Instagram et Facebook vous laissent cacher le nombre de likes pour être moins anxieux

 

C'est désormais la fin d'une époque. Les utilisateurs de Facebook et Instagram pourront désactiver le décompte de « likes » sous tous les contenus de leur fil, mais aussi sous leurs posts. L'option est en cours de déploiement.

Les différents tests auront fini par convaincre. Instagram et Facebook ont annoncé mercredi 26 mai la possibilité pour les internautes de pouvoir cacher les mentions « J’aime » sur leurs publications. Si cela reste optionnel, de quoi rassurer les utilisateurs pour qui le système de « like » demeure important notamment dans la comptabilisation de leur audience, ce changement sonne tout de même comme une petite révolution. Concrètement, il sera possible de ne plus afficher le compteur de likes sur tous les contenus de votre fil ou alors seulement par celles et ceux publiés par les personnes que vous suivez, ou enfin sur vos propres publications.

Pour y arriver, il vous faudra aller dans la nouvelle rubrique « Publications » dans les paramètres de vos applications. L’option est en cours de déploiement et prendra quelques semaines avant d’être disponible partout dans le monde.

Réduire la pression

Cette modification intervient après plusieurs sollicitations d’experts appelant notamment Instagram à modifier sa plateforme. En effet, le service a été classé comme « le plus préjudiciable pour la santé mentale et le bien-être des jeunes » dans une étude réalisée en 2017 par la Royal Society for Public Health UK. Les experts ont fait valoir que la suppression du bouton « j’aime » pourrait considérablement aider à réduire l’anxiété et les pressions sociales pour certains utilisateurs de Facebook et Instagram. Masquer le compteur de likes permettrait de prendre davantage de recul, de moins se comparer aux autres et donc de ne pas être à l’affût de leur approbation.

Une enquête du Washington Post datant de 2016 montre justement ce poids que font peser les likes sur une partie de la jeunesse. Parmi les témoignages mis en avant par le grand quotidien de la capitale américaine, certains jeunes avouaient ne garder dans leur fil que les clichés suscitant le plus d’engagements sans nécessairement que ce soient ceux qu’ils préfèrent…

YouTube va tester une nouvelle fonctionnalité auprès d’un petit groupe d’utilisateurs. À savoir la suppression du compteur de « dislike », matérialisé par un pouce tourné vers le bas.
Lire la suite

Les derniers articles