Test du Dreame H13 Pro : un aspirateur laveur de sols qui se nettoie à l’eau chaude

 

Le Dreame H13 Pro se distingue par sa fonction d'auto-nettoyage à l'eau chaude, ainsi que son séchage du rouleau-brosse à 60 ºC, minimisant les mauvaises odeurs et la prolifération bactérienne. Dans ce test complet, passons en revue son ergonomie et ses capacités de nettoyage et voyons s'il vaut son prix, relativement élevé.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Déjà numéro deux en France sur le marché des robots aspirateurs, Dreame souhaite gagner des parts de marché dans le domaine des aspirateurs balais laveurs avec son nouveau H13 Pro. Il se distingue par sa capacité à s’auto-nettoyer avec de l’eau chaude et à sécher le rouleau-brosse avec de l’air chaud, minimisant ainsi les mauvaises odeurs et la prolifération de bactéries.

Après plusieurs semaines de test, voyons ce qu’il vaut au quotidien et si ses fonctionnalités lui permettent de se distinguer de la concurrence, et notamment du leader du marché, Tineco, mais aussi du Roborock Dyad Pro Combo.

Un design classique, mais élégant

Le Dreame H13 Pro reprend l’esthétique devenue classique des aspirateurs laveurs de sols, avec une base assez compacte et un balai relativement discret. Le balai arbore une apparence assez raffinée, avec des couleurs noires et grises, soulignant son positionnement haut de gamme. Il dispose de deux grands réservoirs d’eau, un propre de 900 mL qui se place à l’arrière, ainsi qu’un autre, destiné à récolter l’eau usagée, situé sur la partie avant. Ce dernier se compose de deux parties et d’un petit filtre HEPA assurant une meilleure hygiène. En revanche, contrairement à Roborock, Dreame n’a pas jugé nécessaire d’inclure un filtre pour séparer les saletés de grande taille de l’eau sale, ce qui aurait permis de les jeter directement dans le bac à ordures.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

L’écran, situé sur la partie supérieure, affiche quelques informations utiles, à savoir le niveau de charge et le mode de nettoyage sélectionné. Une bordure circulaire de couleur indique le niveau de saleté détecté par l’aspirateur, allant du vert lorsque les sols sont peu sales, à orange, voire rouge s’il aspire une quantité importante de saleté. Celui-ci indique également s’il faut vider ou remplir les bacs, en plus d’une alerte audio.

Malheureusement, le Dreame H13 Pro ne fonctionne pas avec une application. Il faut donc se contenter des indications à l’écran et des messages audio qu’il émet.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Le manche reprend quant à lui un design classique, avec une poignée supérieure triangulaire, sur laquelle sont disposés trois boutons, dont un sur la partie supérieure pour lancer l’auto-nettoyage. Les deux autres tombent naturellement sous le pouce en passant l’aspirateur, permettant d’allumer et d’éteindre l’appareil et de permuter entre les modes de nettoyage.

Le pied de l’aspirateur accueille le rouleau-brosse, capable de nettoyer les bords des deux côtés. Le rouleau est recouvert par un clapet transparent, qui sert par ailleurs à diriger la lumière produite par les six LED pour mieux éclairer la saleté et les zones à nettoyer. Une lame permet en outre de racler la saleté, évitant qu’elle ne reste sur la brosse.

Contrairement à la plupart des produits concurrents, le H13 Pro est doté de roues épaisses et non de roulettes. La technologie GlideWheel lui permet ainsi d’être manœuvré facilement, aussi bien en avant qu’en arrière, malgré son poids de 5,6 kg, sans compter le poids des réservoirs d’eau.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Quant à la facilité de nettoyage des coins et zones difficilement accessibles, le Dreame H13 Pro s’en sort légèrement mieux que certains produits concurrents, notamment le Dyad Pro avec sa tête de nettoyage très imposante, mais n’est pas non plus une référence en la matière. En effet, il s’incline jusqu’à environ 150 degrés, lui permettant de se glisser plus aisément sous les meubles, sans pour autant lui permettre de nettoyer sous un lit par exemple.

La station de recharge est assez compacte et s’intègre naturellement dans votre intérieur. Elle est légèrement surélevée et se termine par une partie recourbée à l’avant, qui épouse la forme du rouleau-brosse et évite ainsi les projections. Sa conception permet de cette façon d’éviter de salir les sols, ce que d’autres appareils similaires ont tendance à faire avec leur base trop fine. Toutefois, son épaisseur cache également deux nouvelles fonctionnalités, à savoir le lavage à l’eau chaude du rouleau-brosse, ainsi que son séchage pendant 30 minutes, tous deux effectués à 60 ºC.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Terminons enfin par la qualité de fabrication, excellente, comme à l’habitude de Dreame. Les plastiques utilisés sont solides, aucun jeu n’est visible entre les pièces et l’appareil semble robuste, d’autant plus qu’il sera très certainement cogné contre des meubles et des plinthes tout au long de sa vie.

Un nettoyage satisfaisant

Le Dreame H13 Pro est un aspirateur laveur, ce qui signifie qu’il peut aspirer la saleté, mais aussi laver les sols grâce à un rouleau-brosse humidifié à l’eau propre. Il fait appel à un moteur de 18 000 Pa, soit dans la moyenne pour ce genre de produit, lui permettant d’aspirer la saleté et les liquides efficacement.

Il est possible d’ajouter du détergent dans le réservoir d’eau propre, dont un flacon est d’ailleurs fourni dans la boîte. Pour ma part, j’utilise également de l’eau chaude lorsque les sols sont particulièrement souillés, puisque la base ne la chauffe que pour nettoyer le rouleau-brosse. Malheureusement, le H13 Pro ne dispose pas d’un réservoir à détergent pour l’ajouter automatiquement. Il faut donc l’ajouter manuellement chaque fois que vous remplissez le réservoir d’eau propre.

Plusieurs modes de nettoyage sont proposés, à savoir automatique, turbo, ultra et aspiration. Dans la majorité des cas, il n’est pas nécessaire de changer la sélection et l’appareil ajuste automatiquement les paramètres de nettoyage selon la saleté qu’il détecte. Le mode aspiration permet quant à lui d’aspirer sans laver, utile si vous avez par exemple renversé un verre d’eau, bien qu’il soit tout à fait possible de laver simultanément.

Sur la plupart des tâches, le H13 Pro s’en sort très bien. Il aspire poussière, épices, farine, céréales, chips et autres petits débris sans broncher, et sait également nettoyer la plupart des salissures du quotidien comme du soda, du yaourt, du café et même du ketchup. Lorsqu’elles sont fraîches, un seul passage suffit pour les nettoyer, sans laisser de résidu visible. Pour des taches sèches ou des résidus épais, il nécessite parfois un second passage, mais il arrive à venir à bout des tâches domestiques sans difficulté, peu importe le type que nous lui avons soumis.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

En revanche, selon le type de saleté, les sols peuvent être glissants ou collants pas après un seul passage et il peut être judicieux d’effectuer plusieurs passages pour des résultats parfaits. De plus, le H13 Pro a tendance à laisser des traces sur les sols, qu’il s’agisse de parquet ou de carrelage. Ceci se produit d’ailleurs avec ou sans détergent, avec des bandes relativement visibles sur les sols.

Le nettoyage des bords est efficace et les plinthes sont longées de près, assurant ainsi un nettoyage complet. En revanche, l’avant de la tête de brosse ne frotte pas contre les plinthes, puisqu’il est bordé par le clapet supérieur. Ceci évite certes d’humidifier les plinthes, mais résulte en une petite zone non nettoyée, forçant à aspirer de côté pour l’atteindre. De plus, la taille de la tête de brosse signifie qu’il lui est difficile d’accéder à certaines zones étroites, notamment dans les salles d’eau.

L’idée d’intégrer des LED à l’avant pour éclairer la poussière est bonne, d’autant que de nombreux aspirateurs balais proposent cette fonctionnalité. En revanche, l’implémentation de Dreame fait que les faisceaux ne sont pas au ras du sol et ne mettent pas en évidence la saleté, rendant les LED presque inutiles.

Par ailleurs, contrairement à Roborock qui détecte si le rouleau est piégé ou bloqué, celui du H13 Pro continue de fonctionner si vous avez le malheur d’aspirer par inadvertance un torchon ou un autre objet. Il faut donc faire attention à ne rien laisser traîner qui pourrait être aspiré, sous peine de devoir le démêler par la suite.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Pour ce qui est de la maniabilité, il est vrai que le H13 Pro est plus facile à manœuvrer que d’autres produits concurrents. D’une part, son poids de moins de 6 kg le rend assez léger, mais ses moteurs et ses grandes roues facilitent également la tâche, notamment pour reculer et effectuer un second passage. Cela dit, on ressent tout de même son poids dans les bras et les épaules après une longe séance de nettoyage, mais moins que sur un Dyad Pro par exemple.

En termes d’autonomie, Dreame promet environ 40 minutes d’utilisation. Dans les faits, le H13 Pro perd approximativement 2,5 % de batterie par minute en mode automatique, ce qui est cohérent avec l’autonomie annoncée par la marque. Bien entendu, les autres modes sont plus gourmands en énergie et réduisent l’autonomie.

Source : Hagop Kavafian pour Frandroid

Terminons par le bruit qu’émet le Dreame H13 Pro. Celui-ci est comparable aux autres produits similaires et n’est pas particulièrement silencieux, produisant de 90 à 100 décibels, selon les modes utilisés. Passer l’aspirateur ne sera donc pas de tout repos, même si ça n’est pas là la vocation du Dreame H13 Pro.

Un entretien peu complexe

En combinant aspiration et lavage de sols, le Dreame H13 Pro facilite grandement l’entretien des sols. Plus besoin d’utiliser de seau, ni de laver et d’essorer une serpillière. Par ailleurs, la nouvelle version de Dreame promet de minimiser les bactéries et les mauvaises odeurs en lavant et séchant le rouleau-brosse à 60 ºC.

Dans les faits, une fois reposé sur la base, il est possible d’effectuer un auto-nettoyage rapide ou en profondeur, selon votre préférence et surtout le niveau de saleté estimé en fonction de la séance de nettoyage que vous venez de terminer. Durant le nettoyage, la brosse effectue une double rotation, permettant ainsi un nettoyage plus en profondeur. Même s’il prend à peine quelques minutes, le nettoyage est bruyant, avoisinant les 100 décibels en pic.

Une fois l’auto-nettoyage réalisé, le rouleau-brosse est automatiquement séché pendant 30 minutes, évitant les mauvaises odeurs. Toutefois, ce processus est particulièrement bruyant, puisqu’il émet 70 décibels, le rendant assez gênant s’il est utilisé dans une pièce à vivre.

Il faut aussi vider et rincer le réservoir d’eau sale puis le laisser sécher à l’air libre. Malgré l’utilisation d’eau chaude durant le nettoyage, celui-ci collecte également de l’eau sale et froide, dans laquelle les bactéries se multiplient et dégagent des mauvaises odeurs.

Enfin, il est important de penser à retirer le rouleau brosse pour nettoyer les éventuels cheveux, poils d’animaux et autres saletés qui peuvent s’y accumuler. Heureusement, cette étape ne prend que quelques minutes et il n’est pas nécessaire de réaliser cette opération trop fréquemment, car les cheveux et poils n’ont généralement pas tendance à s’enchevêtrer dans le rouleau.

Prix et disponibilité

Le Dreame H13 Pro est vendu sur Amazon, ainsi que chez Boulanger et Fnac Darty pour 600 euros. C’est un tarif relativement élevé qui s’explique par la capacité de lavage à eau chaude de l’appareil.

Note finale du test
7 /10
Le Dreame H13 Pro est globalement un bon aspirateur laveur, avec des résultats de nettoyage satisfaisants. Il est adapté à une utilisation quotidienne pour tout type de sols durs, qu'ils soient particulièrement sales ou pour un entretien quotidien.

Toutefois, l'innovation du lavage à 60º ne suffit pas à justifier son prix élevé, ni à gommer certains défauts, comme le séchage particulièrement bruyant. De plus, son manque d'application le rend moins compétitif que d'autres produits concurrents, comme par exemple ceux de Tineco et Roborock, qui proposent de nombreuses options de paramétrage.

Si son placement dans une buanderie ou hors des espaces de vie principaux ne pose pas de problème et que son prix vous semble justifié, le Dreame H13 Pro peut être un choix satisfaisant, qui facilitera grandement l'entretien de vos sols. En revanche, Il vaut mieux privilégier un autre modèle si vous avez un budget serré ou si vous avez un petit logement qui ne vous permet pas d'isoler la base de votre salon.

Points positifs
Dreame H13 Pro

  • Bonnes performances de nettoyage

  • Design compact et solide

  • Lavage de la brosse à l'eau chaude

  • Nettoyage des deux bords

Points négatifs
Dreame H13 Pro

  • Prix

  • Nettoyage et séchage bruyants

  • Ne se glisse pas sous les meubles

  • Pas d'application