Prise en main de l’Asus Zenfone 8 : un smartphone compact… pour 2021

Smartphones • 2021

Annoncé en 2021, le Zenfone 8 d'Asus est un smartphone haut de gamme équipé d'un SoC Qualcomm Snapdragon 888 couplé jusqu'à 16 Go de RAM et 256 Go de stockage. Côté photo, 2 capteurs sont présents : le principal de 64 mégapixels (filmant jusqu'en 8K) et un capteur faisant office d'ultra grand-angle et objectif macro de 12 mégapixels. Au niveau autonomie, une batterie de 4000 mAh compatible charge rapide (30 W) est de la partie (une charge complète prendra 1h20). Enfin, il est certifié IP68.

 

Introduction

Avec le Zenfone 8, Asus cherche à convaincre les amateurs de smartphones de moins de six pouces. On a pu le prendre en main.

L'Asus Zenfone 8

L’Asus Zenfone 8 // Source : Frandroid

Ce mercredi, Asus a présenté ses deux nouveaux smartphones haut de gamme, le Zenfone 8 Flip avec son appareil photo rotatif et le Zenfone 8, avec un format XS. Nous avons pu prendre en main ce dernier.

La prise en main du Zenfone 8 en vidéo

Un format très compact pour 2021

6,0, puis 6,4, 6,7 et désormais, 6,8 pouces. En quelques années, les smartphones haut de gamme n’ont eu de cesse de grandir. Tant et si bien que les téléphones haut de gamme qui peuvent s’utiliser facilement à une main se comptent justement sur les doigts, de cette main. Pourtant, il y a cinq ans encore, on trouvait facilement des smartphones premium dotés d’écran de moins de 6 pouces. Une ère qui semble aujourd’hui terminée malgré les efforts de quelques constructeurs acharnés.

L'Oppo Find X2 Pro à gauche et l'Asus Zenfone 8 à droite

L’Oppo Find X2 Pro à gauche et l’Asus Zenfone 8 à droite // Source : Frandroid

C’est dans ce contexte qu’Asus a décidé de jouer l’originalité cette année. Le constructeur taïwanais a pris le parti de proposer un smartphone haut de gamme avec un écran de moins de 6 pouces, l’Asus Zenfone 8. On a ici affaire à un téléphone plus compact encore que le Galaxy S21 ou même le Huawei P30 d’il y a deux ans. Le smartphone est également plus petit que le Google Pixel 5.

À titre personnel, j’ai été particulièrement étonné lorsque j’ai découvert le smartphone dans sa boîte. Puis j’ai été séduit en le prenant en main. Son dos tout en rondeur, le positionnement des touches de volume ou de mise en veille, le choix d’intégrer des bords arrondis, tout cela participe à proposer une prise en main idéale, jusque dans les moindres détails. Même le positionnement du lecteur d’empreintes semble avoir été étudié. Il est placé suffisamment haut dans l’écran pour qu’on n’ait pas besoin de se tordre le pouce pour l’atteindre. C’est déroutant la première fois quand on a testé des dizaines de téléphones proposant un capteur placé trop bas, mais c’est finalement bien plus logique et confortable.

Un autre aspect du smartphone m’a étonné : son épaisseur de 8,9 mm, plutôt importante pour un smartphone de cette taille. Il faut dire qu’à défaut d’étendre le téléphone en longueur ou en largeur, Asus l’a étendu en profondeur pour ajouter des composants. Et finalement… ce n’est pas plus mal. Certes, cela ajoute un petit embonpoint au téléphone, mais ça n’a absolument rien de gênant, au contraire. C’est cette épaisseur qui va permettre une bonne prise en main du smartphone, de le caler au creux de sa paume, surtout que les rondeurs des bords incurvés aident nettement à sa préhension.

Et pourtant, malgré ce petit format, le Zenfone 8 peut se targuer d’une fiche technique plus impressionnante encore.

Des caractéristiques vraiment haut de gamme

Il faut dire que l’Asus Zenfone 8 embarque non seulement un écran de 5,9 pouces, mais celui-ci est également doté d’une définition Full HD+ de 2400 x 1080 pixels, d’une dalle Oled et, surtout, d’un taux de rafraichissement de 120 Hz. Le smartphone embarque également la puce la plus haut de gamme du moment sur Android, le Snapdragon 888, contrairement au Pixel 5 qui se contente d’un SoC Snapdragon 765.

Notons également l’autonomie d’une journée promise par une batterie de 4000 mAh — plutôt conséquente pour un tel format — ainsi que les deux capteurs photo au dos pour capturer des clichés en grand-angle (64 mégapixels, f/1,8) ou en ultra grand-angle (12 mégapixels, f/2,2). Sur les matériaux non plus, Asus n’a pas lésiné, puisqu’on retrouve un dos en verre mat du plus bel effet qui a l’avantage de ne pas capturer les traces de doigts. Les concours arrondis en aluminium permettent une bonne préhension du smartphone, même à une seule main. Dans l’ensemble, c’est un format léché que propose Asus, sans faute de goût. Seule petite ombre au tableau, les bordures bien visibles autour de l’écran. C’est dû notamment à la présence d’un écran plat et, même si j’ai tendance à préférer les écrans incurvés — grâce à leurs bordures plus discrètes — c’est avant tout une question de goût.

Le module photo de l'Asus Zenfone 8

Le module photo de l’Asus Zenfone 8 // Source : Frandroid

Ces quelques caractéristiques techniques passées, c’est vraiment le gabarit du Zenfone 8 qui va nous intéresser pour cette prise en main. Parce que des smartphones dotés d’un écran de 5,9 pouces, ça ne court pas les rues en 2021. On a cité précédemment le Galaxy S21 et ses 6,2 pouces ou le Pixel 5 et ses 6 pouces, mais on peut également mentionner le Sony Xperia 5 II, équipé d’un écran de 6,1 pouces. Notons néanmoins que le ratio 21:9 du téléphone du constructeur japonais allonge considérablement l’appareil. Cette limitation des choix, c’est justement celle à laquelle a voulu répondre Asus.

Quelques compromis bien pesés

Et qui dit smartphone plus petit dit qu’il faudra faire des compromis. Dans un châssis plus compact, il n’est pas possible d’intégrer tous les composants attendus sur un smartphone haut de gamme, au risque d’épaissir considérablement le smartphone. Surtout que le Zenfone 8 profite déjà d’un léger embonpoint avec ses 8,9 mm d’épaisseur. Pour le coup, Asus a tenu à conserver sa LED de notifications, déjà présente sur les précédents modèles, en l’intégrant sur la tranche inférieure du smartphone, entre le haut-parleur et la prise USB-C. Un choix surprenant et qui aura le mérite de séduire de nombreux utilisateurs tant cette petite diode a disparu à mesure que les téléphones se sont allongés. On retrouve également une prise casque sur la tranche supérieure du téléphone, ainsi qu’une certification d’étanchéité IP68, une première pour un smartphone Asus.

La LED de notifications de l'Asus Zenfone 8

La LED de notifications de l’Asus Zenfone 8 // Source : Frandroid

En revanche, il faudra se contenter de deux appareils photo au dos seulement. Le Zenfone 8 ne profite par ailleurs que d’une charge d’une puissance de 30 W pour éviter de trop augmenter le volume du bloc batterie. Pour la même raison, et ça sera l’un des principaux points négatifs que l’on pourra faire sur un smartphone qui vise le segment haut de gamme, le smartphone n’est pas compatible avec la charge sans fil.

Un pari risqué et à contrecourant

Reste une question de taille : pourquoi proposer un smartphone aussi compact, à revers du marché ? Selon Asus, il s’agirait d’un choix des consommateurs, et en particulier de sa propre communauté. Dans un sondage, la plupart des personnes interrogées avaient indiqué préférer les smartphones de 5,9 pouces pour leur préhension plus simple. Il s’agirait donc d’une vraie demande du marché. Quand on oppose au constructeur taïwanais la marche arrière que s’apprêterait à faire Apple avec sa gamme iPhone mini — qui s’arrêterait en 2022 — Asus nous répond du tac au tac : « Trop petit, c’est trop petit, et seulement 6 % des utilisateurs Asus étaient prêts à switcher vers un format 5,4 pouces. Ce n’était pas un format acceptable pour notre communauté ».

L'Asus Zenfone 8

L’Asus Zenfone 8 // Source : Frandroid

Surtout, Asus a un avantage de taille par rapport à d’autres constructeurs plus importants, comme Huawei, Oppo, Samsung ou Apple : les smartphones ne représentent qu’une part négligeable de son chiffre d’affaires. Asus est avant tout un fabricant d’ordinateurs et de composants informatiques. C’est surtout une marque largement challenger sur les smartphones dans le monde, loin devant les géants que sont Samsung, Apple, Huawei ou Xiaomi.

De fait, Asus peut donc prendre davantage de risques, qui sauront être compensés par d’autres divisions de l’entreprise en cas d’échec. C’était déjà le cas il y a deux ans avec le Zenfone 6, un smartphone avec un appareil photo pivotant, puis avec le Zenfone 7 Pro et le Zenfone 8 Flip. C’est désormais le cas avec le Zenfone 8 et son gabarit tout petit.

L'Asus Zenfone 8

L’Asus Zenfone 8 // Source : Frandroid

Parce qu’à bien des égards, le Zenfone 8 se démarque dans ce marché. Certes, 5,9 pouces c’était un format considéré comme gargantuesque il y a encore cinq ans. Mais en 2021, le Zenfone 8 apparaît comme un vent de fraicheur, un vrai format XS face aux mastodontes concurrents.

Prix et disponibilité de l’Asus Zenfone 8

L’Asus Zenfone 8 est d’ores et déjà disponible en précommande. Les premières livraisons seront effectuées à compter du 31 mai.

Le smartphone est proposé en deux coloris, noir ou argent, et avec trois configurations — et donc trois prix — au lancement :

  • La version 8/128 Go est lancée à 699 euros, avec 100 euros de réduction supplémentaire — rapportant le prix à 599 euros — jusqu’au 31 mai
  • La version 8/256 Go est lancée à 749 euros
  • La version 16/256 Go est lancée à 819 euros

Les derniers articles