App Store : Apple va répercuter la taxe GAFA sur les développeurs

Toujours plus

 

Plusieurs États européens ont mis en place de nouvelles taxes sur les achats et services proposés par les géants du numérique. Pour s'en accommoder, Apple vient d’annoncer que la « taxe GAFA » appliquée à l’App Store sera répercutée sur les deniers des développeurs.

apple taxe gafa developpeurs

Apple répercutera la taxe GAFA sur les comptes des développeurs

On ne reviendra pas sur l’affaire opposant Apple à Epic Games où ce dernier dénonce la commission de 30 % prise automatiquement par la pomme sur chaque transaction effectuée sur une app figurant dans l’App Store. Vous avez sans doute votre avis sur la question.

En revanche, la nouvelle annonce de l’entreprise faite aux développeurs iOS risque d’en faire tiquer plus d’un. Dans la section « News & Updates » de son site dédié aux développeurs, Apple annonce qu’il va « ajuster » les montants versés aux développeurs en fonction des nouvelles taxes appliquées dans certains pays européens sur les services numériques, les fameuses « taxes GAFA ».

Les utilisateurs n’y verront que du feu

Que les utilisateurs se rassurent, la « taxe GAFA » ne sera pas répercutée sur le prix de l’application. En revanche, les développeurs pourront changer leurs tarifs pour ne pas perdre cette part correspondant à la taxe, au risque peut-être de déplaire à leurs fidèles. Dans tous les cas de figure, Apple ne prendra pas en charge cette taxe qui viendra donc s’ajouter à la TVA et aux 30 % de commission. Chez les développeurs, d’aucuns risquent de grincer des dents.

Car si la France a choisi d’appliquer une taxe de 3 %, elle n’est pas le seul pays à avoir ajusté sa fiscalité pour faire davantage participer les géants du numérique. Au Royaume-Uni, cette taxe est fixée à 2 %, en Italie à 3 % et en Turquie à 7,5 %. Dans le reste du monde, de nombreux pays ont décidé d’ajuster leur TVA afin de répondre au contexte difficile post-COVID. Si l’Allemagne a fait le choix d’une baisse de la TVA (de 19 à 16 %) pour relancer la consommation, l’Arabie Saoudite l’augmente de 10 points (de 5 à 15 %). Autant de variations qu’Apple n’ajustera pas sur ses propres comptes, mais bien sur ceux des développeurs.

Les derniers articles