Google et Apple se seraient-ils entendus pour que Cupertino ne développe pas son propre moteur de recherche ?

L'accord des titans

 

Un recours collectif déposé aux États-Unis soutient que Google paierait Apple pour que la marque à la pomme ne le concurrence pas sur le domaine des moteurs de recherche. Un accord aurait en outre été scellé entre les deux GAFAM depuis plusieurs années à propos de l'utilisation de Google Search sur les iPhone.

Google iPhone

Le moteur de recherche Google sur un iPhone // Source : Unsplash Solen Feyissa

Les deux géants du numérique sont visés par un recours collectif déposé dans l’État de Californie le 27 décembre. Ce dernier les accuse d’avoir conclu une entente, ce qui contrevient aux lois antitrust du pays, en faisant preuve d’un comportement anti-concurrentiel. Cette entente aurait plusieurs facettes, concernant toutes le moteur de recherche de la firme de Mountain View.

Le monopole du moteur de recherche Google sur Safari

L’accord prévoirait tout d’abord qu’Apple reste en dehors du marché des moteurs de recherche et renonce ainsi à créer le sien, de manière à ne pas concurrencer Google. Les deux sociétés se seraient aussi mises d’accord pour que Google Search demeure le moteur de recherche par défaut sur Safari, sur tous les appareils d’Apple. Cette entente se ferait bien entendu à coup de milliards de dollars versés par Google. Cela permettrait bien sûr au géant de Mountain View de s’assurer un trafic gigantesque, surtout lorsque l’on connait le nombre d’iPhone utilisés à travers le globe — plus d’un milliard.

Le deal ne s’arrête pas là puisque, selon les plaignants, Apple recevrait de la part de Google une partie des recettes publicitaires réalisées sur les iPhone via Google Search. Ce faisant, les deux sociétés auraient travaillé ensemble pour supprimer la concurrence. En raison de cette hypothétique collusion, les tarifs publicitaires seraient plus élevés que dans un système concurrentiel classique.

Un des avocats des plaignants a notamment expliqué que « ces sociétés puissantes ont abusé de leur taille en bloquant et en monopolisant illégalement les principaux marchés qui, dans un système normal de libre entreprise, auraient créé des emplois, baissé les prix, augmenté la production, ajouté de nouveaux concurrents, encouragé les innovations et augmenté la qualité des services à l’ère numérique ».


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles