Données personnelles : Apple va vous indiquer exactement ce que les applis récoltent sur vous

 

Avec la sécurité et la protection des données personnelles en tête, Apple a annoncé l’arrivée prochaine de « fiches signalétiques » pour chaque appli de l’App Store. Celles-ci vont indiquer aux utilisateurs toutes les informations récoltées par les développeurs lorsqu’ils utilisent une appli et à quoi celles-ci vont servir.

Apple demande à ses développeurs de mieux informer sur leurs appli

Apple demande à ses développeurs de mieux informer sur leurs appli

Vous connaissiez les fiches signalétiques sur les produits alimentaires pour savoir si ce que vous mangiez était sain, pas bourré d’additifs ou de choses mauvaises pour votre santé. Il en sera bientôt pareil pour les applications mobiles.

Les développeurs, garants de votre confidentialité

On savait que son prochain système iOS 14 aurait une large dimension de sécurisation des données personnelles. Apple multiplie les mesures. La marque à la pomme a ainsi annoncé que son App Store permettrait aux utilisateurs d’ici la fin de l’année de mieux comprendre les pratiques de confidentialité d’une appli avant de la télécharger. En résumé, chaque développeur va devoir fournir une liste d’informations sur la page de son produit afin de mieux informer les clients potentiels. Elles devront être intégrées à App Store Connect, l’outil de mise en ligne, dès cet automne.

Cette nouvelle « fiche signalétique » indiquera notamment si l’appli collecte vos données personnelles et quels types d’informations l’intéressent, si cela lui sert à vous suivre. La politique de confidentialité devra également être indiquée, « y compris celles de partenaires tiers dont vous intégrez le code dans votre application » (outils d’analyse, publicité, SDK, fournisseurs externes…) ou bien pour des situations limitées.

Une masse d’informations à expliquer

La firme californienne entend ainsi mieux réglementer la confidentialité et la protection de la vie privée via les applis, deux points dont elle se prévaut souvent pour ses produits. Elle va ainsi demander aux développeurs d’indiquer :

  • Les nom, prénom, numéro de téléphone, adresse mail et physique d’un responsable
  • Les données utilisateurs récupérées (nom, identifiant, numéro client, coordonnées…)
  • Les données de santé prélevées
  • Les informations financières collectées
  • La géolocalisation éventuelle
  • Les informations sensibles
  • Les contenus utilisateurs consultés (mail, photos, vidéos, gameplay, service client…)
  • L’historique de navigation ou de recherches s’ils sont consultés
  • Les achats ou tendances d’achat
  • Si les publicités vues seront référencées
  • Le journal de crashs

Les développeurs vont devoir se faire les garants de la protection de la vie et des données personnelles de leurs utilisateurs. Ils devront également être en mesure de répondre à toutes les questions de ces derniers sur l’usage fait des données personnelles récupérées. Une bonne façon de savoir qui revend vos informations à des fins publicitaires.

Une étude fait le point sur les taux de commission facturés par les différents magasins d’applications et les plateformes de contenus numériques. L’occasion de voir ce qui va vraiment dans la poche des développeurs et…
Lire la suite

Les derniers articles