Introduction

Alors que le Zenfone 6 vient tout juste d’être présenté officiellement par Asus à l’occasion d’un événement à Valence, nous avons déjà eu l’occasion de prendre en main le nouveau smartphone du constructeur taïwanais.

Caméra rétractable à l’arrière

L’an dernier, Asus avait été l’un des premiers constructeurs de smartphones Android à adopter le design de l’encoche en façade. Pour son nouveau Zenfone 6, le fabricant chercher avant tout l’originalité. Si l’on retrouve un grand écran de 6,4 pouces et une puce Snapdragon 855, c’est surtout par son appareil photo rotatif qu’Asus cherche à se démarquer.

Design et prise en main

En termes de design, le Zenfone 6 se veut assez classique de prime abord. On retrouve tout ce qu’on attend dans une liste de smartphone haut de gamme en 2019. Il est doté d’un écran de 6,4 pouces sans aucune bordure, ni même une encoche, il intègre un dos en verre Gorilla Glass, une prise casque, un haut-parleur sur la tranche inférieure, mais également un lecteur d’empreintes au dos.

Pas de caméra frontale… enfin si !

En parlant de ce lecteur d’empreintes, que nous n’avons pas pu tester lors de notre prise en main, celui-ci adopte une forme carrée. Un format censé rappeler la forme du module photo, plus haut, mais qui n’est pas des plus esthétiques.

(…) le Zenfone 6 se distingue par son appareil photo pivotant.

Surtout, le Zenfone 6 se distingue par son appareil photo pivotant. Si le système peut rappeler celui du Samsung Galaxy A80, il est toutefois un peu plus poussé. En effet, le smartphone de Samsung ne permet de positionner l’appareil photo que vers l’avant ou l’arrière. L’appareil d’Asus permet quant à lui d’orienter l’appareil photo à n’importe quel angle, sur 180 degrés.

En y regardant de plus près, on réalise néanmoins que ce système de pivot laisse un léger espace entre la bordure supérieure du smartphone et le bloc photo. Même si cela s’explique aisément pour permettre au module de pivoter, on regrette que les finitions ne soient pas un peu plus soignées.

Appareil photo pivotant

Plusieurs fonctionnalités accompagnent ce nouvel appareil photo pivotant. Bien évidemment, celui-ci a l’avantage de permettre la prise de clichés à la fois pour les photos classiques et pour les selfies. Mais Asus a su en tirer profit avec certaines fonctionnalités logicielles. C’est notamment le cas du suivi des personnes en vidéo.

Lorsqu’on filme quelqu’un, un mode dédié permet ainsi de sélectionner son visage. Dès lors, lorsqu’il se déplace, l’appareil photo va pivoter pour suivre ses mouvements. Du moins en théorie.

En pratique, notre prise en main n’a été qu’assez peu convaincante, le mouvement de l’appareil étant bien plus lent que celui de la personne. Néanmoins, Asus nous a expliqué qu’il ne s’agissait pas de la version définitive du logiciel.

Il en va de même pour la qualité globale des photos, floues lorsque la luminosité n’était pas optimale. Néanmoins, là aussi, Asus nous a assuré travailler à une amélioration d’ici la commercialisation définitive du produit.

Nouvelle interface ZenUI 6

Si Asus a longtemps été critiqué pour ses interfaces pas franchement élégantes sur Android, le constructeur a bien travaillé sa copie depuis deux ans. Après une interface ZenUI 5 plutôt propre l’an dernier, Asus livre cette fois un logiciel ZenUI 6 très inspiré.

Asus livre cette fois un logiciel ZenUI 6 très inspiré.

La philosophie est très proche de celle de OnePlus avec OxygenOS. On retrouve ainsi une interface dont l’aspect est très similaire à la version stock d’Android, avec des graphismes épurés, mais foule de fonctionnalités additionnelles qui ne sont pas encore intégrées de base dans Android.

Pas d’encoche

C’est le cas notamment du mode sombre, qui n’arrivera pas avant la version finale d’Android 10 Q, mais est bel et bien supporté sous ZenUI 6. Comme Samsung, Asus a également choisi de repositionner une part non négligeable des interactions en bas de l’écran, pour faciliter l’utilisation du smartphone à une main. Par ailleurs, le constructeur a également travaillé sur l’optimisation du système, pour rendre le smartphone particulièrement fluide.

On notera également qu’Asus a intégré une touche physique « Smart Key » sur la tranche droite, au-dessus des boutons de volume. Celle-ci permet de lancer Google Assistant, de passer en mode ne pas déranger, d’allumer le flash ou d’ouvrir l’appareil photo, en fonction du nombre et de la durée de la pression. Une très bonne idée.

Prix et disponibilité

Le smartphone sera proposé en France sous deux coloris — noir ou argenté — et dans trois configurations :

  • 6/64 Go : 499 euros (disponible mi-juin)
  • 6/128 Go : 559 euros (disponible le 25 mai)
  • 8/256 Go : 599 euros (disponible mi-juin)

Néanmoins, au lancement, seul le coloris noir sera proposé. La version argentée sera commercialisée à partir du 3e trimestre. Les précommandes débutent dès ce soir, avec les premières livraisons le 25 mai pour le modèle 6/128 Go.

Nos photos de l’Asus Zenfone 6