Quand Apple discutait de racheter Microsoft Bing pour l’iPhone

 

Apple aurait pu avoir son propre moteur de recherche en 2020. Microsoft souhaitait lui revendre la division Bing. Aujourd'hui, la firme de Redmond compte beaucoup sur son moteur de recherche dopé à l'IA.

Le nouveau Bing utilise déjà GPT-4 // Source : Microsoft

Quel avenir pour Microsoft Bing ? Comme Xbox, des analystes attendent année après année que Microsoft abandonne une branche qui n’a jamais réussi à rattraper son concurrent principal, en l’occurrence Google. Officiellement, la firme n’a jamais craqué, et mise même beaucoup sur Bing aujourd’hui, depuis que son moteur est dopé à l’IA de ChatGPT.

Officieusement, Microsoft aurait bel et bien tenté de se débarrasser de Bing en 2020. Son objectif : revendre la branche à Apple.

Et si Apple avait un moteur de recherche ?

On découvre cette anecdote dans les colonnes de Bloomberg, en marge du procès à l’encontre de Google qui doit déterminer si le géant de la recherche n’a pas abusé de sa position dominante aux États-Unis. En 2020, Microsoft était en discussion avec Apple pour revendre le moteur de recherche Bing. Le projet était pour Apple de remplacer le moteur de recherche par défaut de l’iPhone.

Aujourd’hui, Google paye Apple 20 milliards de dollars pour être le moteur de recherche par défaut de l’iPhone. Une somme d’argent qui pèse dans les revenus du géant à la pomme. C’est ce point qui intéresse les autorités : est-ce qu’Apple propose Google par défaut parce que c’est le meilleur moteur de recherche, ou parce que Google utilise sa position dominante pour s’imposer sur l’iPhone à coups de chèque ? C’est ainsi que des représentants d’Apple ont dû dire du bien de Google publiquement.

En tout cas, les discussions sur l’achat de Microsoft Bing n’ont pas progressé. Une rumeur récurrente veut qu’Apple travaille sur son propre moteur de recherche maison.