Les AirTags sont essentiellement une enceinte Bluetooth miniature

 

Le site iFixit a démonté les AirTags et a découvert qu'ils partagent une grande partie de leurs composants avec des écouteurs ou des enceintes sans fil.

L’Apple AirTag

L’Apple AirTag // Source : FRANDROID / Anthony WONNER

Le 20 avril dernier, Apple présentait officiellement ses balises AirTags permettant de retrouver des objets égarés comme son portefeuille ou un trousseau de clés. Finalement sortis la semaine dernière, les AirTags ont aussitôt été démontés par iFixit.

Le site américain a eu l’occasion de démonter un exemplaire d’AirTag et de le comparer à ses principaux concurrents : le Galaxy SmartTag et le Tile Mate. Outre le format plus compact de l’Apple AirTag, sa pile au format CR2032 ou sa plus grande difficulté à ouvrir le capot, iFixit a surtout découvert des composants pour le moins originaux au sein de la balise d’Apple :

Avez-vous remarqué le « bouton » à l’intérieur de la coque ? Ce n’est pas un bouton cliquable comme sur le Mate ou le SmartTag, mais l’aimant que nous avons vu précédemment aux rayons X. Il se positionne à l’intérieur de la carte en forme de cercle, logé au sein d’une bobine de cuivre pour former un haut-parleur. Vous avez bien lu, le corps de l’AirTag est essentiellement un transducteur.

Il faut dire que les composants proposant les fonctions de base de l’AirTag sont particulièrement petits et donc simples à assembler une fois miniaturisés, qu’il s’agisse de la connexion Bluetooth ou des différents transistors. Outre la pile CR2032, l’essentiel de l’espace est donc occupé par un transducteur, c’est-à-dire un haut-parleur, capable de fonctionner à un volume suffisamment élevé pour sonner en cas de perte de l’élément auquel l’AirTag est rattaché — ou pour prévenir quelqu’un qu’il est en train d’être espionné.

« Le courant est envoyé vers la bobine qui va alimenter le diaphragme — dans ce cas la couverture en plastique où est logée la pile — qui va produire le son pour vous diriger vers votre bagage égaré », indique ainsi iFixit.

Un AirTag qui peut se percer… à vos risques et périls

La compacité de l’AirTag ne laisse pas énormément de place au sein du boîtier circulaire. Néanmoins, comme l’indique iFixit, il reste possible de le trouver, à condition de savoir où et comment. À l’aide d’une petite mèche, le site a ainsi pu creuser un trou pour fixer directement un porte-clés à la balise, sans avoir besoin d’acheter un accessoire parfois vendu au prix fort. Néanmoins, la procédure reste risquée compte tenu de la densité de l’électronique embarquée et il convient de savoir précisément ce que l’on fait… au risque de voir 35 euros d’accessoire s’envoler en fumée.

Les derniers articles