Apple Glass : prix, realityOS, réalité mixte, date… tout ce que l’on sait des lunettes connectées d’Apple

 

Les lunettes connectées d'Apple font l'objet de rumeurs depuis plusieurs années. On fait le point sur ce que l'on sait déjà des premières lunettes de réalité mixte du constructeur.

Apple Glass
Apple Glass, les lunettes AR de la pomme // Source : Front Page Tech

Le secteur des lunettes connectées est encore balbutiant. Il faut dire que les différents constructeurs qui s’y sont lancés proposent tous des expériences très différentes les unes des autres. Si Google a d’abord lancé des lunettes de réalité augmentée avec ses Google Glass, en 2014, Snapchat y a surtout vu la possibilité de capturer des vidéos à partager sur les réseaux sociaux. Une approche reprise par Meta avec ses Ray-Ban Stories. D’autres fabricants, comme Bose, se contentent de leur côté d’intégrer des haut-parleurs dans les branches de leurs lunettes pour les transformer un casque à conduction osseuse.

Comme souvent dans le domaine des technologies, ce marché pourrait cependant être chamboulé dans les prochaines années lorsqu’Apple s’y lancera. Comme le constructeur l’a fait avec l’iPad ou avec l’Apple Watch, Apple pourrait ainsi fixer la norme de ce que seront les lunettes connectées dans les années à venir grâce à ses futures Apple Glass. On fait le point sur toutes les rumeurs et les quelques informations connues à ce stade.

Les dernières actualités sur les Apple Glass

Quel design pour les Apple Glass ?

Cela fait cinq ans que les Apple Glass refont régulièrement parler d’elle, sans toutefois qu’on ne sache vraiment à quoi s’en tenir. La seule chose qui semble acquise est qu’il devrait s’agir de lunettes au poids très léger capables de faire tourner des applications de réalité mixte. La réalité mixte est, à vrai dire, une forme de réalité augmentée qui vient s’appuyer sur les éléments autour de vous — que vous pouvez donc percevoir ou dont des éléments virtuels reprennent les formes — avec d’autres éléments aux trois dimensions affichés en surimpression. L’exemple le plus parlant est celui du casque Hololens de Microsoft, vendu à destination des professionnels.

Le casque Hololens de Microsoft pour illustration
Le casque Hololens de Microsoft pour illustration // Source : Frandroid

Initialement, les premières rumeurs tablaient sur deux appareils distincts : des lunettes connectées d’un côté — qui dépendraient d’un ordinateur ou d’un iPhone pour gérer la puissance graphique — et un casque de réalité mixte autonome de l’autre — plus encombrant et plus lourd, mais plus performant.

Des Apple Glass à mi-chemin entre les lunettes connectées et le casque de réalité virtuelle

Depuis quelques mois, les différentes informations qui surviennent à propos des Apple Glass semblent finalement s’orienter vers une seule paire de lunettes qui profiterait du meilleur des deux mondes. Les Apple Glass seraient ainsi de véritables lunettes connectées, avec une puissance graphique intégrée — et qui ne dépendraient donc pas d’un appareil externe, on y reviendra — mais au design suffisamment compact et confortable pour être portées en extérieur sans gêne. Ce choix d’un unique produit serait la conséquence de débats animés entre Jony Ive, ancien responsable du design d’Apple, et Micke Rockwell, responsable du projet AR/VR d’Apple, qui souhaitait initialement en faire un produit destiné aux professionnels. Selon le site The Information, « Ive a poussé pour une version autonome du casque depuis les débuts du projet, selon une personne proche du dossier. Finalement, les cadres d’Apple se sont rangés de son côté ».

Les Ray-Ban Stories de Meta pour illustration
Les Ray-Ban Stories de Meta pour illustration // Source : FRANDROID – Anthony WONNER

Cependant, contrairement aux Google Glass, l’idée ne serait pas d’avoir seulement des informations affichées en surimpression dans un coin du champ de vision. Les Apple Glass seraient un casque de réalité virtuelle à part entière qui s’appuierait sur 14 caméras orientées aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. De quoi permettre au système de filmer l’environnement de l’utilisateur pour le modéliser virtuellement et y ajouter différents éléments en comprenant aussi bien les formes que les distances ou les proportions.

Reste néanmoins à voir si Apple parviendra à proposer un format aussi compact et confortable que de simples lunettes connectées. On pense aux Snapchat Spectacles ou aux Ray-Ban Stories de Meta dont le design assez passe-partout leur permet d’être porté sur soi à tout moment sans trop se faire remarquer.

Quelles caractéristiques pour les Apple Glass ?

Le fait de vouloir faire des Apple Glass un produit complètement autonome, qui nécessite que les graphismes soient produits localement — et non pas par un ordinateur ou un iPhone –, apporte logiquement des contraintes majeures.

Pour générer des images au rendu graphique suffisamment immersif, Apple a donc dû intégrer des composants particulièrement performants au sein même de ses Apple Glass. Ça tombe bien, Apple a passé ces dernières années à repousser les performances et l’autonomie des processeurs mobiles. D’abord avec les puces Apple A disponibles sur iPhone puis avec les processeurs ARM Apple M (M1, puis M2), disponibles sur Mac et iPad. Le constructeur propose désormais parmi les puces les plus performantes du marché, parvenant à une puissance graphique impressionnante sans pour autant sacrifier l’autonomie.

Des puces haut de gamme, équivalentes aux Apple A et Apple M

Alors que l’analyste Ming-Chi Kuo indiquait en 2019 que les Apple Glass seraient un simple accessoire de l’iPhone, utilisé comme affichage déporté, les fuites les plus récentes tablent davantage sur un casque autonome utilisant une puce haut de gamme. En novembre 2021, l’analyste changeait ainsi son fusil d’épaule, indiquant alors que les Apple Glass atteindraient les mêmes performances qu’un ordinateur : « Elles sont la même puissance de calcul qu’un Mac, peuvent fonctionner indépendamment sans Mac et sans PC et peuvent faire tourner de nombreuses applications et pas seulement des usages spécifiques ».

Les puces Apple M1 et Apple M2 // Source : Apple

Surtout, les performances attendues pour que les Apple Glass soient capables de fonctionner correctement sont bien plus élevées que celles d’un iPhone. Les lunettes doivent non seulement analyser des images, mais également en générer pour chaque œil.

Début 2022, Ming-Chi Kuo allait encore plus loin en détaillant la configuration des lunettes. D’après lui, le produit devrait embarquer deux processeurs : un premier gravé en 5 nm, semblable à l’Apple M1, et un second, gravé en 4 nm, qui s’occuperait notamment de gérer les nombreux capteurs photo et vidéo intégrés aux lunettes.

Il faut dire que l’ambition semble particulièrement haute pour Apple qui espérerait bien faire de son casque un produit autonome à part entière qui puisse, à terme, remplacer les smartphones dans les usages quotidiens.

Des Apple Glass avec un nouveau système realityOS

Pour accompagner ses premières lunettes connectées, Apple aurait développé une toute nouvelle interface dédiée à la réalité mixte. Baptisé « realityOS », il a d’ores et déjà fait parler de lui, non seulement dans des bruits de couloir, mais également en tant que marque déposée. Le 8 décembre 2021, Apple a déposé le nom de realityOS auprès de l’USPTO, le bureau américain en charge de la propriété intellectuelle. Dans les faits, la marque a en fait été déposée par « Reality Systems LLC », mais l’adresse de cette entreprise correspond bel et bien à celle utilisée par Apple pour l’ensemble de ses marques et brevets.

Dans le détail, le dépôt de la marque vient protéger à la fois des appareils informatiques, des appareils portables, des lunettes 3D, des lunettes connectées ou un logiciel se rapportant à ces différents appareils. On a connu Apple plus discret quant à ses projets de produits. Outre le dépôt de la marque, la firme aurait par ailleurs glissé le nom de realityOS dans plusieurs lignes de codes déposées sur GitHub. Même si cette piste semble moins probable — du fait de la possibilité pour un faux compte de faire une requête — elle corrobore les informations du journaliste Mark Gurman, généralement très bien informé sur les projets d’Apple, qui évoquait ce nouveau système d’exploitation dès 2017.

Néanmoins, realityOS n’est pas la seule piste avancée. Début décembre 2022, le joustnaliste Mark Gurman indiquait avoir obtenu de nouvelles informations selon lesquelles le système serait finalement baptisé xrOS, pour « Extended Reality OS » (réalité étendue).

Quant aux fonctionnalités proposées par ce système d’exploitation — et donc par les Apple Glass — on ne peut pour l’instant que supputer. Si les attentes étaient élevées pour une présentation en juin 2022 lors la WWDC — la conférence Apple dédiée aux développeurs — le constructeur a finalement gardé ses secrets pour lui… du moins en apparence.

Les Apple Glass pourraient profiter d'ARKit
Les Apple Glass pourraient profiter d’ARKit // Source : Apple

Dans les faits, nombreuses ont été les fonctionnalités présentées par Apple qui pourraient se rattacher, de près ou de loin, à ce dont auraient besoin des lunettes connectées d’Apple. C’est bien évidemment le cas d’ARKit 6, la sixième version de la solution de réalité augmentée d’Apple, d’ores et déjà utilisée sur les smartphones et tablettes du constructeur. Cette sixième version vient notamment améliorer la capture de mouvement. RoomPlan permet de son côté de créer un environnement en 3D en se basant sur les dimensions et les meubles de votre intérieur. Bien évidemment, cela peut permettre de modéliser une version 3D de votre salon, mais on imagine très bien, à terme, une utilisation de cette modélisation pour y créer un environnement distinct, voire ajouter des éléments en réalité augmentée. Il en va de même pour Live Text et Quick Actions, mais également pour le moteur 3D Metal 3, qui pourrait avoir fort à faire dans le cadre de la réalité augmentée. Enfin, signalons que même les widgets intégrés désormais aux iPhone auraient toute leur place dans des lunettes de réalité virtuelle ou mixte pour afficher des informations à consulter d’un coup d’œil.

Prix et disponibilité des Apple Glass

On l’a vu plus tôt, les premières rumeurs sur des lunettes connectées Apple ont émergé dès 2017. Néanmoins, elles se sont accélérées depuis 2020, à l’évocation d’un casque de réalité virtuelle ou mixte qui précéderait le lancement des lunettes d’Apple.

Quand sortiront les Apple Glass ?

Un temps envisagé pour une annonce dans le courant de l’année 2022, lors de la conférence WWDC au printemps, force est de constater que le casque n’a finalement pas été dévoilé à cette occasion. Selon les informations de Mark Gurman, de l’agence Bloomberg, son lancement aurait finalement été repoussé à 2023 : « Apple songe à repousser le lancement de son casque de réalité mixte d’au moins quelques mois, décalant potentiellement son premier nouveau produit depuis l’Apple Watch en 2015, d’après des sources proches du sujet ». Fin mai 2022, Ming-Chi Kuo indiquait quant à lui que « cela mettra du temps avant que le casque d’AR/VR d’Apple n’entre en production de masse ». Finalement, l’analyste taïwanais a indiqué, le 5 décembre 2022, que le lancement des Apple Glass serait finalement repoussé au second semestre 2023. En cause, du retard sur le développement logiciel  du casque et sur le développement de son système d’exploitation, xrOS.

Les précédentes rumeurs indiquaient quant à elles que les lunettes de réalité mixte d’Apple, les fameuses Apple Glass, ne sortiraient qu’un ou deux ans après le casque du constructeur… à moins qu’il s’agisse d’un seul et unique modèle, auquel cas les lunettes pourraient voir le jour dès l’an prochain.

Quel sera le prix des Apple Glass ?

Quant au prix des Apple Glass, cela dépendra en grande partie de leurs performances et des technologies embarquées. Si le leaker Jon Prosser évoquait dans un premier temps un tarif de mise en vente à 500 dollars, soit 485 euros HT, ces prédictions se baisaient avant tout sur ce que l’on savait des lunettes en mai 2020. Depuis, il semble que le constructeur ait décidé de faire de ses lunettes un produit à part entière — et non pas un simple accessoire — et on imagine sans peine un tarif qui avoisine, voire dépasse, les 1000 dollars.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles