CES 2022 : d’autres pontes de l’industrie tech se désistent, le salon de plus en plus incertain

 

Les désistements pour le CES 2022 se poursuivent. Après Lenovo, Amazon ou encore Meta, pour ne citer qu’eux, au tour de plusieurs géants de l’industrie de confirmer leur retrait. Google et Waymo en font partie, tout comme Intel.

CES 2022

Le Consumer Electronics Show (CES) 2022 aura-t-il bel et bien lieu du 5 au 8 janvier prochain, à Las Vegas ? C’est la question qui agite en ce moment même le secteur de l’électronique et des nouvelles technologies, qui fait face à une vague de désistements faisant écho à celle du MWC 2020.

La reprise épidémique induite par le variant Omicron laisse en effet planer un gros doute sur la tenue du salon et ses capacités à ne pas créer un cluster géant sur la côte ouest américaine. Certaines entreprises le perçoivent ainsi, et ont d’ailleurs annulé leur venue. Citons T-Mobile, Amazon, iHeartRadio, Meta (ex-Facebook), Twitter ou Lenovo.

Les médias fuient

Le phénomène touche également toute la presse américaine, qui préfère couvrir le CES à distance et via les conférences virtuelles plutôt que sur place. La crème de la crème des médias tech, comme The Verge, TechRadar, TechCrunch, Engadget, CNET ou encore Tom’s Guide ne fouleront pas les allées du rendez-vous.

Comme pressenti, et par effet boule de neige, d’autres sociétés — et pas n’importe lesquelles — ont rejoint cette liste qui commence à s’allonger au fil des jours. Il s’agit ici de Google et de Waymo, tout deux filiales d’Alphabet. Waymo constituait un acteur de poids dans le domaine de la conduite autonome. Son absence est une mauvaise nouvelle pour les organisateurs.

Waymo_Pacifica_LiDAR

Waymo a mis à jour son blog pour expliquer les raisons de son choix : « Compte tenu de l’augmentation rapide du taux d’infection au Covid-19, Waymo a pris la lourde décision de ne pas participer physiquement au CES 2022. Nous visons toujours à participer virtuellement à certains événements liés au CES », est-il écrit.

Pire encore : Intel ne fera pas non plus acte de présence, selon Bloomberg. Le célèbre fabricant de semi-conducteurs, probablement embourbé dans la pénurie actuelle des composants, avait pour habitude de présenter ses avancées en matière de processeurs avec quelques nouveaux produits à l’appui.

General Motors fait marche arrière

Le CES est également un rendez-vous crucial pour les sociétés issues de l’automobile et de la mobilité. Malheureusement, un certain General Motors s’est lui aussi rétracté, alors qu’il devait introduire un nouveau pick-up électrique — le Silverado EV — via sa marque Chevrolet. Il n’en sera finalement rien. GM va privilégier une approche numérique pour le présenter.

À n’en pas douter, toutes ces annulations en appellent à d’autres. Nous garderons un œil attentif au cours des prochains jours au positionnement des acteurs normalement présents au CES 2022. Tout pourrait aller très vite : une annulation pure et simple de l’événement dans le courant de la semaine prochaine n’est pas à écarter.

Même si, pour le moment, le directeur du salon semble déterminé à le maintenir.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles