Fujifilm X-S10 : un appareil photo hybride hyper compact pour les vidéastes

 

Fujifilm a dévoilé son nouveau boîtier, le X-S10. Particulièrement léger, il se destine notamment à un usage vidéo, mais se veut également particulièrement ergonomique.

Le Fujifilm X-S10

Le Fujifilm X-S10 // Source : Fuji

Décidément, en ce mois d’octobre, c’est une avalanche de nouveaux boîtiers photo qui ont été présentés par les constructeurs. Après Canon et Nikon, c’est au tour de Fuji de dévoiler son dernier appareil photo hybride, le Fujifilm X-S10.

Il s’agit en fait d’un appareil photo hybride doté d’un capteur au format APS-C de 26,1 mégapixels. Un modèle qui se veut plus accessible — et plus compact — que les modèles full frame, particulièrement en vogue ces derniers mois. L’appareil profite ainsi d’un gabarit plutôt compact et particulièrement léger avec 465 grammes sur la balance, batterie et carte mémoire comprises. Du côté de l’autofocus, le Fujifilm X-S10 profite d’un système hybride, à la fois à détection de phase et de contraste, avec 91 zones d’autofocus. La stabilisation est assurée au niveau du capteur sur cinq axes en photo et les vidéos peuvent bénéficier en plus d’une stabilisation numérique.

Du côté des performances, le Fujifilm X-S10 est capable de profiter d’une sensibilité de 160 à 12 800 ISO, et de 80 à 51 200 ISO en mode étendu. Le boîtier peut, par ailleurs, monter jusqu’à une vitesse de 1/8000 seconde avec l’obturateur mécanique et jusqu’à 1/32000 seconde avec l’obturateur électronique. Le mode rafale permet, quant à lui, la prise de 8 clichés par seconde avec l’obturateur mécanique et jusqu’à 20 clichés par seconde en obturateur électronique, sans recadrage. L’appareil profite également d’une véritable molette des modes P, A, S et M, là où le constructeur s’en passait jusqu’à présent, lui préférant des molettes pour chaque aspect du triangle d’exposition. Un changement d’approche qui vise, selon Engadget, à simplifier l’adoption des appareils hybrides par les utilisateurs de boîtiers reflex.

Un boîtier capable d’enregistrer en 4K cinéma

Le Fujifilm X-S10 se veut également particulièrement optimisé pour la vidéo. L’appareil de Fuji est en effet capable de tourner des séquences en 4K cinéma (4096 x 2160) jusqu’à un débit de 30 p en 4.2.0 8 bits sur carte SD et en 4.2.2 10 bits sur enregistreur externe.

Concernant l’ergonomie, on retrouve un écran tactile et orientable à 180 degrés de 1,04 million de points, en plus du viseur Oled de 2,36 millions de points. L’appareil profite d’un emplacement pour carte SD UHS-I, d’une prise micro au format 3,5 mm, d’une prise USB-C pour la charge et d’une prise micro-HDMI pour l’enregistreur externe.

Le Fujifilm X-S10 sera disponible dans le commerce à la mi-novembre. Il sera proposé nu au prix de 999 euros, ou en kit avec différents objectifs :

  • 1099 euros avec un objectif 15-45 mm (f/3,5-5,6) stabilisé
  • 1399 euros avec un objectif 18-55 mm (f/2,8-4) stabilisé
  • 1499 euros avec un objectif 16-80 mm (f/4) stabilisé

Les derniers articles