Après Fortnite, Apple éjecte officiellement Epic Games de ses stores

Règlement de comptes, suite... et pas encore fin !

 

Comme annoncé, Apple a mis fin ce vendredi aux comptes développeurs d'Epic Games. Fortnite avait déjà été exclu de l'App Store. L'éditeur de jeux vidéo n'est désormais plus en mesure de proposer d'applications sur l'ensemble des boutiques d'Apple, mais il garde son compte pour Unreal Engine.

Source : Unsplash / Joshua Hoehne

Source : Unsplash / Joshua Hoehne

Chose promise, chose due. Apple avait annoncé qu’il mettrait un terme à son partenariat développeur avec Epic Games si ce dernier ne rentrait pas dans le rang en procédant à un correctif de sa dernière mise à jour, soit l’abandon de son propre système de paiement intégré. Le créateur de Fortnite n’a pas bougé d’un pouce et Apple a mis sa menace à exécution, dans le temps annoncé. A compter de ce vendredi 28 août, Epic Games n’a plus accès à ses comptes développeurs pour proposer des applications sur iOS, iPadOS ou macOS, a indiqué Apple dans un communiqué.

Nous sommes déçus d’avoir dû résilier le compte Epic Games sur l’App Store. Nous avons travaillé avec les équipes d’Epic Games pendant de nombreuses années sur leurs lancements et leurs sorties. Le tribunal a recommandé à Epic de se conformer aux directives de l’App Store tandis que leur dossier était étudié, directives qu’ils ont appliquées durant la dernière décennie jusqu’à ce qu’ils provoquent cette situation. Epic a refusé.

Mais Epic conserve néanmoins son compte développeur secondaire concernant Unreal Engine. Il pourra encore procéder à des mises à jour et améliorations de son moteur graphique pour le mettre à disposition des développeurs de l’App Store. Apple a indiqué respecter la décision de justice concernant ce point.

Les comptes développeurs coupés, mais pas Unreal Engine

Lundi soir, saisi en urgence, un tribunal de Californie du Nord avait accepté la requête d’Epic Games de ne pas interdire son moteur graphique des outils qu’Apple met à disposition de ses développeurs dans le cadre de ses partenariats pour créer des applications. En revanche, il avait été demandé au studio de se plier aux règles imposées par Apple pour son App Store, règles qu’Epic s’était engagé à respecter et qu’il avait « volontairement enfreint« , selon la justice. Apple avait obtenu que Fortnite reste exclu de l’App Store tant qu’Epic n’aurait pas appliqué le règlement. Ce dernier n’avait néanmoins pas eu gain de cause sur la suspension de la menace d’Apple de couper son compte développeur en cas de manquement aux règles de la firme de Cupertino.

Pour justifier l’exclusion d’Epic, Apple a indiqué que le développeur avait soumis à plusieurs reprises sa mise à jour incluant l’instauration dans le jeu de son propre service de paiement afin de contourner celui imposé par Apple qui permet à celui-ci de prélever 30% de frais de commission. « Cela est conçu pour enfreindre les directives de l’App Store », martèle Apple.

La saison 4 du Chapitre 2 de Fortnite se joue sans les joueurs iOS ou macOS

La saison 4 du Chapitre 2 de Fortnite se joue sans les joueurs iOS ou macOS

Le PDG et fondateur d’Epic Games, Tim Sweeney, n’a pas tardé à réagir. Sur Twitter, il a ainsi rétorqué à la décision d’Apple de résilier le compte développeur de la firme, expliquant avoir soumis trois versions de Fortnite : deux mises à jour de correction de bugs et une pour le déploiement de la saison 4 avec une note « au cas où Apple souhaiterait réintégrer Fortnite à l’App Store à temps pour le lancement de la saison 4« . Dans celle-ci, il propose de donner le choix aux utilisateurs d’avoir recours au système de paiement intégré d’Apple ou directement à celui d’Epic. Un message qui survient donc après qu’Apple a demandé la retrait du système de paiement d’Epic, ce qui aurait pu intervenir le temps que l’affaire soit jugée. Mais Epic a décidé d’insister pour obtenir gain de cause. Ou tout du moins, paraître le lésé de l’affaire face à l’hégémonique Apple.

Plus d’un milliard d’euros de gains sur l’App Store

« Ce n’est pas juste pour tous les autres développeurs de l’App Store et cela met le client au coeur du combat. Nous espérons pouvoir à nouveau travailler ensemble à l’avenir, mais ce n’est malheureusement pas possible aujourd’hui, » a conclu Apple qui remet ainsi la balle dans le camp d’Epic, définitivement privé des joueurs iOS et macOS ainsi que de la manne financière qu’ils représentent, faute d’accepter les 30% de commission du store. Mais les royalties sur l’utilisation d’Unreal Engine par les autres développeurs, qui doivent respirer un peu mieux dans l’affaire, restent d’actualité.

Selon les chiffres de l’institut Sensor Tower, cité par GamesIndustry, Fortnite sur l’App Store aurait rapporté 1,2 milliard de dollars (environ un milliard d’euros) à Epic Games depuis son lancement. Le jeu a été téléchargé près de 150 millions de fois sur la plateforme. C’est nettement supérieur à ce que lui rapportent les joueurs sur Android en achats. Sur le dernier mois, les joueurs de Fortnite de l’App Store avaient dépensé plus de 37 millions d’euros quand le total n’affiche que 2,8 millions d’euros sur Android. Un différentiel qui explique aussi la politique plus agressive d’Epic Games, peu enclin à perdre sa poule aux oeufs d’or.

Tim Cook et les siens répondent aussi sans surprise à la dernière communication du jour d’Epic Games. Alors que la nouvelle saison de Fortnite a été lancé ce jeudi par le biais d’une mise à jour sur toutes les plateformes, la société de Tim Sweeney s’est fendu d’un mail envoyé à tous les joueurs sur Android (via le Play Store) et iOS pour blâmer les deux stores responsables de la situation. Et notamment Apple attaqué violemment et frontalement, tenu même responsable par Epic de l’enveniment de la situation. Message reçu et réponse immédiate de l’intéressé. 1-1 sur la journée, place au prochain round.

Fortnite

Fortnite

Gratuit
Epic Games (APK, Android)

Les derniers articles