautique et de montage vidéo. Les performances du Nitro N50-640 sont plus qu’honorables et profitent pas mal des 16 Go de mémoire vive intégrés par Acer.

Nous terminons ces quelques mesures avec une évaluation rapide des performances du sous-système disque. Rappelons qu’Acer fait ici confiance à un SSD de SN530 de 512 Go signé Western Digital. Limité au PCIe 1.3, il ne sera pas en mesure de battre des records sur CrystalDiskMark, mais avec 2,4 Go/s en lecture séquentielle et 1,8 Go/s en écriture séquentielle, il assure l’essentiel.

Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) Consommation et chauffe mesurées

À l’aide d’un wattmètre, nous avons mesuré la consommation du Nitro N50-640. Bien sûr, celle du seul processeur Intel Core i5-12400F est déjà connue, mais il nous importe de voir ce que la carte Intel Arc A380 nécessite.

Sur le bureau de Windows 11 avec simplement quelques logiciels en tâche de fond, l’ensemble de la machine est mesuré à 60 Watts. En revanche, sans surprise, la consommation monte à 145 Watts lorsque le CPU est lourdement sollicité, sur le test CPU de 3DMark par exemple. Il est toutefois à noter que sur le même 3DMark – sur le test TimeSpy cette fois – la consommation est moins importante, 125 Watts environ. Preuve que l’Arc A380 n’est pas si énergivore que cela.

Compte tenu de la (relative) compacité du PC, nous voulions aussi vérifier la chauffe relevée à l’utilisation de la machine. Même en pleine charge, le GPU Intel se montre très « calme » : il grimpe dans le pire des cas à 61°C seulement. En revanche, on ne peut pas en dire autant du CPU : le Core i5-12400F est monté jusqu’à 87°C.

Problème, ce niveau de température est atteint alors que la ventilation commence à sérieusement se faire entendre. Nous n’avons guère de crainte pour le fonctionnement de la machine sur le long terme. En revanche, changer le CPU pour en acheter un plus costaud impliquera de revoir le système de refroidissement et viendra engendrer un surcoût.

Source : Nerces – Frandroid

Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) Prix et disponibilité

Dans la version que nous avons testée avec un processeur Intel Core i5-12400F, 16 Go de DDR4, un SSD de 512 Go et la carte graphique Intel Arc A380, il est question d’un tarif officiel de 999 euros si l’on en croit Acer.

Où acheter L'
Acer Nitro N50-640 (Intel Arc A380) au meilleur prix ?

La disponibilité devrait être effective très prochainement sachant que le revendeur Boulanger semblait détenir une espèce d’exclusivité avec un tarif de 699 euros. Inutile de vous dire qu’à ce tarif, la machine est bien plus intéressante qu’au prix de base.

Notre avis sur L' Acer Nitro N50-640

Design
7
Un joli boîtier pour le N50-640 même si Acer ne se casse pas trop la tête en reprenant la même conception sur toute la gamme Nitro. Il faut aussi apprécier le principe des LED rouges relativement agressives. Soulignons l'important espace intérieur qui permet d'accéder aisément aux composants embarqués dans le PC.
Performances
6
Même si le N50-640 est présentée comme une machine de jeu, il ne faut pas s'attendre à des performances ébouriffantes. Le but est ici de proposer une machine capable à petit prix : en ce sens, la présence de la carte graphique Intel Arc A380 est un plus, mais il ne faut pas espérer dépasser la définition 1 080p (Full HD) ou toujours mettre le niveau de détails des jeux au maximum.
Connectique
6
Si on regrette l'absence de port USB-C, l'arrière du N50-640 est correctement fournie avec six USB-A, un port RJ45 Ehternet Gigabit et l'indispensable connectique audio. Hélas, en façade, les choses sont plus succinctes : on profite bien des prises casque/micro et d'un port USB-C, mais un seul USB-A est de la partie.
Logiciel
5
Côté logiciel, Acer assure le strict minimum. Nous retrouvons logiquement Windows 11 (édition familiale), mais c'est à peu près tout. Le fabricant n'ajoute que deux petits progammes de sa conception pour assurer la surveillance du PC, mais n'oublie en revanche pas de nous noyer sous les innombrables « offres » qui accompagnent Windows et... ne servent à rien.
Note finale du test
6 /10
Machine compacte et joliment travaillée, le Nitro N50-640 souffle cependant le chaud et le froid du fait de plusieurs décisions étonnantes de la part de son fabricant. Pour animer la bête, Acer a effectivement jeté son dévolu sur un duo intéressant : processeur Intel Core i5-12400F et carte graphique Intel Arc 380.

Acer aboutit à une machine aux performances très correctes compte tenu de son positionnement tarifaire… pour le prix de lancement avancé par la chaîne Boulanger. Car, première décision étonnante, Acer a fixé un tarif officiel de 999 euros pour sa machine quand Boulanger peut le vendre 699 euros. Inutile de dire que la machine est bien moins intéressante dans le premier cas de figure !

Autre point discutable, alors que le N50-640 dispose d’un boîtier bien conçu, avec beaucoup d’espace pour accéder aux composants, l’évolutivité est limitée. Les deux emplacements RAM sont occupés, aucun port PCI Express n’est disponible et l’alimentation se limite à 500 Watts. On regrette aussi la chauffe importante d’un processeur qui aurait pu bénéficier d’un meilleur système de refroidissement et une connectique limitée en face avant.

Reste que pour un usage domestique et une découverte du monde merveilleux du jeu vidéo sur PC, le Nitro N50-640 est une entrée en matière intéressante.

Points positifs de l'Acer Nitro N50-640

  • La puissance très correcte du CPU Core i5-12400F

  • Les 16 Go de RAM installés d’emblée

  • Le SSD de 512 Go signé Western Digital

  • L’équilibre général de la configuration

  • La charge par induction intégrée au châssis

Points négatifs de l'Acer Nitro N50-640

  • L’échauffement important du processeur

  • Le silence limité lors des tâches les plus lourdes

  • La modularité imparfaite de l’ensemble

  • La connectique limitée en face avant

  • L’absence de port PCIe / RAM vacant

Les derniers articles