Amazon teste le paiement en scannant la paume de la main

 

Comment simplifier au maximum les paiements de manière sécurisée ? Les ingénieurs d'Amazon se sont penchés sur la question et il semblerait que la paume de votre main soit la candidate parfaite.

Amazon One scan la paume de votre main

Amazon One scanne la paume de votre main

Après les paiements sans contact avec les cartes bancaires, puis leur dématérialisation au sein du smartphone, on aurait pu parier sur un avenir transhumaniste avec l’insertion d’une puce électronique sous-cutanée. Mais chez Amazon, les choses sont un peu plus… naturelles.

Le cybermarchand dévoile aujourd’hui Amazon One, un nouveau dispositif de paiement qui se présente sous la forme d’un scanner de la paume de la main. À l’heure actuelle, des tests sont menés dans la ville de Seattle au sein des boutiques Amazon Go.

Votre paume de main est unique

Pour procéder à un paiement, il suffira simplement de placer la main au-dessus du scanner. Pour configurer votre paume de main, il est aujourd’hui nécessaire de se rendre au sein d’une boutique participante, accompagné d’une carte bancaire, qui sera le moyen de paiement utilisé par défaut, ainsi que de votre smartphone (au cas où … vous perdriez une main ?).

Amazon explique que la paume de la main présente des caractéristiques uniques à chaque individu, lesquelles sont invisibles à l’oeil nu. Il est donc possible d’y associer une méthode de paiement personnelle. Grâce à un jeu d’algorithmes de vision artificielle, l’appareil Amazon One procède à une reconnaissance de manière sécurisée.

Finalement, le processus n’est donc pas si différent des paiements effectués sur un smartphone avec par exemple Apple Pay et le lecteur d’empreinte digitale Touch ID. Reste une petite différence notable en ces temps de crise sanitaire : le client n’aura pas à « toucher » la zone de scan.

Le dispositif de paiement Amazon One

Le dispositif de paiement Amazon One // Source : Amazon

Amazon promet sécurité et ouverture

Si vous craignez qu’Amazon puisse ainsi collecter des données sur vos achats effectués en magasin et ensuite vous suggérer des produits ciblés sur son site Internet, soyez rassurés. Interrogée par Recode, la société explique qu’elle ne récupérera aucune donnée, car Amazon One ne requiert aucun compte Amazon préalable.

Et niveau sécurité, soulignons également que si un tel dispositif est amené à se démocratiser, les pick-pockets ne le verront pas d’un très bon oeil puisqu’il ne sera plus nécessaire d’emporter systématiquement son portefeuille.

La société explique qu’une vingtaine de ses magasins Amazon Go disposeront d’Amazon One prochainement. On imagine aisément que la chaîne de produits frais Whole Foods, rachetée en juin 2017, sera une bonne candidate pour étendre les tests. Le cybermarchand déclare par ailleurs vouloir encourager les autres sociétés à adopter ce mécanisme.

Sur ce point, rien n’indique que la tâche sera aisée. D’une part, il n’est pas certain que les commerces accepteront de travailler avec Amazon qui se positionne en concurrent depuis des années. D’autre part, on ne sait pas quelles seront les conditions pour accéder à ce programme, ni si les magasins participants devront reverser à la firme de Jeff Bezos une commission sur les transactions effectuées via Amazon One. Enfin, il semble aussi probable que l’usage de la biométrie pour le paiement sera scruté de près par les organismes de protection de vie privée.

Les derniers articles