La dissection de l’iPhone 7 (dont nous avons réalisé une prise en main) a révélé la présence de modems fournis par Intel sur certaines versions du smartphone à la pomme. Une bonne nouvelle pour le fabricant de semi-conducteurs, mais une mauvaise nouvelle pour Qualcomm, habituel fournisseur des modems chez Apple.

iPhone 7 5

Qualcomm perd son exclusivité. Depuis plusieurs mois, des rumeurs indiquaient que les iPhone 7 et iPhone 7 Plus pourraient s’équiper de modems signés Intel, alors que Qualcomm fournissait jusqu’à présent l’intégralité de ses puces réseau aux smartphones d’Apple. Et les premiers démontages de l’iPhone 7 ont permis de trouver, effectivement, des modems Intel. Du moins chez certains opérateurs et sur certains marchés.

 

CDMA vs GSM

Aux États-Unis, les iPhone 7 concernés par l’utilisation de modems Intel – le XMM7360 que l’on a déjà vu passer dans nos colonnes – seraient ceux de AT&T et T-Mobile, deux opérateurs qui utilisent les réseaux GSM standard tandis que ceux de Verizon et Sprint, à la norme CDMA, utiliseraient des modems de Qualcomm. Ce n’est pas une surprise puisque les modems d’Intel ne supportent pas encore les réseaux CDMA.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

 

Qualcomm dans la tourmente

Qualcomm serait donc toujours de la partie (mais de manière très minoritaire) afin de permettre à l’iPhone de supporter les réseaux CDMA utilisés à travers le monde, comme aux États-Unis ou dans certains pays d’Asie. Le tout nouveau modem d’Intel, le XMM7480 annoncé au CES cette année ne supporte toujours pas la norme CDMA. Qualcomm peut donc souffler : le géant de San Diego devrait toujours être de la partie pour l’iPhone 8 afin d’équiper les versions CDMA.

 

Intel ne quitte pas le marché mobile

Le choix d’Apple est une excellente nouvelle pour Intel, le géant des semi-conducteurs, puisque l’entreprise américaine avait annoncé quitter le marché des SoC pour smartphones, mais la division modems semble toujours sur pied. Puisqu’Intel n’a pas réussi à entrer massivement sur le marché des téléphones avec ses SoC, le géant américain tente désormais de chambouler le marché des modems et a réussi à trouver un partenaire de poids, qui lui assure des dizaines de millions de livraisons. Après le mariage Wintel, est venu le temps du mariage Apptel ?

À lire sur FrAndroid : La disparition d’Intel dans le mobile est grandement exagérée